Nelson Mandela, l’hommage un an après sa mort

0
427

Un an après sa disparition le 5 décembre, l’Afrique du Sud rend hommage à Nelson Mandela (95 ans). Ce vendredi, des cérémonies sont organisées dans tous le pays.

Ce matin, avant une manifestation officielle, les habitants sont appelés à observer six minutes et sept secondes de bruit. 6 et 7, comme les 67 années de militantisme et d’action politique du héros de la lutte contre l’apartheid. Premier président noir de la nouvelle Afrique du Sud. Prix Nobel de la paix. Sirènes, cloches et vuvuzelas vont donc retentir.

Personne n’a oublié les prières et les chants d’il y a un an, alors que la télévision annonçait jour après jour que l’idole de tout un peuple déclinait à l’hôpital, entouré des siens. Et puis, il y a eu ce jeudi soir, peu après 23 heures. Le président Jacob Zuma est intervenu en personne à l’écran. Madiba (son nom de clan) venait de mourir. Dans les heures qui ont suivies, des foules s’étaient rassemblées pour veiller, devant sa maison de Johannesburg, devant son domicile de Soweto, bastion de la lutte. Anonymes et chefs d’Etat avaient envoyé des milliers de messages.

Aujourd’hui, le pays entretien la mémoire. L’archevêque Desmond Tutu, autre prix Nobel de la paix, appelle à « suivre l’exemple » de Mandela. « Notre obligation est de continuer à construire la société qu’il imaginait. Une société basée sur les droits de l’Homme. Une société de lendemains meilleurs pour tous ».

Signe de la ferveur, Nelson Mandela est devenu l’une des trois figures que les Sud-africains se font le plus tatouer, avec Jésus et Marilyn Monroe. Une façon d’honorer l’icône et d’entretenir encore longtemps le souvenir.

Lire aussi :  AdVitam, comment se faire rembourser les frais d’obsèques ?

Olivier Pelladeau

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.