Ni repris, ni échangé, les soldes aux pompes funèbres ?

0
1213
(source : http://etpourtant.over-blog.com/)

Les soldes… Chaque année, c’est pareil : de l’ouverture des grands journaux jusqu’aux conversations de comptoir au café le matin, les soldes obsèdent, obnubilent, annihilent toute forme de civilisation… Tiens, et dans les pompes funèbres, ça donnerait quoi ?

funerailles-en-solde-300x245 Ni repris, ni échangé, les soldes aux pompes funèbres ?
(source : http://etpourtant.over-blog.com/)

Bien entendu, il s’agit d’un exercice de style : faire des soldes aux pompes funèbres serait incongru, puisqu’on ne planifie en général pas la date de sa mort. Le contraire serait assimilable à de l’incitation au suicide… C’est mal.

Mais passé au delà de la plausibilité et de la moralité, ces quelques petits instantanés n’ont d’autre objectifs que de vous faire rire. Bon, allez, soyons modestes : sourire, au moins.

De côté

Bien sûr, avant les soldes, les magasins sont pleins : vous remarquez tous ces gens qui courent de rayon en rayon, essaient, mais n’achètent rien. Au contraire, ils (ou elles) retournent subrepticement glisser l’article dans un rayon préalablement choisi pour son incongruité et soigneusement repéré par leurs soins, afin que nul ne puisse se saisir le jour venu de l’article convoité.

C’est ainsi que j’ai eu la surprise, un jour, de trouver une robe de soirée en satin doré alors que je fouillais dans un bac de chaussettes pour homme (pointure 44). N’écoutant que mon bon cœur, je me fis un devoir d’aller remettre la robe dans son rayon, parce que, si mon bureau est un vrai foutoir, j’ai horreur quand c’est mal rangé chez les autres.

Je pense qu’une femme doit me haïr, quelque part. Elle coûtait vraiment très très cher, cette robe, en soldes, c’était vraiment une affaire à – 50 %.

Bien sûr, il y a toujours la possibilité, dans les magasins ou l’on connaît bien le vendeur, voire même le patron, de faire mettre quelques articles de côté. Aux pompes funèbres, ce serait compliqué.

Imaginez vos Monsieur Dupont entrer dans votre agence. Monsieur Dupont, vous le connaissez bien : Vous avez enterré ses trois premières épouses, toutes tragiquement décédées de pneumonie, avant que Monsieur Dupont ne se décide enfin à faire refaire l’isolation de sa maison. Il vous a également confié les obsèques de ses parents, de son frère resté vieux garçon, bref, Monsieur Dupont est un bon client.

Monsieur Dupont entre donc dans votre échoppe la mine déconfite, et lorsque vous vous enquérez de ce qui l’amène ainsi de bon matin, il vous rétorque « Moi. Je ne me sent pas très bien, je pense que c’est imminent. » Vous emmenez donc Monsieur Dupont choisir le cercueils, et il tombe en arrêt devant une pièce magnifique, en merisier massif. « il est cher » constate Monsieur Dupont. Vous lui dites que oui, mais la semaine prochaine, les soldes commencent et il sera vendu à – 50 %. « Ah oui, ça vaut le coup » s’exclame Monsieur Dupont « Je vous demanderai bien de me le mettre de côté, mais je ne sais pas si je pourrai tenir jusque là ». Bien entendu, vous rassurez votre cher client : au pire, vous le mettrez dans une case bien réfrigérée jusqu’à la date légale d’ouverture des soldes.

soldes-1_1217045-300x173 Ni repris, ni échangé, les soldes aux pompes funèbres ? Essayage

Les soldes, en ce qui me concerne, se résument souvent en une interminable attente devant une cabine d’essayage, tandis que ma douce moitié erre de rayons en rayon à la recherche de la bonne combinaison taille/couleur qu’elle a préalablement repéré.

Avoir une cabine d’essayage, pendant les soldes, revient à nettoyer les écuries d’Augias. Parce que, les magasins préviennent, les articles soldés ne sont ni repris, ni échangés. Il s’agit de ne pas se tromper.

Donc, durant les soldes, l’on peut voir de nombreuses cabines d’essayages gardées par des époux aimants à l’air soumis, qui essaient de se donner des airs de farouches gardien prêt à tuer, avec pour tout résultat une trogne rigolote de nounours grognon.

Au moins, aux pompes funèbres, nul besoin de cabines d’essayage.

Une anecdote véridique : j’étais en train de faire souscrire un contrat obsèques à un couple assez âgé, et je les vois arriver un jour à notre rendez-vous pour choisir cercueil et capiton. Monsieur était vêtu très élégamment, beaucoup plus qu’habituellement ou il préférait les tenues plus décontractées, et le voilà, dans la salle des cercueils, qui se pose chaque échantillon de capiton sur son épaule, avec les commentaires de madame à chaque fois « Celui-ci peut être… Ah non ; là ça va pas ! ».

Bien que je m’efforce de laisser chacun faire comme il lui plaît, un air vraiment interrogatif a du se peindre sur mon visage, parce que la dame m’expliqua que c’était pour voir si ça irait avec son costume. Comme je demandai naïvement si ils étaient sûrs que ce serait ce costume que le monsieur aurait au jour de son trépas, madame s’exclama « Oh ben oui, il le porte pour l’occasion aujourd’hui, mais sinon on le garde bien précieusement. On l’a fait faire sur mesure, c’est son costume de quand il sera mort ».

Bref…

Tout ça pour dire ceci : les soldes, c’est bien, en abuser peut rendre marteau. Je n’ai pas encore eu le cas d’un décès survenu directement pendant cette période, mais récemment, en Chine, un homme s’est donné la mort après avoir couru les magasins pendant des heures avec sa femme.

Sachez toutefois que la mention « ni repris ni échangé » est légale, sauf en cas de vice caché du produit. Elle est même légale toute l’année : reprendre ou échanger des vêtements parce que la couleur ne plaît pas ou que la taille ne va pas n’est nullement obligatoire, et n’est qu’une courtoisie des magasins qui l’appliquent.

On ne verra jamais, normalement, aux pompes funèbres, une famille revenir pour expliquer qu’après réflexion, les cercueil de Tonton Dudule en chêne foncé n’allait pas, et qu’il faudrait le déterrer pour le mettre dans un chêne clair, finalement.

Ca n’arrive jamais, non ?

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.