Revue de presse de l’industrie funéraire du 15 juin 2015

0
336
Dans la presse et sur le web, la revue de presse du funéraire, des pompes funèbres, des crématoriums et des thanatopracteurs. Revivez l’actualité sur Funéraire-info.

Dans Romandie, décès du chanteur Jim Ed Brown

Le chanteur de country music américain, Jim Ed Brown, est décédé jeudi à l’âge de 81 ans. Son plus grand succès avait été « The Three Bells », une adaptation des « Trois Cloches » du Vaudois Jean-Villard Gilles, qu’il avait interprétée avec ses deux soeurs en 1959.

Dans 20 Minutes, R.I.P anticipé pour Michel Delpech

Michel Drucker a donné des nouvelles de Michel Delpech et elles sont mauvaises. Samedi, l’animateur était au festival Plumes de stars d’Aix-en-Provence, où il présentait un extrait de son one-man-show. Il a évoqué l’interprète de Chez Laurette, avec beaucoup d’émotion dans la voix, comme le montre une vidéo du Parisien. « J’aimerai encore parler de lui au présent, parce qu’il s’éteint doucement », a-t-il dit.

Dans l’Express, sépulture collective pour le crash de la Germanwings

Les fragments humains non identifiables des victimes du crash de l’A320 de la Germanwings le 24 mars seront inhumés dans « une sépulture collective » dans la ville du Vernet (Alpes-de-Haute-Provence), à quelques kilomètres de la zone de l’accident, a indiqué jeudi 11 juin 2015 le procureur de Marseille.

Dans Funéraire Info, les appels d’offre désormais disponibles

Les achats publics passant par des appels d’offres représentent un enjeu économique important pour les entreprises, cela représente environ 10% du PIB de la France et pour le secteur funéraire aussi. Renouvellement de DSP pour des crématoriums ou construction, chantier dans des cimetières, création de columbarium, …C’est pourquoi, Funéraire-Info vous propose en temps réel, une liste des appels d’offres en cours sur notre territoire en recherchant par localisation géographique ou par mots clés.

[quote_box_center]

La revue de presse du funéraire vous est offerte par Safe Balm
Safebalm® est un produit ayant pour fonction de désinfecter et de préserver un défunt afin de retarder et de ralentir sa décomposition.
La particularité de Safebalm® par rapport aux produits utilisés à base de formaldéhyde fait en sorte que les tissus restent souples.

[/quote_box_center]

 

Dans l’Union.com, cercueil en carton

Ce jeudi, à Reims, une défunte a été incinérée dans un cercueil en carton, conformément à sa dernière volonté. Une première dans la région.

Dans La Voix du Nord, places de cimetières à prendre, tarif en rapport

Les travaux, interrompus par l’hiver, avaient commencé en novembre. Là ça y est, le cimetière paysager de la Pierrette dispose de deux étoiles de plus pour enterrer les Béthunois. Tout le terrain, hors columbariums, est désormais exploité. On en profite pour refaire un point sur les emplacements libres. De plus en plus rares ! Une visite guidée ici.

Dans Ouest France, canular fumant à Pornic

La question bête du vendredi. Un stagiaire se revendiquant de la Fédération française de crémation a annoncé à Ouest France la construction d’un crématorium à Pornic. Un canular qui mène à L’1pass… Non, il n’y a pas de faute, lisez l’histoire ici pour comprendre.

Dans Funéraire Info, MUTAC récompense des associations

Le 5 juin dernier, la Fondation Mutac a récompensé 3 associations œuvrant contre l’isolement des personnes âgées en France. Toutes les 3 ont reçu une dotation de 5000€ chacune pour récompenser des actions menées localement sur un public isolé, non pas géographiquement, mais socialement. Le socle commun des 3 lauréats repose évidemment sur le lien social. Toutes ont réalisé des actions favorisant l’échange entre personnes de tous âges.

Dans La Dépêche, un crâne à la poubelle

Un crâne humain très ancien… dans une poubelle du Smirtom à Lacapelle-Marival. La découverte n’est pas banale et a bien failli passer inaperçue. Mais c’était sans compter mercredi, sur les employés du Smirtom. «À peine ont-ils déchargé le container dans le camion benne, à Bel-Air, qu’ils ont vu tomber le crâne. ça doit faire un drôle d’effet ! Ils l’ont posé par terre. Quand on m’a appelé, j’ai cru qu’il s’agissait d’un cadavre, j’ai eu peur», se remémore maintenant avec le sourire le maire de Lacapelle-Marival et président du Smirtom, Pascal Lewicki. Toute l’histoire ici.

Dans Sud Ouest, deuil impossible

Pour Évelyne Martinez, un long combat juridico-administratif s’achève. Grâce à l’obtention d’une nouvelle concession hors sol où inhumer sa fille, elle va pouvoir faire son deuil. La fin d’un douloureux feuilleton. Toute l’histoire à lire ici.

Dans Sudinfo, boulette et mauvais goût

Jackie Siegel est une richissime américaine, star d’un documentaire intitulé « The Queen of Versailles ». On y voyait sa famille lors de la construction de la plus grande propriété des Etats-Unis surnommée Versailles. Le week-end dernier, la fille de Jackie Siegel est décédée, semble-t-il, d’une overdose. Or, le jour des funérailles, alors que le cercueil de la jeune fille est sorti de l’église pour être emmené au cimetière, Jackie Siegel a été vue le photographiant, en toute décontraction, un goblet d’une boisson à la main. Aussitôt cette photo publiée, notamment dans le New York Post, les commentaires se sont déchaînés. Le journal a titré #MYDEADKID (mon enfant mort) et parle dans son article de « reine vulgaire » à propos de Jackie Siegel. Sur les réseaux sociaux aussi, c’est la curée. Les gens parlent d’acte « barbare », ou « bizarre ». C’est à tel point que son avocat s’est exprimé sur Facebook pour dire qu’il «  n’y a pas de manuel qui explique comment vivre un deuil et que chacun le fait à sa manière  ».

Dans Metronews, jolie histoire

Un enfant de trois ans écrit des lettres à son chien depuis la mort de son compagnon à quatre pattes. Récemment, il a reçu une réponse de la part de son défunt ami. Les explications ici.

pressenationale4 Revue de presse de l'industrie funéraire du 15 juin 2015

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.