Le marché de la mort : commentaires et réaction

2
1212

L’émission sur les nouvelles tendances du funéraire, mardi soir sur France 5, a suscité de nombreuses réactions. Décryptage d’un bon moment de télévision et commentaires.

Le-marché-de-la-mort-est-bien-vivant-300x189 Le marché de la mort : commentaires et réactionNouvelles tendances

Loin de faire un inventaire exhaustif du marché du funéraire, le documentaire montrait les nouvelles tendances, à travers des produits dont certains pourront sans doute être les best-sellers de demain.

Le reportage ne se voulait pas polémique : foin ici des conflits, l’essentiel était de montrer que le funéraire s’adaptait à l’air du temps, et que les famille pouvaient oser demander de la personnalisation, les officines n’y étaient pas hostiles.

Globalement, les réactions des professionnels ont été assez positives, aussi bien sur le contenu du sujet que sur le plateau qui a suivi. A noter que ce dernier avait été enregistré il y a deux semaines, avant donc que votre serviteur, qui y était invité, n’aie pu prendre connaissance du contenu de l’article de l’UFC dont il était question.

Pour mieux illustrer ce ressenti, nous avons sollicités les intervenants de l’émission, puis ses spectateurs, qui ont commenté sur la page Facebook de Funéraire Info.

Nous ne sommes malheureusement pas parvenu à entrer en contact avec tout le monde. Les retardataires pourront bien sûr nous faire part de leur avis sur Funéraire Info.

Vous pouvez ici lire l’interview de la journaliste qui a réalisé le reportage, Sylvie Deleule.

Pilato2-150x150 Le marché de la mort : commentaires et réaction

Les invités

Jean Ruellan, directeur du Marketing et de la Communication d’OGF

« J’ai beaucoup apprécié ce documentaire qui, un an après un autre (« les Infiltrés » NDLR) de sinistre mémoire donnait une image objective, pour ne pas dire positive de la profession. On pourrait mettre un bémol sur le fait que les produits aujourd’hui sont relativement confidentiels, même si certains sont appelés à fortement se développer dans les prochaines années, le reportage ne reflète pas la réalité de la majorité des obsèques aujourd’hui. Mais l’essentiel est que cela a permis de montrer aux familles qu’ils peuvent oser demander de la personnalisation, toute la profession travaille à satisfaire et à anticiper les demandes. Mention particulière au passage concernant les contrats obsèques, qui montre bien que prévoir son décès n’est pas signe d’une obsession pour la mort, mais au contraire un moyen de s’en dégager et de vivre pleinement sans s’en avoir ensuite à s’en préoccuper. »

Brigitte Sabatier, directrice d’ABCremation, cercueils en carton

« Pour une fois qu’on a un documentaire sympa sur la profession, ça fait du bien. Je suis d’autant plus contente que j’y suis apparue deux fois, assez longuement. Après, je mettrai un bémol en soulignant que ce documentaire n’allait pas assez au fond des choses et des problèmes. Je sais que ce n’en était pas l’objet, et qu’il n’y avait pas assez de temps, mais cela prouve qu’il y a beaucoup à faire pour montrer la réalité et les difficultés de notre profession. »

Lire aussi :  TANEXPO 2018, confirme sa place de leader mondial de l'industrie funéraire

Antoine Monnier, directeur d’Adangélis

« Concernant la partie concernant Adangélis, je regrette que la journaliste ait un peu insisté sur les célébrités, alors que c’est l’anecdotique de notre métier : nous travaillons surtout pour les familles lambda. Concernant les réserves mentionnées par le Sénateur Sueur, nous y avions également répondu. Mais globalement, c’était un beau reportage, positif, avec des participants intéressants qui méritaient ce coup de projecteur. »

Olivier Defrancq, concessionnaire Pilato en France

« Reportage très intéressant réalisé avec sobriété. Apporte une vision d’un marché en pleine évolution mélangeant tradition et modernité. De belles images aériennes et le retour du corbillard personnalisé ! »

Camille Strozecki, directeur de Comitam

« J’ai été très agréablement surpris du documentaire : c’est le premier que je vois qui sur la longue durée a une approche constructive et utile du funéraire. Nous le ressentons à tous les appels que nous avons eu : les familles en sont sorties rassurées. Si elles veulent comparer pour s’organiser, nous n’avons eu aucune agressivité au contraire des différentes émissions précédentes. Bref : un très beau travail ! »

Lucas et Vivien, Atome Funéraire

« Nous avons trouvés le reportage très bien réalisé. Les jeux de confrontations, la discrétion et le respect qu’imposent notre profession sont respectés.Nous trouvons que le secteur du funéraire est en général très bien représenté, les sujets abordés intéressants et très objectifs. Depuis hier soir, les coups de fils et les emails n’arrêtent pas… »

Pierre et Enzo, Emergence, le cercueil bio

« Un documentaire assez neutre différent de ce que l’on voit habituellement sur le sujet. Plein de belles choses et de bonnes idées, qui prouvent surtout que les possibilités en matière d’hommage sont très étendues. »

Eric Fauveau, directeur d’Afterweb-Venture

« Un beau reportage, un grand merci à Sylvie Deleule et à son équipe pour le travail effectué. La réalité de l’innovation dans le funéraire a été bien traité, montrant la capacité du secteur a pouvoir proposer des services supplémentaires et innovants répondant à la demande de certaines familles en deuil »

facebook-150x150 Le marché de la mort : commentaires et réactionLes lecteurs

« Très bon documentaire et j’apprécie le coté neutre. j’aimais surtout le débat après, à propos la corruption. En travaillant dans une petit PF familiale ,ça nous arrive tout les temps de se faire piquer les convois par les « Gros » parce que il sont des contrat sous la table avec les hôpitaux ou la morgue ect. (rien que la semaine dernier) Et ça s’appelle la concurrence déloyale!!!!! » Maria Marie

Lire aussi :  Pourquoi la mort d’un animal nous touche plus que -parfois-celle d’un humain ?

« Je pense qu’ils ont souhaité mettre en avant l’évolution du domaine funéraire et surtout, faire en sorte que le sujet devienne moins tabou, et ça, j’apprécie. On y découvre des prestations que l’on aurait jamais imaginé, ou que moi je n’aurais imaginé telles le ballon ou le QR Code. Donc, un reportage plutôt optimiste dans le sens où ils essaient d’alléger le sujet, de « dédramatiser » en allant vers une tendance inverse de ce qu’il se pratiquait jusqu’à il y a peu.Terminé la calèche et les chevaux. Beaucoup moins de pratiques religieuses et tout le cérémonial qui accompagnait. Des pratiques qui disparaissent ancestrales qui s’estompent. Il faut vivre avec son temps, c’est valable pour le funéraire également. Mince, je viens de relire la discussion : « En cinq lignes »… » Katia (ça passe pour cette fois, Katia, mais attention l’année prochaine ! NDLR)

« Je rejoins les autres commentaires, émission rapide, même dans la discussion du débat on aurait dit qu’il fallait finir rapidement l’émission pour prendre un train… lol dans le débat justement, j’ai trouvé que c’était un peu trop en termes pro, pour une personne extérieur ( a mon avis ,difficile de comprendre). Sur les nouvelles façons de rendre hommage aux défunts, encore beaucoup de choses peuvent être créer, proposer, ça plait ou ça plait pas, mais l’augmentation du nombre de cérémonies civiles nous amène à repenser tout ces vieux rituels, maintenant presque dépassés. Certaines propositions peuvent nous paraître aujourd’hui trop innovantes, absurde… mais dans 10, 15, 20 ans les mœurs auront encore évoluées, et peut être que certaines de ces idées ne seront pas si farfelues… » Minia Production (Minia, cinq lignes on avait dit. C’est paradoxal de faire un texte à rallonge pour un spécialiste de la miniature, non? NDLR)

« TROP COURT ! Pas assez d’aspect grand public/psy/émotionnel et trop axé sur le côté pro. Assez objectif et rien a voir avec la descente des infiltrés. Il y aurait tant à dire sur le monde de la mort … » Morticia

« Très intéressant, bien renseigné (ça change des reportages à sensations sur d’autres chaînes que je ne citerai pas). Mais par contre, c’était vachement court, ils auraient pu, à mon avis, creuser plus loin, parler un peu plus des métiers du funéraire, de ce que ça implique et de la façon dont on le vit, etc … Mais sinon, très bien, objectif et clair, nickel ! » TwiTwi

L’émission est à revoir sur le site de France 5

2 COMMENTAIRES

  1. « …n’aie pu prendre connaissance du contenu de l’article de l’UFC dont il était question. » Tout s’explique! J’étais fort surprise qu’avec la franchise que l’on connaît dans tes articles, tu n’aies pas remis un peu à sa place le représentant d’UFC lors de l’interview! Dommage ç’aurait été une belle occasion!

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here