Revue de presse du funéraire du 24 octobre 2014

0
717
presse papier
Presse papier en France

Obsèques

Pas de cérémonie en grande pompe pour l’ex patron de Total. Christophe de Margerie, tué dans un accident d’avion lundi soir en Russie, sera inhumé dans l’intimité lundi prochain à 17h00 à Saint-Pair-sur-Mer (Manche), a-t-on appris jeudi auprès de deux sources locales qui ont requis l’anonymat. « L’inhumation de M. de Margerie à Saint-Pair-sur-Mer est prévue lundi à 17h00, dans l’intimité familiale », a indiqué une source locale, confirmée par une autre. Elle pourrait avoir lieu après une cérémonie officielle à Paris. Selon la première source, il n’y aura pas de cérémonie religieuse à Saint-Pair, mais près d’une centaine de personnes pourrait assister à l’inhumation au cimetière de cette commune proche de Granville, dans le sud-ouest du département de la Manche. Originaire de Vendée, Christophe de Margerie avait acheté une concession dans ce cimetière en 2000 après avoir acquis une maison dans cette petite station balnéaire.

Polémique

A quelques jours de la Toussaint, l’association crématiste du Calvados tire la sonnette d’alarme sur des pratiques funéraires de plus en plus organisées au service du profit. Son président a envoyé un courrier aux parlementaires du Calvados ainsi qu’à Manuel Valls, premier ministre. « Nous dénonçons un abus des soins de conservation », explique Eric Marck, président de l’association crématiste du Calvados. Ils ne sont en effet pas obligatoires. Une habitude de « simplification » s’est aussi développée lors des cérémonies religieuses. Elle consiste « à ce que le règlement du service religieux soit fait par l’entreprise de pompes funèbres (…) Les pièces justificatives absentes des comptabilités permettent manifestement de léser souvent le clergé qui ne peut rien réclamer pour un don en espèces. » Autre cheval de bataille : les contrats obsèques souvent abusifs ou l’impossibilité pour les proches d’avoir la certitude que les cendres qu’on lui remet sont bien celles de leur défunt. « La loi ne prévoit aucun contrôle », regrette Eric Marck. L’association crématiste du Calvados incite donc le grand public à dénoncer les anomalies. Et attend que les élus s’emparent du dossier.

Nouvelles des pros, vidéo

Radio RDL interview Gwénaëlle, l’une des fondatrices du site enhommage.fr

Nouvelles des pros, outre-mer

Après plusieurs mois d’arrêt, le crématorium de Prima est de nouveau opérationnel. Depuis le mois de mai dernier, les deux fours du centre funéraire dionysien étaient en effet en panne. Le premier a été mis à l’arrêt en raison de la dégradation et la fragilisation du revêtement réfractaire intérieur. La reconstitution du revêtement était alors estimée sur 6 mois, correspondant aux délais de consultation, d’approvisionnement et d’exécution des travaux. Le second four nécessitait des réparations sur la réhabilitation et la mise en conformité du réseau d’alimentation de gaz. L’achèvement des travaux avait été annoncée pour la fin du mois d’août, mais les travaux ont été plus longs que prévu. D’après le service communication de la mairie de Saint-Denis, un des deux fours est à présent « réparé ». Le second est quant à lui « en cours de réparation ». « Des pièces à changer ont été commandées. Nous les attendons », indique-t-on. Pendant toute la durée des travaux, toutes les demandes de crémation des familles endeuillées étaient orientées vers Saint-Pierre, où se trouve le seul autre centre funéraire de l’île assurant ce service.

Nouvelles des pros, low cost

C’est une conséquence inattendue de la crise… La formule du low-cost s’étend désormais au secteur des obsèques avec l’arrivée d’«écoPlusFunéraire» à Toulouse. Lancée fin 2011, la marque, filiale low-cost du groupe «Le Choix Funéraire» (second opérateur français en pompes funèbres), a ouvert hier une boutique au 1 de la rue Ernest-Dufer, au milieu de la voie du TOEC, à deux pas du service décès et cimetières de la ville de Toulouse. «On est bien placés. En même temps, on a la concurrence autour de nous, ça nous oblige à être les meilleurs», souligne Benjamin Barthe, responsable du magasin, qui a reçu son autorisation d’exploitation la veille. Trois formules sont proposées aux familles aux tarifs cassés de 1 350 €, 1 990 € et 2 490 €, «soit des tarifs 50 % moins chers que ceux du marché» assure l’exploitant.

Nouvelles des pros, déménagement

Les Pompes funèbres Lafferriere, société spécialisée dans le domaine du service funéraire, dont le siège social se trouve au 120, rue des Charpentiers, à Tartas, ont transféré leur agence secondaire au 238, avenue Robert-Labeyrie, à Pontonx, dans un bâtiment moderne et accueillant. L’entreprise familiale, dirigée par Nicolas Lafferriere, est implantée à Pontonx depuis 2003. Elle est appréciée par de nombreuses familles pour l’organisation et l’accompagnement lors des cérémonies d’obsèques. Pour Nicolas Lafferriere, la qualité de l’accueil est aussi primordiale que la qualité des services proposés.

Nouvelles des pros, techno

Un ancien Parthenaisien, Guillaume Bapt, vient de créer à Poitiers une société, Préviusa, qui surfe sur ce qu’il appelle « le tourisme de mémoire ». Pour se faire connaître, il vient de faire un cadeau au canton de Secondigny, dans le nord Deux-Sèvres. Avec un smartphone ou une tablette, le quidam peut désormais télécharger, depuis un cryptogramme comme celui inscrit sur le nouveau monument aux morts de Secondigny dans le nord Deux-Sèvres, la liste des personnes tombées au combat durant la Grande Guerre. Et accéder à leur nom, leur prénom, mais aussi les conditions dans lesquelles ceux-ci ont péri. Des informations et beaucoup d’autres encore, difficiles à faire figurer sur un monument où la place est évidemment limitée. Ce Poitevin vient de signer un contrat avec la commune de Meaux (Seine-et-Marne). Il est également en contact avec la ministère de la Défense pour offrir ce type de services.

Fleurs de Toussaint

Les fleuristes, les grandes surfaces et les jardineries vont vendre des quantités importantes de chrysanthèmes dans les prochains jours à l’occasion de la Toussaint. Les Français en fleurissent les tombes de leurs proches. Mais ils sont aujourd’hui moins nombreux à le faire et les ventes reculent. C’est ce qu’explique France 3 Poitou-Charentes ici.

Boulette

Heureux dénouement, sans frayeur excessive, pour cette Grayloise de 73 ans, restée bloquée vendredi dernier pendant plus d’une heure et demie dans un cimetière clos. Triste histoire que l’Est Républicain vous rapporte ici.

Fin de non recevoir

Le groupe TF1 a annoncé, jeudi 23 octobre, qu’il suspendait le plan social en cours à LCI jusqu’au 31 juin 2015. Il lance également une consultation auprès des fournisseurs d’accès en vue d’une prolongation de six mois des contrats en cours, qui permettent la diffusion payante de LCI. « C’est une décision prise au regard du calendrier extrêmement court donné par le Conseil d’Etat pour examiner le dossier LCI au fond », explique-t-on à la direction de TF1. En effet, quelques heures plus tôt, le Conseil d’Etat, saisi en urgence, a rendu une décision qui confirme le refus par le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) d’accepter que la chaîne d’information passe d’une diffusion payante à une diffusion gratuite. Mais dans cette décision en référé, le Conseil d’Etat a précisé qu’il se prononcerait sur le fond dans « les premiers mois » de 2015.

Nouvelles d’ailleurs, crise du logement

De plus en plus de cimetières israéliens ne peuvent accueillir de nouvelles sépultures faute de place. Pour résoudre ce problème, le gouvernement israélien entend employer un concept architectural radical: le cimetière vertical. Interviewé par l’hebdomadaire allemand Der Spiegel, l’architecte israélien Tuvia Sagiv, à qui a été confiée la réalisation d’une acropole dans la banlieue de Tel-Aviv, estime que ce nouveau type de cimetière s’inscrit dans la continuité d’un mode de vie urbain : «C’est insensé que nous vivions les uns au-dessus des autres dans des tours et que nous mourions ensuite dans des villas. Si nous vivons les uns au-dessus des autres, dans ce cas nous pouvons aussi reposer les uns au-dessus des autres.»

Nouvelles des pros, l’employé du mois

Il veille sur les morts et renseigne les vivants. Nommé en début d’année, Jean-Louis Tavernier est le gardien du cimetière de Brioude en Haute-Loire. Rencontre à quelques jours de la Toussaint avec La Montagne.fr à lire ici.

C’est ballot

Christian Benge, seize ans, serait littéralement morte de peur. C’est en tout cas la rumeur qui circule parmi les amis qui l’accompagnaient, vendredi dernier, dans la « Land of illusions », une maison « hantée » de l’Ohio. Avec un peu d’avance sur le calendrier, ils étaient venus tous ensemble y fêter Halloween. L’attraction est éprouvante pour les nerfs, mais beaucoup de jeunes s’en amusent. Christian, elle, se sent mal. Et soudain, elle s’effondre : son cœur a lâché. Pour ses amis, choqués, la jeune fille a véritablement succombé aux chocs éprouvés dans la maison de l’horreur. Mais sa famille ne partage pas cette vision : ils expliquent que Christian est née avec une malformation congénitale, que tout le monde ignorait jusqu’alors. L’explication scientifique est la suivante : une hernie diaphragmatique aurait provoqué le déplacement des organes de l’abdomen dans le thorax et un développement anormal des poumons. Pour assurer une bonne oxygénation, le cœur a alors dû compenser outre mesure, ce qui expliquerait pourquoi il a lâché durant l’attraction. Au moment du décès, le cœur de Christian avait en effet atteint quatre fois sa taille normale. Les enquêteurs ont conclu à une « mort naturelle ».

Et dans le vaste monde des vivants

La compagnie aérienne Air New Zealand a récemment revisité à la célèbre trilogie pour tenter de rendre ses passagers plus attentifs aux consignes de sécurité avant le décollage. Dans une publicité diffusée cette semaine, les membres de l’équipage (ressemblant plutôt à des elfes) énumèrent les fameuses consignes, comme par exemple  : « Si vous avez des hobbits ou des enfants, placez le masque à oxygène comme ceci ». Pour les besoins de sa campagne de communication, Air New Zeland a même fait appel à deux stars de la trilogie à l’écran, Elijah Wood et  Peter Jackson. « Votre aventure en Terre du Milieu est plus proche que vous ne le pensez. » conclut la vidéo.

La revue de presse vous est proposée en partenariat avec SOFRANIT

La société SOFRANIT a été créée en 1971 par Robert Gouzènes. Leader sur le marché du monument funéraire, elle évolue pour répondre aux attentes de ses clients. Rapidité, créativité et réactivité sont nos mots d’ordre ! Toujours être au top du service pour nos clients !

Vous pouvez les retrouver à Funexpo en novembre à Lyon, Stand B58
www.sofranit.com/

Allez-y de notre part

FUNEXPO 2014 : HYDROSYSTEM
Concepteur et constructeur Français de Mini-Pelles spécifiques dédiées aux cimetières inaccessibles.

Une sépulture, des décorations… pour continuer à faire vivre ses morts dans Deces-Info.fr.

Funeref, le site d’informations pour préparer ses obsèques -et un peu plus. C’est ici.

pressenationale1-300x287 Revue de presse du funéraire du 24 octobre 2014

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.