Pompes funèbres Hennard, cercueil en carton dans la presse papier

1
766

Les pompes funèbres Hennard, à Herin dans le Nord-pas-de-Calais, lance aujourd’hui une campagne de publicité dans la presse quotidienne régionale afin de promouvoir les cercueils en carton Eco-Cerc.

A partir d’aujourd’hui, et jusqu’à fin avril, une publicité apparaîtra régulièrement dans les colonnes des journaux Nordistes. Sobre, elle précise qu’on peut demander un cercueil Eco-Cerc aux pompes funèbres Hennard, pour la somme de 590 euros, complet « Vraiment complet » précise Charly Hennard, « il n’y a aucun ajout à faire, c’est le prix pour le cercueil, le capiton, le signe religieux et la plaque. On propose un autre modèle fini différemment, façon acajou, à 690 euros. ».

Les cercueils Eco-Cerc sont des cercueils en carton, présentant l’aspect de cercueils classiques, un choix assumé pour ne pas déstabiliser la clientèle en changeant toutes les références d’un seul coup.

Et ce n’est rien de dire que Charly croit au produit « Chez moi, le cercueil en carton représente 80 % des crémations » ce qui est énorme « Oui, relativisons, dans mon secteur, je fais beaucoup plus d’inhumations, mais la première année, pour donner une idée, ça a représenté 12 cercueils. Et le chiffre est en croissance constante. » mais comment fais-tu ? « Je le propose, tout simplement. Il est exposé parmi mes cercueils, comme n’importe lequel d’entre eux, et les familles le choisissent en le voyant. »

C’est l’aspect économique qui prime ? « Oui et non. Quand on propose du pin ou des panneaux de particule, il y a une connotation  »pas de sous » qui vexe les familles. Le cercueil en carton n’est pas perçu pour ça, parce qu’il y a une réelle démarche écologique derrière. Et franchement, comme le dit une grande enseigne, l’argent est plus utile aux vivants. Mettre 3000 ou 4000 euros pour un cercueil de crémation, quel intérêt ? Si la famille tient absolument à faire quelque chose de beau, autant investir dans une belle urne, qui sera durable ».

Lire aussi :  Le Groupe OGF va gérer le crématorium de Saint-Georges-de-Didonne

C’est un choix qui va faire grincer quelques dents « J’ai vu des fournisseurs de cercueils qui, voyant que je vends de plus de carton, baissent leur tarifs sur les modèles en bois. Et avec cette publicité, j’ai des confrères qui vont dire aux familles  »on est moins cher que Hennard » » Charly sourit « Si elles comparent les finitions, je ne suis pas inquiet. Et les motivations écologiques sont réellement sous-estimées. ». Au fait, pourquoi la publicité ? « Pour faire savoir que je le propose. Comme je sais que les jeux de mots ne vous dérangent pas à Funéraire Info, il fait un carton lorsqu’on le propose ».

Charly est fermement convaincu que le cercueil en carton, c’est l’avenir. Distributeur exclusif sur son secteur, il envisage l’avenir « A terme, je pense ne plus proposer que des cercueils en carton pour la crémation. Pas de suite, mais c’est quelque chose que j’envisage. Je suis persuadé que le modèle bois, pour la crémation, est dépassé. »

Le site internet d’Eco-Cerc : www.eco-cerc.fr

Le site internet des Pompes Funèbres Hennard : www.pompes-funebres-hennard.fr

1 commentaire

  1. Très fine analyse de Charly Hennard qui présente bien la problématique du cercueil en carton faisant un pied de nez à tous ceux qui en parlent, le critiquent voire le pourfendent sans vraiment le connaître tout simplement parce qu’il dérange les habitudes.
    Pour beaucoup de pompes funèbres, le cercueil en carton, c’est ce « vilain petit canard » que l’on aimerait qu’unanimement la profession rejette mais qui toutefois inquiète tous ceux qui scrutent le choix de leurs confrères les plus proches… Et si une pompe funèbre faisant confiance au cercueil en carton parvenait à se hisser au-dessus des autres en apparaissant aux yeux des familles comme étant une entreprise plus jeune, plus dynamique, plus moderne ?
    Charly le précise bien : « le cercueil en carton, il faut le toucher » et c’est ce qu’il propose à ses clients depuis de nombreux mois… Et oui, il faut se rendre à l’évidence, le cercueil en carton, lorsqu’il est revêtu d’un placage en bois (3mm) réalisé dans une essence noble qui lui donne un aspect menuisé, est souvent perçu plus favorablement que certains cercueils en bois ou que les cercueils en panneaux de particules revêtus de papier « façon bois » que l’on propose aux plus démunis qui, bien au-delà de la peine qu’ils éprouvent avec le départ d’un être cher, se font rappeler par la proposition du « cercueil du pauvre » qu’on les cantonne dans la catégorie des « sans sous ». Avec le cercueil ECO-CERC, c’est une véritable dignité que la pompe funèbre restaure chez tous ceux que la vie n’a pas épargnée tandis que le fatalisme mercantile conduit certains à institutionnaliser les solutions minimalistes.
    Reste à convaincre certains crématoriums qui, depuis que le cercueil en carton est arrivé sur le marché funéraire, pratiquent une surfacturation illégale, souvent très lourde, de leurs prestations, illégale non pas parce qu’un crématorium ne puisse pas moduler sa tarification mais parce qu’une démarche qui ne touche qu’un seul matériau alors que n’est opérée aucune analyse discriminante entre les différentes nuances de bois utilisées ainsi que les différents niveaux d’hygrométrie des bois (qui affectent considérablement le comportement du bois en crémation), rend par la même occasion la surfacturation de la crémation des cercueils en carton résolument discriminatoire.
    Enfin, si à titre personnel, je suis contre les exclusivités susceptibles de priver certains clients du cercueil ECO-CERC, je comprends que Charly ait pu souhaiter disposer d’un régime de faveur car, dans son environnement direct de l’arrondissement de Valenciennes, rares sont ceux (qu’il ne faut toutefois pas oublier) qui ont adopté le cercueil en carton avec autant de passion et de détermination que Charly Hennard.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.