Michel Chazottes, les bons conseils du contrôleur technique

0
270
funeraires de france contrôle technique des installations funéraires
Nous avons dressé avec Michel Chazottes, directeur de Funéraires de France, un bilan de son année et quelques conseils pour les dirigeants de pompes funèbres.
Une excellente année

L’année 2015 a été une excellente année pour Funéraires de France « Nous avons poursuivi notre développement et conclu des partenariats de premiers plans » précise Michel Chazottes. « Les retours des exploitants sur nos prestations sont excellents. »

Et quels sont les projets pour 2015 ? Michel éclate de rire « C’est assez difficile pour une société de contrôle technique de développer des projets, notre mission est très précise. Que te dire ? Nous allons continuer de contrôler, en nous efforçant de simplifier la vie de nos clients au maximum et le maximum de clients ».

Les conseils du contrôleur

Michel a certainement vu des horreurs pendant ses contrôles ? « Non, pas tant que ça. Le parc funéraire français est globalement bien tenu, avec des entrepreneurs qui prennent soin de leur matériel. Après, oui, j’ai vu des petites erreurs, mais plus des choses dues à la méconnaissances de certains points de règlement, ou des erreurs d’inattention. La plupart du temps, ce sont des erreurs qui se corrigent facilement. »

Michel est il un contrôleur plutôt dur ou plutôt coulant « Il n’est pas question d’être ni l’un, ni l’autre. Nous sommes accrédités COFRAC, ce qui veut dire que nous respectons le très précis Code Général des Collectivités territoriales, qui est également une garantie pour nos clients. Mais il faut bien comprendre que nous ne sommes pas là à titre punitif. Notre mission consiste à nous assurer que les entreprises disposent d’un matériel aux normes, et nous les constatons. »

Lire aussi :  Inscrivez-vous gratuitement au 1er Salon du Funéraire Grand Sud
Une question de temps

Michel précise « En parlant d’erreur, la plus fréquente, et celle qui provoque sans doute le plus d’insomnies chez les dirigeants du funéraire, c’est de ne pas prêter attention aux fréquences de contrôles. Lorsqu’ils reçoivent le rappel de la préfecture qui leur réclame le certificat de conformité pour le véhicule ou l’équipement afin de renouveler l’habilitation, c’est la panique ».

Rien de désastreux au final « Nous avons des contrôleurs dans chaque région, nous pouvons venir dans les meilleurs délais et délivrer nos rapports très rapidement. Mais anticiper et prévoir la date du contrôle évite les sueurs froides. »

Funéraires de France l’inclut d’ailleurs dans ses services « On propose aux entreprises de nous confier les documents de leurs équipements afin que nous puissions surveiller pour eux les dates de contrôle. C’est l’aide qu’on peut apporter. »

A l’année prochaine pour de bons conseils, alors ?

« A l’année prochaine, et l’équipe de Funéraires de France souhaite de très bonnes fêtes de fin d’année aux lecteurs de Funéraire Info ! »

Le site de Funéraires de France

 

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.