Revue de presse du funéraire du 22 mai 2014

Revue de presse du funéraire du 22 mai 2014

0
731
presse papier
Presse papier en France

pressenationale4-300x287 Revue de presse du funéraire du 22 mai 2014

Décès et mystère

Le directeur de funérailles Patrick Fortin a été trouvé mort mardi, le jour même où l’Office de protection des consommateurs annonçait qu’il avait été contraint de céder à un concurrent 3000 contrats de préarrangements funéraires. Les autorités enquêtent sur les causes du décès de M. Fortin, 42 ans. Pour l’instant, la thèse du suicide n’est pas écartée, selon le capitaine Sylvain Théorêt, de la police de Terrebonne. Patrick Fortin était le fondateur du Complexe funéraire Fortin de l’Épiphanie et d’un salon funéraire à Anjou, qu’il avait vendus depuis. Le Journal de Montréal révélait mardi que, à la suite de nombreux démêlés, le complexe avait dû céder ses contrats de préarrangements à Magnus Poirier. M. Fortin avait vu le ministère de la Santé et des Services sociaux révoquer son permis de directeur de funérailles, le 10 avril. L’homme d’affaires a aussi reçu plus de 280 000 $ d’amendes depuis huit ans pour ne pas avoir déposé l’argent de ses clients qui se procuraient des préarrangements, comme la loi le prescrit. Il avait aussi des problèmes financiers. Selon nos informations, ses créanciers lui réclamaient 1,4 million $. On parle de rappels d’hypothèques, d’impôts impayés et de prêts personnels. (TVA Nouvelles)

Nouvelles des pros

Amoureux de la nature, ce produit est fait pour vous (le plus tard possible) ! Vivre bio, c’est bien, mourir bio, c’est encore mieux… Urna Bios vous propose une urne entièrement conçue en matériaux biodégradables et, cerise sur le gâteau, vous pouvez y planter une graine d’arbre. Une fois en terre, vous participerez (indirectement) à la croissance du végétal. Libre à vous de penser que vous pouvez vous réincarner en arbre, une chose est sûr, c’est que vous vous fondrez dans la nature ! (Le Point.fr)

Drame

Un homme de 45 ans est mort vers 23h sur un escalator de la gare de Braine-le-Comte, en Belgique. Son écharpe s’est coincée dans le mécanisme, étranglant son propriétaire. « Son écharpe s’était coincée dans le mécanisme », l’étranglant et « provoquant la mort », a expliqué la société des chemins de fer belges (SNCB) . « Le système d’arrêt d’urgence de l’escalator ne s’est pas activé, probablement parce que l’écharpe n’a pas bloqué la marche », a-t-elle précisé, selon l’agence de presse Belga. (Ouest France)

Barbarie ordinaire

Le monde s’indigne après l’annonce de la condamnation 
à mort d’une jeune Soudanaise de confession chrétienne. «Nous vous avions donné trois jours pour abjurer votre foi mais vous avez insisté pour ne pas revenir à l’islam. Je vous condamne donc à la peine de mort par pendaison. » Ces mots d’un autre âge, prononcés il y a six jours seulement par le juge soudanais Abbas Mohammed Al Khalifa, suscitent l’indignation aux quatre coins de la planète. Avec cette affaire, le régime de Khartoum tourne le dos au pacte international relatif aux droits civils et politiques, dont il est pourtant signataire. Mise en cause par un juge à l’interprétation littérale de la charia (loi islamique), Meriam Yahia Ibrahim Ishag, une jeune chrétienne de vingt-sept ans, enceinte de huit mois et détenue en prison avec son fils de vingt mois, risque donc la peine capitale pour apostasie. Actuellement incarcérée dans la prison pour femmes d’Omdurman, en face de Khartoum, de l’autre côté du Nil, la jeune femme serait détenue dans des conditions difficiles, selon des militants soudanais des droits de l’homme. (L’Humanité)

Scandale

Le nouveau musée de Ground Zero propose des « souvenirs » estampillés « 11-Septembre ». Une boutique qui choque les familles des victimes. Mugs, magnets, casquettes, porte-clés, peluches… Le tout estampillé « 11-Septembre » : ces produits sont vendus dans la boutique de souvenirs du musée de Ground Zero, ouvert au public depuis mercredi 21 mai à New York. Un business qui choque certains proches des victimes du World Trade Center. « Ils se font de l’argent sur la mort de mon fils. Franchement je trouve ça dégoutant », s’indigne le père d’une des 3.000 victimes, interrogé par BFM TV. Le New York Post a été le premier à s’émouvoir de cette boutique de « goodies » pas vraiment du meilleur goût, qui se décline aussi sur le site du mémorial. « Little shop of horror » (la petite boutique des horreurs), pouvait-on lire sur la une du tabloïd new-yorkais dimanche dernier.

Recel

C’est un chien gersois qui a permis de révéler le pot aux roses. Samedi après-midi, vers 17 h 30, deux malfaiteurs visitent une maison du village de Fraysse. Un témoin assiste à la scène et donne l’alerte. Les deux suspects domiciliés à Albi sont interpellés dans la foulée par une patrouille de gendarmerie. Placés en garde à vue, ils nient les faits. Dans la soirée, les enquêteurs tentent de retrouver le butin des voyous, sans succès. La suite de l’histoire est plus atypique. La compagnie d’Albi décide de faire appel au chien affecté auprès du PSIG d’Auch dans le Gers. «Cet animal peut retrouver des traces jusqu’à 96 heures après les faits contre 15 heures seulement pour un chien basique. Pour nous, ça change tout», explique le capitaine Ultreras. Dimanche en début d’après-midi, le chien (un Saint-Hubert) est chargé en compagnie de son maître de repérer le butin. La mission est accomplie en à peine une demi-heure. Les cambrioleurs avaient caché leur recette dans le cimetière voisin. Sous un amas de branches, les enquêteurs retrouvent 1 000 euros en espèces et des bijoux de famille. (La Depeche.fr)

Deuil présidentiel (USA)

George W. Bush est en deuil… Ce week-end, l’ancien président américain a en effet eu la douleur de perdre l’un de ses plus fidèles compagnons de route : son chien. Ce scottish terrier répondant au nom de Miss Beazley a malheureusement succombé à un lymphome et a été enterré, comme la famille Bush l’a annoncé sur sa page Facebook.

Et dans le vaste monde des vivants

Un crocodile a été grièvement blessé lorsqu’une comptable russe de 120 kilos lui est tombée dessus dans la région de Mourmansk, mais elle est maintenant hors de danger, a annoncé ce mercredi le directeur du cirque auquel l’animal appartient. Fiodia, un crocodile de deux mètres de long, voyageait mardi à bord d’un mini-bus lorsque la comptable de son cirque, assise à la place du passager, lui est tombée dessus, brusquement déséquilibrée par une embardée du véhicule. Sous le choc, le crocodile a vomi pendant trois heures, faisant craindre pour sa vie, tandis que la femme, qui pèse 120 kilos, n’a souffert que de légères blessures, a rapporté l’agence de presse russe Ria Novosti. Mais le reptile n’a finalement aucune blessure interne et «tout va bien», a annoncé Vassili Kolos, directeur du Cirque soviétique, basé à Mourmansk, au-delà du cercle polaire. Fiodia devra cependant manquer les prochaines représentations de son cirque: il est attendu à Moscou pour être la star d’une émission de télévision russe, s’est félicité son propriétaire. La comptable a écopé elle d’une réprimande pour avoir oublié de mettre sa ceinture de sécurité.

presse-papier-300x224 Revue de presse du funéraire du 22 mai 2014
Presse papier en France

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.