Strip tease aux obsèques : que peut on faire ou ne pas faire

0
401
pole dance obsèques strip tease

A l’étranger, on se lâche sur les obsèques : entre l’urne funéraire en forme de pilule de Prozac de Carrie Fisher, alias Princesse Leia, et le peeping show des obsèques d’un homme politique Taïwanais, on s’amuse aux enterrements. Mais, en France, cela serait-il possible ?

Strip tease aux obsèques

Une cinquantaine de danseuses de pole dance en tenue plus que légère noire sur les toits de pick-ups colorés… Il s’agissait bien d’un cortège funéraire, celui d’un homme politique local, et qui a été la cause d’embouteillages dans la ville taïwanaise de Chiayi.

Des images, postées sur les réseaux sociaux, ont montré la procession de pas moins de 200 véhicules, qui s’est étirée sur plusieurs kilomètres en la mémoire de Tung Hsiang, un conseiller local de Chiayi dans le sud de Taïwan. Partout, les passants interloqués se sont arrêtés pour prendre en photo l’étonnante parade, certains automobilistes décidant même de la suivre, bien que ne portant le deuil du défunt. Tung Hsiang est décédé en décembre des suites d’une maladie, à l’âge de 76 ans. Il était bien connu localement pour sa longue et riche carrière politique.

Sa famille a expliqué que le défunt avait toujours été un joyeux drille, et que les obsèques étaient destinées à refléter cet état d’esprit. Son frère Tung Mao-hsiung a d’ailleurs justifié son choix par la volonté exprimée du défunt. Le fait que ce dernier l’ait détaillée dans un rêve de son frère n’a pas sembler nuire à la crédibilité de l’ensemble.

La culture Taïwanaise est ouverte à ce type d’obsèques, mêlant vie spirituelle et plaisirs terrestres. La désapprobation exprimée des autorités chinoises, avec lesquelles les rapports sont, à tout le moins, compliqués, n’a pas dû freiner l’enthousiasme des participants, bien au contraire.

Mais en France ?

Dans la législation, rien n’empêche d’organiser ce type de funérailles… En théorie. En pratique, le maire de la ville peut interdire ou verbaliser le convoi, parce qu’il serait susceptible de causer un « trouble à l’ordre public », notion très vague et laissée à l’appréciation des édiles. Ainsi, on peut estimer que des danseuses en tenue légère sont un trouble, mais on voit bien pire dans les techno-parade, de ce point de vue. La famille organisatrice devrait donc se préparer à un combat judiciaire compliqué.

En revanche, il est possible de privatiser une salle aux fins d’obsèques, et d’y faire ce que l’on souhaite.

L’urne Prozac

L’actrice Carrie Fisher, mondialement connue notamment pour son rôle de Princesse Leia dans Star Wars, décédée pendant la période des fêtes, a été portée à son dernier repos dans une urne funéraire bien particulière : une pilule de Prozac géante. L’actrice a toujours parlé ouvertement de ses problèmes de santé mentale comme la dépression et la bipolarité.

«Je sens qu’elle est où elle veut être», a expliqué son frère Todd Fisher à Entertainment Tonight. Au lendemain des funérailles conjointes de Fisher et de sa mère Debbie Reynolds, décédée juste après sa fille, Todd a expliqué que la pilule géante a été choisie comme urne parce qu’il s’agissait d’une des possessions favorites de sa soeur. Le Prozac, aussi connu sous le nom de fluoxetine, est un puissant antidépresseur.

Et en France ?

L’urne funéraire… Vaste sujet. La loi stipule que l’urne peut être fournie par la famille. Mais n’importe quelle boîte ne peut pas faire l’affaire : elle doit être étanche. De surcroît, elle doit être de taille adaptée, quoique cela veuille dire. Compter une contenance de quatre litres pour un homme adulte, en laissant un litre de marge.

En réalité deux cas de figure se posent sur une urne originale et un tantinet provoc’ : si il s’agit d’un scellement sur la tombe, c’est ce bon vieux « trouble à l’ordre public » qui peut s’appliquer. Le maire peut sommer la famille d’inhumer l’urne ou de la remplacer par un modèle plus conventionnel. Mais, et si l’urne est inhumée ? Le cimetière peut inscrire dans son règlement que l’urne doit pouvoir résister cinq ans dans l’optique d’une éventuelle exhumation. Vain ? Très certainement, mais légal. Dès lors, impossible de se faire inhumer dans, par exemple, une boîte de gâteaux en fer blanc.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.