Revue de presse du funéraire du 11 juin 2014

0
592
presse papier
Presse papier en France
presse-papier-300x224 Revue de presse du funéraire du 11 juin 2014
Presse papier en France

Euthanasie

Accusé d’avoir « empoisonné » sept de ses patients en fin de vie, Nicolas Bonnemaison est jugé devant les assises. De quoi relancer le débat sur l’euthanasie. Une soixantaine de témoins sont appelés à la barre, dont deux médecins de formation et anciens ministres, Jean Leonetti, auteur de la loi sur la fin de vie, et Bernard Kouchner. Sur les familles des sept patients « empoisonnés », une seule a déposé plainte. L’article long et passionnant du Nouvel Observateur est à lire ici.

Aux antipodes, Emmanuelle Bernheim, écrivaine bobo, raconte le suicide assisté de son père dans un livre et dans une interview à lire ici, si vous aimez le pathos.

Nouvelles des pros

L’association crématiste tarnaise (lire ci-dessous) œuvre depuis longtemps maintenant pour qu’un second crématorium soit construit dans le sud du Tarn afin d’éviter de trop longs déplacements jusqu’à celui d’Albi, voire parfois une attente un peu longue. Avec la présidente Gilberte Routh, le sud-tarnais Bernard Dubois, vice-président de l’association, indique : «Nous rencontrons régulièrement les élus pour leur faire part de nos attentes. Aujourd’hui, c’est environ 30 % de la population qui choisit l’incinération. Il y a donc un réel besoin d’un tel équipement.» Une question qui préoccupe aussi la société OGF-PFG (Pompes funèbres générales) qui a un projet dans le sud du Tarn. Pour enfoncer le clou, les PFG sud tarnaises demandent à chacun de leurs clients souhaitant une incinération, et donc dirigés vers Albi, de signer une attestation comme quoi le déplacement jusqu’à la Préfecture représente une gêne réelle dans ces moments difficiles, empêchant même certains proches du défunt de se déplacer jusqu’au crématorium pour assister à la cérémonie.

Patrimoine

Trois jeunes Paimpolais partiront au nord-ouest de Grundarfjordur pour restaurer un petit terrain où sont enterrés des pêcheurs français, du 8 au 25 juillet. « C’est Marc Bouteiller, ambassadeur de France en Islande, qui a souhaité monter ce projet », précise Christine Floury, présidente de Grunda.pol. En l’occurrence, un petit cimetière français du XIXe siècle qui a besoin d’une réhabilitation. « On est trois à partir dans le cadre d’un chantier jeunesse », souligne Kevin Antoine, photographe et surveillant au lycée Kerraoul.Avec Lena Morvan, 19 ans, étudiante en arts appliqués à Rennes, et Axel Cadiou, 18 ans, élève en 1re ES, ils s’envoleront le 8 juillet pour Reykjavik, et resteront en Islande deux semaines. Pour mener à bien leur tâche, les volontaires paimpolais seront accompagnés de trois jeunes de Gravelines. Ils travailleront sur le projet en coopération avec l’association française Solidarités Jeunesses, et collaboreront sur place avec un groupe de six jeunes islandais.

Juridique

Quelles démarches doit-on effectuer auprès des impôts suite au décès d’un proche ? Lorsqu’un proche décède, il existe un très grand nombre de démarches à effectuer et parmi la mutltitude d’organismes à prévenir, il en est un à ne surtout pas oublier : le centre des impôts. L’Express vous explique tout, à lire ici.

Cher défunt

La bague dorée est surmontée d’un carré déstructuré. Au milieu trône un diamant bleu-gris. Le design est moderne, presque audacieux. «Mon mari serait ravi s’il pouvait se voir ainsi», commente Uschi Völker, une cliente d’Algordanza, sur le site de la firme grisonne. Le diamant qui orne son bijou a en effet été fabriqué à partir des cendres de son époux. «Nous transformons le carbone contenu dans les restes du défunt en graphite, explique Rinaldo Willy, l’un des cofondateurs de l’entreprise basée à Domat/Ems. Celui-ci est ensuite chauffé à plus de 1300 degrés et soumis à une pression de 55 gigapascals, ce qui le métamorphose en diamant.» C’est à lire ici.

Promenade d’outre tombe

Le cimetière du Nord veut se donner des petits airs de Père-Lachaise. Comme son homologue parisien, le cimetière rennais met désormais en avant ses illustres résidents à travers un circuit baptisé Balade intemporelle. Devant les sépultures des familles Odorico, Oberthür ou de Jean Lerperdit, maire de Rennes de 1794 à 1795, le public arpente tout un pan de l’histoire rennaise à travers le parcours de figures locales. « Un cimetière, c’est un lieu de souvenir mais aussi d’histoire. On a voulu valoriser ce patrimoine en présentant des hommes et des femmes plus ou moins connus qui ont fait la ville et la région », indique Marc Hervé, adjoint à la ville de Rennes en charge de l’administration générale. Cette visite en 19 étapes permet aussi de décrypter quelques légendes qui entourent certaines tombes, comme celle de Philippe Hélène de Coëtlogon, dite la sainte aux pochons. « C’était l’épouse d’un gouverneur de Rennes, reconnue pour sa grande bonté. Les gens ont pris l’habitude de venir recueillir de la terre sur sa tombe et de la ramener dans un pochon neuf jours après, afin de prévenir des maladies », détaille Nathalie Bidan, chargée de projet au service funéraire de la ville.

Funeraire express ?

Vous avez déjà vu un corbillard ? Vous avez déjà croisé un side-car ? Mélangez les deux et vous obtenez une moto-corbillard ! Cette création de Paul Sinclair roule pour son entreprise, la Motorcycle Funerals Limited, et depuis peu sur les pistes pour devenir la plus rapide de son genre, bien qu’elle soit la ou l’une des seules de son genre. Le 19 mai 2013, ce déluré britannique a décidé de tester les limites de son bolide funéraire sur l’aérodrome d’Elvington (Royaume-Uni), en effectuant deux pointes de vitesse afin d’homologuer son record. Avec une moyenne de 126,6 miles/h, soit 203,74 km/h, le bolide équipé d’une Suzuki Hayabusa a tenu ses promesses. Plus d’un après l’exploit, le 6 juin 2014, le Livre Guinness des Records a décidé d’inclure l’original véhicule dans ses colonnes. Pour information, le plus rapide corbillard auto a aussi son titre, mais à l’exercice du 400 mètres départ arrêté, avec 12,206 secondes de moyenne sur 4 procédures par l’Australien Shane Hammond le 20 février 2010, soit aussi performant qu’une Porsche 911 Carrera S (400 ch).

Et dans le vaste monde des vivants

Aujourd’hui, c’est grève. Grève de la SNCF qui va paralyser le réseau ferroviaire, grève des taxis qui va paralyser le réseau routier. Les premiers on ne sait pas trop pour quoi, les seconds parce qu’ils n’aiment pas la concurrence. Pendant ce temps là, c’est le pays qui souffre et qui va perdre plusieurs millions, comme si on en avait les moyens.

pressenationale2-300x287 Revue de presse du funéraire du 11 juin 2014

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.