Nelson Mandela est mort, un hommage planétaire

0
449

Nelson Rolihlahla Mandela, dont le nom du clan tribal est « Madiba », né le 18 juillet 1918 à Mvezo, était un homme politique sud-africain, il est décédé le jeudi 5 décembre 2013 à son domicile de Johannesburg, à l’âge de 95 ans.

Le décès du Prix Nobel de la paix 1993 et ancien président d’Afrique du Sud a entrainé en Afrique du sud, mais aussi dans le monde entier, une importante vague d’émotion.

 « L’ex-président Nelson Mandela nous a quittés (…), il est maintenant en paix. La nation a perdu son fils le plus illustre », a déclaré le président Jacob Zuma à la télévision pendant une intervention en direct peu après 21 h 30 GMT. « Il s’est éteint en paix. (…) Notre peuple perd un père », a-t-il ajouté avant d’annoncer que les drapeaux seraient mis en berne à partir de vendredi et jusqu’aux funérailles d’État.
Pour la quatrième fois l’ancien président d’Afrique du Sud avait été hospitalisé pour un problème d’infection pulmonaire. A  95 ans, le monde avait toutes les raisons de s’inquiéter de la santé de Nelson Mandela, l’un des plus grands défenseurs des droits de l’homme, figure historique du combat contre l’apartheid.

«Le pardon libère l’âme, il fait disparaître la peur. C’est pourquoi le pardon est une arme si puissante»

Partout dans le monde l’émotion est palpable et les messages de condoléances affluent de personnalités ou d’anonymes …

Dès l’annonce de son décès, les messages de soutien et de condoléances ont commencé à affluer, venus des partis politiques et corps constitués, des organisations de lutte contre le racisme, des dirigeants du monde entier, mais aussi, par milliers, des anonymes sur les réseaux sociaux. Twitter et Facebook bruissaient ce jeudi de messages dans toutes les langues du monde, sur le thème « RIP Madiba ou RIP Mandela« 

Nelson_Mandela-2008-229x300 Nelson Mandela est mort, un hommage planétaire
Nelson Mandela, en 2008.
Lire aussi :  Crimes contre l’Humanité, Cercueil en carton... L’actualité du 8 juin 2018

Le 24 juin 2013, l »état de santé de l’ancien président sud-africain s’est aggravé au cours des dernières 24 heures.  Il était dans un état «critique». Transporté à l’hôpital « Medi-Clinic Heart Hospital » le 8 juin et malgré
une panne de l’ambulance pendant quarante minutes au bord de l’autoroute, l’optimiste était revenu.

Nelson Mandela  avait fêté ses 95 ans le 18 juillet.

Son dernier séjour à l’hôpital, pendant 9 jours, remonte au mois de mars. Dans un communiqué la présidence à annoncé « Ce matin vers 1 h 30 son état s’est détérioré et il a été transféré dans un hôpital de Pretoria » avant d’ajouter : « Le président Zuma, au nom du gouvernement et de toute la nation, souhaite à Madiba une guérison rapide et demande aux médias et au public de respecter l’intimité de Madiba et de sa famille« .

il était apparu très affaibli sur les dernières images de lui qui ont filtré fin avril 2013, à l’occasion d’une visite des plus hauts dirigeants du pays et les images avaient déclenché une polémique.

« icône mondiale de la réconciliation »  Desmond Tutu

En décembre 2012, Nelson Mandela avait  fait l’objet d’une hospitalisation longue de dix-huit jours pour un problème identique lié sans doute aux séquelles d’une tuberculose contractée durant ses années passées au bagne de Robben Island (dix-huit de ses vingt-sept années de captivité ont été passées au bagne de Robben Island, au large du Cap).

Nous demandons au peuple sud-africain et au monde entier à prier pour notre cher Madiba et pour sa famille (…)

Lire aussi :  Funexia, cimetière, cercueil, volcan...L’actualité du 6 juin 2018

Nelson Mandela, président de 1994 à 1999, a passé vingt-sept ans de sa vie en prison, pour avoir lutté contre le régime d’apartheid, qui instaurait une discrimination raciale en Afrique du Sud. Libéré en 1990, il est devenu quatre ans plus tard le premier président  noir de son pays, après avoir obtenu en 1993 le prix Nobel de la paix pour avoir mené à bien les négociations vers la démocratie.

Nelson Mandela était très affaibli, et n’est pas apparu depuis près de trois ans en public. Mandela habitait entre Johannesburg, la plus grande ville du pays et Qunu, le village où il a grandi et où repose son fils Makgatho Mandela mort en 2005 du Sida.

La dernière apparition publique de cette « l’icône mondiale » remonte au soir de la finale de la Coupe du monde de football 2010 en Afrique du Sud, en direct devant plusieurs milliards de téléspectateurs.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here