Revue de presse du funéraire du 10 novembre 2014

0
755
presse papier
Presse papier en France

Hommage

Charles de Gaulle, résistant, écrivain et homme d’État français. Il est à la tête de la France du 3 juin 1944 au 20 janvier 1946 en exerçant le poste de premier président du Gouvernement provisoire de la République française, puis du 8 janvier 1959 au 28 avril 1969 en tant que 18e président de la République française. Vous pouvez rendre hommage au plus grand français de tous les temps sur Netcropole.

Obsèques

Samedi 8 novembre 2014, près d’un millier d’anonymes se rendaient aux obsèques de Manitas de Plata, pour saluer la mémoire de ce chantre de la musique gitane et du flamenco. La grande famille tzigane étaient également réunie dans le chagrin en cette journée pourtant magnifique, bien plus adaptée aux sourires et à la bonne humeur qu’à la tristesse. Sous un soleil éclatant et un ciel bleu, le cercueil de Manitas de Plata a traversé, pour ce dernier voyage en limousine, la foule des photographes et des caméras sous les applaudissements d’un millier de personnes, pour beaucoup des membres de sa famille. Son cercueil a ensuite été posé sur un tapis rouge pour une cérémonie d’hommages solennels. L’homme aux « petites mains d’argent » (signification de son nom de scène, alors que son vrai nom était Ricardo Baliardo), a aussi reçu un hommage de Brigitte Bardot, laquelle a envoyé un SMS, en raison de son absence, ainsi qu’une lettre lue par Françoise, la fille et tutrice de Manitas. Les personnalités politiques étaient aussi présentes à l’instar de l’actuel maire de Montpellier, Philippe Saurel, lequel a salué la mémoire de cette « légende » et a promis la création d’une statue en son honneur qui sera exposée dans la ville. « Manitas a marqué l’histoire du monde. C’est un des plus grands personnages de la ville. Nous traiterons sa mémoire comme elle doit l’être », a-t-il affirmé. On a aussi vu l’ancienne maire de la ville, la très médiatique Hélène Mandrou, qui était accompagnée du chanteur Manolo, du groupe Chico et les Gypsies, aujourd’hui leader de The Voice of the Gypsies.

Offre d’emploi, Urgent !

Le crématorium de Bergerac cherche un conducteur de four / Maître de Cérémonie.
Expérimenté en crématorium, vous connaissez le fonctionnement, les règles de maintenance et de sécurité des fours. Vous savez travailler indifféremment en équipe et en autonomie. Rigoureux et organisé, vous savez appliquer les règles de traçabilité et respecter scrupuleusement les standards de qualité.
Également maître de Cérémonie accompli, vous maîtrisez la prise de parole en public. D’excellente présentation et élocution, courtois, vous recevez les familles, organisez avec eux l’hommage à leur proche, que vous conduisez ensuite jusqu’à sa conclusion en faisant preuve de tact et de psychologie.
Pour envoyer votre candidature (cv et lettre de motivation) par mail : patrice.pauly@wanadoo.fr ou par courrier
Société Crématiste Bergeracoise
5 avenue calmette 24100 BERGERAC

Bientôt au salon

« HYDROSYSTEM : Concepteur, Constructeur Français de MINI-PELLE 2E64 CROCOPELLE spécifique pour cimetières inaccessibles expose au SALON FUNEXPO à LYON et a l’opportunité de procéder à des DEMONSTRATIONS de la Crocopelle sur le SITE HYDROSYSTEM de CHASSIEU à proximité d’EUREXPO où à lieu le Salon. Des navettes seront disponibles. Les personnes intéressées peuvent nous contacter : C.GERARD Tél 06 52 79 48 56. »

Le réseau Lost Funéraire se prépare à participer au salon Funexpo, qui se déroulera à Eurexpo Lyon, du 20 au 22 novembre. Durant trois jours, quelque 200 exposants seront réunis pour présenter leur concept, leurs produits et leurs services aux visiteurs. L’occasion pour ces derniers de découvrir les dernières innovations en date sur le marché, qu’il s’agisse de nouveaux logiciels, de nouveaux équipements ou encore de nouvelles techniques ou décorations. Toute l’originalité du réseau Lost Funéraire, qui sera présent sur le stand F40, réside dans son parti pris de proposer une offre low cost à ses clients, sans surcoût à prévoir.

Lire aussi :  Certificat de décès, crématorium, exhumation sauvage… L’actualité du 28 juin 2018

UFC – Que Choisir

« Excès tarifaires et manque d’informations dans les devis. Après avoir enquêté dans neuf magasins du département, l’UFC-Que choisir dénonce les pratiques des magasins funéraires et alerte les pouvoirs publics. » Dans Le Berry.fr. Une enquête qui n’a pas fini de faire parler…

Héros du quotidien

Un bon entrepreneur de pompes funèbres offre une épaule réconfortante, règle les funérailles jusque dans les moindres détails et veille à ce que tout se passe bien le jour du dernier adieu. Mais parfois, les entrepreneurs de pompes funèbres vont (beaucoup) plus loin que ce que l’on attend d’eux. Certains cas méritent d’être soulignés. Ce que fait 7 sur 7 dans cet article.

Crématorium en projet

L’association L’Espoir, un crématorium à Biganos, créée en juillet 2013, a tenu son assemblée générale ce mercredi, en présence du maire Bruno Lafon et de nombreux élus. Après avoir félicité toutes les personnes qui ont soutenu le projet, le maire a informé l’assistance des dernières avancées dudit projet. « Une enquête publique devait avoir lieu, mais une enquête supplémentaire a été spécifiquement diligentée en raison de l’impact sur la faune et la flore. La nouvelle réglementation de 2012 impose le traitement maximum de toutes les fumées avant de les rejeter (1)… ce sera le cas pour celui de Biganos qui bénéficiera des dernières technologies », a affirmé Bruno Lafon, ajoutant « les crématoriums de Bordeaux et Montussan (2) devront se mettre aux normes ». Pourquoi un crématorium à Biganos ? Selon l’association, « aux portes du bassin d’Arcachon, un crématorium ici permettrait aux familles du Nord/Sud Bassin/Val de l’Eyre et plus, de réduire les temps d’attente de crémation de leurs défunts ».

C’était mieux avant

On n’en voit plus guère, de ces anciens corbillards attelés dont chaque commune était autrefois pourvue et que Georges Brassens a magnifiés de son talent dans ses fameuses “Funérailles d’antan”. Ils ont en effet presque tous disparu après la Seconde Guerre mondiale et il est rare que les municipalités les aient conservés jusqu’à aujourd’hui. Au pays du Mont-Blanc par exemple, on ne les compte que sur les doigts de la main. Datant de 1908, celui de la commune de Combloux a bénéficié, il y a quelques années, d’une remise à neuf, qui en fait l’un des plus beaux spécimens de la région. Voilà pourquoi il est assez souvent demandé par des familles qui tiennent à ce que le défunt rejoigne sa “dernière demeure” à bord de cet équipage hors du temps. Parfois même, il arrive que certains expriment ce souhait de leur vivant ! Nostalgie des temps anciens où l’on ne se déplaçait, même vers l’au-delà, qu’au rythme du pas lent et solennel des chevaux… Ici, c’est François Duvillard qui officie, inséparable de sa jument Hirondelle, la trotteuse comtoise à l’allure noble et posée. Un attelage qui ne passe jamais inaperçu, sur les quelques centaines de mètres qui séparent l’église du cimetière du village.

Petit miracle

Aiko Sato pensait avoir visité la pierre tombale familiale pour la dernière fois, le 23 octobre dernier. Elle y avait alors déposé des fleurs, se faisant à l’idée que la pierre tombale disparaitrait en raison de la lave qui s’étendait de plus en plus. Mais voilà que le 28 octobre, le U.S Geological Survey a dévoilé une photo de la pierre tombale de la famille Sato, entourée de lave figée, mais toujours intacte! La dame a d’ailleurs mentionné qu’il s’agissait d’un réel miracle.

Lire aussi :  Cimetière, crématorium, cancer, héritage… L’actualité du 25 juin 2018

Nouvelles des pros

Depuis le 14 octobre, Pompes funèbres marbrerie lanestériennes, première entreprise privée de pompes funèbres dans la commune, est installée dans les anciens locaux de la marbrerie Evanno, au 67, rue Marcel-Sembat. Représentée par Christophe Adam et Sarah Louedec, originaires de Lannion, elle se distingue de ses concurrents par ses tarifs (avec un forfait « obsèques inhumation » complet débutant à 990 €) et par le fait qu’elle ne sous-traite aucune de ses prestations. La société propose l’organisation complète des obsèques

Mais qui a tué Ben Laden ?

La mort de Ben Laden, pourtant, vient de réapparaître en une de la presse américaine, à la faveur d’une sournoise petite guerre interne aux forces spéciales. Plusieurs vétérans du «Team 6» ont brisé le vœu de silence formé par tous les membres de cette confrérie de frogmen (hommes-grenouilles) de l’US Navy. Et de ne jamais se vanter ouvertement de leurs faits d’armes, fussent-ils glorieux. Robert «Rob» O’Neill n’a pas résisté aux trompettes de la renommée. Grand gaillard roux et athlétique de 38 ans, ce jeune retraité revendique être celui qui a abattu le chef d’al-Qaida durant cette nuit sans lune de 2011. Il figure à l’affiche d’un documentaire en deux parties qui sera diffusé les 11 et 12 novembre par Fox News.

Nouvelles du service public

La régie des pompes funèbres municipales est située près du cimetière du Corpont en centre-ville, à proximité de la chambre funéraire qu’elle gère également. « C’est une délégation de service public pour la chambre funéraire, » note le responsable des pompes funèbres, Yann Morantin. Les pompes funèbres municipales ont plusieurs missions : l’accueil des familles, l’organisation des obsèques et le transport des corps. Elles proposent également des contrats obsèques. Il y a deux ans, les locaux ont bénéficié de travaux d’agrandissement avec une salle de présentation des produits pour les crémations ou les inhumations, une salle d’attente et un bureau pour l’accueil des familles. « Il était important d’accueillir les familles dans les meilleures conditions, » souligne Yann Morantin.

Recyclage

Que deviennent les prothèses en titane, les dents en or? Elles partent aux Pays-Bas, sont recyclées, et l’argent de la vente va à des œuvres caritatives. Un article life de l’Avenir.net.

Et dans le vaste monde des vivants

Ce Brésilien se plaignait de maux de ventre, les radios ont révélé un fait incroyable : l’homme vivait avec un poisson dans le ventre. Un dipneuste, une sorte de poisson osseux long et mince, s’était tout simplement installé dans son ventre. On ne trouve ce genre de poisson vertébré qu’en Amérique du Sud, en Afrique et en Australie. Hospitalisé en avril dernier, l’homme a décidé de porter plainte contre l’établissement. L’opération de retrait s’était pourtant bien déroulée, mais les chirurgiens et infirmières se sont amusé à filmer la scène et à la diffuser sur les réseaux sociaux. Le rire des internes et des professionnels, ainsi que les cris des infirmières sont tous enregistrés sur cette vidéo. A la vue des commentaires et du nombre de partages, le Brésilien se retourne contre l’hôpital universitaire de Londrina.

pressenationale2-300x287 Revue de presse du funéraire du 10 novembre 2014

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here