La tuerie de Flavin : le secret dans la tombe

0
1172
La tuerie de Flavin est sans doute une des plus étonnantes et improbables histoires de vengeance des annales du crime en France. Beaucoup de questions verront leur réponse emportées par le meurtrier dans la tombe.
Le drame

Le 14 février 2000, Patrice Moulinier, un frigoriste de 43 ans, ne pouvant contacter téléphoniquement sa femme chez lui, rentre à Flavin, pénètre dans leur pavillon et découvre l’horreur : sa femme Manuela Blazquez, 36 ans, ainsi que sa fille Morgane, 12 ans, née d’un premier lit, sont mortes, tuées chacune d’une balle de 22 long rifle dans la nuque ; Martin, son bébé de cinq semaines, a disparu.

Commence alors pour les gendarmes aveyronnais, placés sous les ordres du lieutenant-colonel Plane une longue et difficile enquête articulée sur deux axes : découvrir le meurtrier et celui, peut-être le même, qui a enlevé le nourrisson.

La recherche du bébé

D’importants moyens sont déployés, coordonnés par une cellule d’enquête établie à la caserne Béteille à Rodez avec une cinquantaine de gendarmes. Les abords de la maison sont fouillés, un puits sondé, les berges de la Briane minutieusement explorées. En vain. Le 16 février, la juge Klaramunt ouvre une information judiciaire contre X… pour homicides volontaires, enlèvement et séquestration de mineurs de moins de 15 ans.

Le lendemain, une photo du petit Martin est diffusée nationalement. Une première en France qui permet à la cellule de recevoir de multiples appels, naïfs ou malveillants, la plupart insignifiants. Alors que s’accroît la pression médiatique, particulièrement de la presse parisienne qui s’est saisie de l’affaire, les enquêteurs fouillent le passé de Patrice Moulinier et de son épouse. Les origines espagnoles de cette dernière lancent un temps du côté de Béjar au sud de Madrid, les gendarmes sur la piste du différend familial.

La clef de l’énigme

Une reconstitution est effectuée à Flavin le 21 février et une piste sérieuse est retenue : celle d’une BMW, immatriculée à l’étranger, et aperçue le jour du drame par des collégiens. Mais les témoignages sont imprécis. L’enquête continue à explorer d’autres pistes ; les enquêteurs se déplacent en Italie, en Suisse et aux Pays-Bas.

Mais ils trouveront la clé de l’énigme de la tuerie de Flavin dans le passé de Patrice Moulinier avec Jean-Marie Von Matt, un ancien proche.

L’assassin se faisait appeler le baron Von Matt, avait fait carrière de façon douteuse en Suisse, roulait en Rolls et possédait château en Dordogne. C’est là que Patrice Moulinier et sa première épouse rencontrent le fantasque couple Von Matt. Une amitié, d’évidence trouble, lie ces quatre personnes, s’usant progressivement jusqu’à la rupture.

Patrice Moulinier refait alors sa vie à Flavin. Jean-Marie Von Matt s’installe à Miami, en Floride. N’a-t-il pas supporté de voir son ex-ami retrouver une vie heureuse ? Nul ne le sait. Toujours est-il que Von Matt organise une terrible vengeance. Il décolle des États-Unis et se rend en France via la Suisse où il loue une voiture. À Flavin, il tue de sang-froid Manuela et Morgane et enlève le bébé. Direction la Dordogne. Dans son ancien château, il brûle le petit Martin. Puis il regagne les États-Unis et finit par se suicider d’une balle dans la tête, emportant avec lui la part de secret qui fait de la tuerie de Flavin une grande affaire criminelle, le mystère de la Saint Valentin.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.