L’adieu au chef Benoît Violier et au cinéaste Jacques Rivette

0
260
Jacques Rivette

Journée d’adieu ce vendredi pour le chef cuisinier Benoît Violier (44 ans) et le cinéaste Jacques Rivette (87 ans), dont les obsèques sont célébrées. Direction tout d’abord Lausanne.

C’est dans la cathédrale de cette ville suisse qu’une cérémonie d’adieu au chef étoilé était organisée à 11 heures. Des proches, une cinquantaine de collaborateurs, des confrères, des responsables politiques helvètes ont gonflé une assistance fournie, arrivée bien avant l’heure. Pour une raison encore inconnue, ce surdoué de la cuisine s’est suicidé par arme à feu dimanche dernier.

Benoît Violier, passé entre les mains de Joël Robuchon puis de Frédy Girardet, venait de prendre les commandes du restaurent L’Hôtel de ville, à Crissier (banlieue de Lausanne). Un établissement triplement étoilé, qui avait été couronné « meilleur restaurant du monde » en décembre dernier. Brillant, Violier y avait succédé aux fourneaux à Philippe Rochat, lui-même mort en juillet 2015 après un malaise à vélo. Une maison maudite ?

Le chef franco-suisse était originaire de Charente-Maritime. Sa famille y réside encore. C’est là que sa dépouille sera transportée cet après-midi. Un deuxième office sera célébré demain samedi (10h) dans l’église du village de Montils. Benoît Violier ira ensuite reposer auprès de son père au cimetière voisin.

C’est à Paris que le réalisateur Jacques Rivette est inhumé ce vendredi après-midi. L’homme aux trente films, compagnon de route époque Nouvelle vague de François Truffaut, Jean-Luc Godard et Claude Chabrol, est mort vendredi 29 janvier.

Discret dans sa vie, il la quitte tout aussi discrètement. Ses funérailles ont été célébrées au cimetière de Montmartre. Il y reposera aux côtés de ses confrères Claude Autant-Lara, Jean-Claude Brialy, Henri-Georges Clouzot et Sacha Guitry. On doit notamment à Jacques Rivette les films La bande des quatre, La belle Noiseuse (avec Michel Piccoli et Emmanuelle Béart), Jeanne la Pucelle (avec Sandrine Bonnaire), Va savoir (avec Jeanne Balibar).

Lire aussi :  Lyon, OGF et la FRAPNA signent une convention biodiversité sur les cimetières

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.