Pompes Funèbres religieuses : légitimité ou communautarisme ?

1
2112

croix_Fr_Assise1-221x300 Pompes Funèbres religieuses : légitimité ou communautarisme ? Des sociétés dédiées au religieux, des pays qui adaptent leur législation : communautarisme pour certains, évolution naturelle pour d’autres, que vont changer ces mouvements dans les pompes funèbres de demain ?

Neutralité des obsèques

La liberté et la neutralité religieuse des obsèques sont actés en France depuis le XIXéme siècle, ou l’église se vit supprimer le monopole du funéraire pour une libéralisation séculaire, via un monopole accordé aux communes. Dès lors, tout un chacun pouvait demander des obsèques en fonction de ses convictions, à condition qu’elles soient « conformes à la morale et aux bonnes mœurs », données variables selon l’époque.

L’idée était donc que l’on puisse entrer dans une société de pompes funèbres, en annonçant que l’on était chrétien, protestant, juif, musulman, bouddhiste, animiste, athée, agnostique, libre penseur, peu importe, sachant que l’interlocuteur professionnel avait le devoir de respecter, dans le strict cadre de ce qu’autorise la législation, les convictions de chacun. Voire, cela fait partie du métier, de se former en express sur des religions qu’il ne maitrise pas forcément. C’est aussi ce qui fait le charme du métier, se retrouver face à une famille originaire d’Afrique subsaharienne, qui explique que le grand-père voulait des obsèques conformes aux croyances de sa religion animiste, et qu’il est mort avant d’avoir eu le temps d’expliquer aux enfants athées en quoi ça consistait.

Notons en cela la différence entre un mauvais assistant funéraire et un bon croque-morts : un mauvais assistant funéraire va se contenter de proposer à la famille un recueillement ou il lira quelques poèmes de Senghor trouvés sur Google, tandis que le bon croque-morts ira aussitôt solliciter la diaspora locale pour se faire briefer afin que le défunt ait exactement les obsèques qu’il souhaitait.

Le tout en conformité avec la loi. Tout un chacun sait que l’Islam préconise des obsèques sans cercueil, pour que le défunt soit directement en contact avec la terre ou repose ses ancêtres, et que la loi Française impose la présence de la funeste boîte. Ce sont les limites qu’impose la législation à la pratique spirituelle de chacun.

Lire aussi :  Comparobsèques, vers une seconde augmentation de capital

Les experts

islam-croissant-300x195 Pompes Funèbres religieuses : légitimité ou communautarisme ? Mais le funéraire obéit, tant au niveau commercial que législatif, à la loi du marché : plus il y a de demande, plus il y a d’intérêt à répondre à cette demande. Cela se traduit de deux façons. La première, on l’a vu en Irlande, c’est la modification de la loi pour l’adapter à une pratique religieuse en pleine expansion : ainsi, les musulmans pourront désormais, à partir du premier juin, être inhumés sans cercueils sur l’île. La seconde, c’est l’apparition de pompes funèbres spécialisées.

Pompes funèbres musulmanes, pompes funèbres israélites, ces sociétés ont pignon sur rue et annoncent clairement, dans la vitrine, leur spécificité. Est-ce la manifestation d’un esprit communautariste ?

Nous avons posé directement la question à une agence de pompes funèbres musulmanes du 93. Le très sympathique conseiller qui nous a répondus a été très clair sur cette question « Nous sommes ouverts à tous. Il est vrai que la plupart des familles qui viennent nous voir sont des musulmans, mais il arrive que d’autres personnes fassent appel à nous » mais dans le cas d’une famille catholique qui viendrait demander des obsèques religieuses ? « Nous les accueillerions, bien sûr, nous sommes, avant toute chose, des pompes funèbres. Mais nous ne pourrions pas nous occuper de l’aspect religieux. » La famille devrait se charger elle-même d’appeler l’église, donc, ce qui n’est pas la partie la plus difficile. Nous interrogeons le conseiller sur la législation récente qui vient d’être promulguée en Irlande « A ma connaissance, il n’y a pas de tel projet en France. On aimerait bien, mais ce n’est pas d’actualité, semble-t-il ». Au passage, nous posons la question des rapatriements « Ils sont encore majoritaires » explique notre interlocuteur « en fonction des mois, je dirai que la part des inhumations en France est entre 20 et 30 % » puis il précise « C’est souvent dans le cas des enfants : les parents les font inhumer en France, pour les garder près d’eux, le sentimental passe avant la tradition. Mais les adultes sont majoritairement rapatriés ». Cette société, en tout cas, se présente plus comme spécialiste qu’élitiste.

Lire aussi :  Devenir franchisé Philae service funéraire !

Et les autres ?

Etoile-de-David-282x300 Pompes Funèbres religieuses : légitimité ou communautarisme ? D’autres spécialistes voient également le jour, sans pour autant susciter le débat. Ainsi, les Pompes Funèbres Civiles de Brest annoncent leur positionnement, tout en réalisant la majorité de ses convois à l’église, preuve que cela ne dérange pas les clients. Force est aussi de constater qu’en France, pays historiquement chrétien, beaucoup de pompes funèbres sont catholique par défaut, quasiment à leur insu. Impossible de se prétendre vendeur d’articles funéraires si l’on n’a pas au moins cinq représentations de la vierge Marie en stock, et, dans la salle des cercueils, c’est encore plus édifiant : un croissant musulman, une étoile juive, et une douzaine de crucifix différents s’offrent aux choix des familles.

Ainsi, dans le tout-venant du funéraire, les Maître de Cérémonies sont, sans s’en rendre compte, des spécialistes du catholicisme, dans lequel ils ont grandi naturellement, et dont ils ont probablement fréquenté le catéchisme. Si beaucoup d’entre eux, par nécessité professionnelle, connaissent les autres religions, ce n’est qu’une connaissance théorique, abstraite.

Il est donc légitime, pour un musulman, par exemple, de souhaiter avoir affaire à un autre musulman, qui connaisse et respecte ses croyances parce qu’il les partage, et pas seulement parce qu’il est payé pour cela. Vouloir partager, dans ces moments difficile, du vécu, c’est humain.

Les pompes funèbres religieuses ne sont donc pas un problème, ni la manifestation d’un rejet, à partir du moment ou elles sont créées dans cette optique de satisfaction d’un besoin, et ou elles sont tenues par des professionnels qui n’oublient pas qu’ils le sont, avant d’être des croyants.

Ou, pour faire plus simple, tant que c’est fait POUR quelqu’un, et non pas CONTRE un autre. Tant que chacun sera libre d’aller ou il veut, le problème ne se posera donc pas.

Nous remercions les Pompes Funèbres Musulmanes Amana à Saint Denis pour leur amabilité

1 commentaire

  1. magnifique, il me reste donc a trouver un chaman nanabozoïste qui expliquera a ma descendance les règles de l’inhumation sur un bûcher et que faire des cendres.
    merci

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here