L’année 2014 : ils nous ont quittés en novembre

0
352

Personnalités en tous genres, ces femmes et ces hommes sont décédés en fin d’année dernière. Retour sur quelques unes de ces disparitions.

Novembre

Le 2. Pierre Daix (92 ans). Ancien résistant, survivant du camp de Mauthausen, il était historien d’art, spécialiste et ami de Pablo Picasso. Journaliste, écrivain, il est l’un des dirigeants de la maison d’édition du Parti communiste après la Libération. Il publie dans le journal « Les lettres françaises » et au quotidien « Ce Soir ». Collaborateur de Louis Aragon jusqu’en 1972, marié un temps à la résistante et journaliste de « L’Humanité » Madeleine Riffaud, il rompt ensuite avec le communisme dans les années 60, prédisant son effondrement, écrivant dans les années 80 dans « Le Quotidien de Paris » (droite). Il a notamment publié en 2008 le roman « Les Revenantes », consacré aux femmes déportées.

Le 5. Manitas de Plata (93 ans). De son vrai nom Ricardo Baliardo, le guitariste français gitan est le musicien de flamenco à avoir vendu le plus d’albums au monde (93 millions). Virtuose très tôt, sa carrière ne décolle qu’au milieu des années 60. Ami de Picasso, de Dali, il cumule albums et tournées mondiales en famille. Il se produit encore sur la scène de l’Olympia de Paris en 2012. Pourtant, malgré cette vie pétillante, il meurt ruiné et malade à Montpellier.

 Le 6. Evelyne Baylet (101 ans). Prof de lettres de métier, première femme à présider un conseil général en France (1970-1982), dans le Tarn-et-Garonne, elle est devenue à la mort de son mari en 1959 la patronne du quotidien régional « La dépêche du Midi ». Elle occupe divers mandats politiques locaux sous l’étiquette des Radicaux de gauche. Elle s’efface peu à peu de toutes ses activités au bénéfice de son fils Jean-Michel.

Le 13. Alexandre Grothendieck (86 ans). Né en Allemagne, puis apatride, puis Français, il est considéré comme l’un des plus grands mathématiciens du XXe siècle. Il a reçu la médaille Fields en 1966 (le Nobel des maths). Lié au CNRS, au Collège de France puis à l’université de Montpellier, il a notamment révolutionné à partir des années 50 l’approche de la géométrie algébrique. Antimilitariste, écologiste, il a refusé plusieurs prix, écrit de nombreux ouvrages et s’est retiré du monde en 1990 dans un petit village de l’Ariège.

Lire aussi :  Le Groupe OGF va gérer le crématorium de Saint-Georges-de-Didonne

Le 15. Valéry Mezague (30 ans). Footballeur franco-camerounais, son nom était familier des amateurs de ballon rond. Formé à Montpellier, joueur ensuite à Sochaux, au Havre, à Vannes puis en Grèce et en Angleterre, le milieu offensif ne s’est jamais remis d’un accident de voiture en 2003. L’année précédente, sélectionné avec le Cameroun, il était finaliste de la Coupe des Confédérations. Ses blessures à répétitions l’écartent trop des terrains pour qu’il ne s’impose dans un club. En 2014, après un an sans jouer, il s’engage à Toulon. Il est retrouvé mort dans son appartement, victime d’un arrêt cardiaque

 Le 16. Serge Moscovici (89 ans). Victime pendant la deuxième guerre des lois antisémites et de pogrom en Roumanie, il fuit ensuite le communisme et se réfugie en France en 1948. Père de l’ancien ministre socialiste de l’Economie Pierre Moscovici, enseignant, Serge Moscovici était un historien des sciences, psychologue social et théoricien de l’écologie politique dans les années 70. Il enseigne dans le monde entier. Parallèlement, il s’engage aux côtés de René Dumont et de Brice Lalonde, et cofonde Génération écologie.

Le 18. Alain Gilles (69 ans). Légende du basket français, élu par ses pairs meilleur joueur du XXe siècle, il a été le meneur de jeu du club de Villeurbanne dans les années 70. Huit fois champion de France, deux coupes de France, meilleur marqueur français en 1971 : Alain Gilles a été joueur de 1962 à 1986, sélectionné 177 fois en équipe nationale, puis devient entraineur à Villeurbanne et Montpellier jusque qu’en 1993.

 Le 19. Mike Nichols (83 ans). Avant de réaliser des films, cet Américain a tenté sa chance comme comédien de théâtre dans le années 50. Il s’impose en signant « Qui a peur de Virginia Woolf ? » (1966), pour qui Elizabeth Taylor remporte un Oscar. Une récompense qu’il se voit attribuer avec « Le Lauréat », où brille Dustin Hoffman. Il a tourné «  A propos d’Henry », « Wolf », « Primary Colors », « Closer, entre adultes consentants », « La guerre selon Charlie », s’entourant des acteurs Jack Nicholson, Melanie Griffith, Harrison Ford, Tom Hamks, Julia Roberts ou Meryl Streep.

Lire aussi :  Pourquoi le prix des cercueils va augmenter ?

Le 23. Hélène Duc (97 ans). Actrice, son rôle le plus célèbre aura été celui de Mahaut d’Artois dans la série télévisée « Les rois maudits » (1972). Elle a aussi été la grand-mère dans le film « Tanguy » d’Etienne Chatiliez. Dans sa carrière, elle a tourné avec Jacques Becker, Jean Renoir, André Cayatte, Edouard Molinaro, Michel Deville. On la voyait régulièrement dans l’émission de télé « Au théâtre ce soir » dans les années 70. En 2005, elle a reçu le titre de « Juste parmi les nations ». Avec sa mère institutrice, elles avaient sauvé des dizaines de Juifs pendant la guerre à Bergerac et Marseille.

Le 27. P.D. James (94 ans). Maîtresse britannique du polar, la romancière anoblie baronne a écrit une vingtaine de livres depuis 1962 (dont « Meurtres en blouse blanche », « Le phare », « Sans les mains », « Un certain goût pour la mort »). La plupart ont été adaptés à l’écran et mettent en scène les enquêtes du détective Adam Dalgliesh. Son dernier roman (« La mort s’invite à Pemberley ») est paru en 2011.

 Le 27. Erick Bamy (64 ans). Choriste de Johnny Hallyday pendant un quart de siècle, le chanteur a commencé sa carrière dans les années 60 au sein du groupe Les Frogeaters. En 1973, il apparaît dans le film « Le Far West », réalisé par Jacques Brel, dont sa sœur est la compagne. Il participe à l’émission de M6 « La France a un incroyable talent » en 2010. En 2013, il a publié un album à succès de rythm n’ blues et de soul avec le groupe Vigon Bamy Jay (« The Soulmen« ). Il venait d’en enregistrer un second, attendu pour 2015.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.