Revue de presse du funéraire du 26 juin 2014

0
596
presse papier
Presse papier en France
presse-papier-300x224 Revue de presse du funéraire du 26 juin 2014
Presse papier en France

Décès

Il était l’un des acteurs américains les plus emblématiques des westerns spaghetti. Après plus de 60 ans de carrière, Eli Wallach s’est éteint à l’âge de 98 ans mardi 24 juin. Son décès a été confirmé par sa fille, Kathrine, dans les colonnes du New York Times ce mercredi 25 juin. Né en 1915 à Brooklyn, le comédien a débuté sa carrière sur les planches d’un théâtre. Après des débuts timides, il part à la conquête du grand écran avec le film « Baby Doll » en 1956 et « The Misfits » de John Huston en 1961. Cette même année, il incarne le chef des bandits, « Calvera » dans son tout premier western « Les sept mercenaires », réalisé par John Sturges. Mais Eli Wallach devra tout de même patienter jusqu’en 1966 pour décrocher l’un des plus grands rôles de sa carrière en interprétant Tuco, alias « le truand », dans le western de Sergio Leone « Le bon, la brute et le truand ». Et non loin de délaisser le grand écran avec l’âge, l’acteur américain avait même fait quelques apparitions, en 2010 à l’âge de 94 ans, dans « Wall Street : l’argent ne dort jamais » et « The Ghost Writer ». Jamais nommé aux Oscars, Eli Wallach avait tout de même eu l’honneur d’être récompensé à titre honorifique à l’occasion de la 83e cérémonie des Oscars, en 2010, pour ses nombreuses apparitions dans pas moins de 80 films.

Barthélémy Pineau, figure importante de la dissidence antillo-guyanaise durant la Seconde guerre mondiale, est décédé à l’âge de 92 ans et a été inhumé dans sa ville natale en Guadeloupe, ont annoncé mercredi les ministres des Outre-mer et des Anciens combattants. George Pau-Langevin et Kader Arif ont salué, dans un communiqué, la mémoire de celui qui était surnommé « le Chancelier », comme l’un des « principaux témoins de cette fabuleuse épopée de la Résistance française ». La « Dissidence » est un mouvement de résistance encore trop méconnu de Martiniquais, Guadeloupéens et Guyanais qui ont rejoint entre juin 1940 et juillet 1943 l’appel du général de Gaulle. Au moins 2.500 hommes et femmes avaient gagné les îles anglaises environnantes (La Dominique, Saint-Lucie essentiellement) où ils avaient été accueillis par les bureaux de recrutement des forces françaises libres.

Justice – faits divers

L’urgentiste Nicolas Bonnemaison, poursuivi pour avoir abrégé la vie de sept malades âgés en toute fin de vie, a été acquitté mercredi par la Cour d’assises à l’issue d’un procès poignant, qui pourrait à terme encourager une modification de la loi, afin de mieux accompagner la fin de vie. L’ancien urgentiste à l’hôpital de Bayonne, âgé de 53 ans, était jugé pour sept « empoisonnements » de malades âgés en 2010 et 2011, auxquels il avait administré des médicaments ayant accéléré leur mort, hors de tout protocole. Il risquait la réclusion criminelle à perpétuité, mais déjà, mardi, l’accusation n’avait requis que cinq ans de prison avec sursis, reconnaissant que le médecin n’était « pas un assassin ».  Les jurés ont estimé que le Dr Bonnemaison avait agi dans son unité dans un « contexte bien spécifique » de patients âgés, incurables dont les traitements avaient été arrêtés, et que même s’il n’a informé ni soignants ni familles à chaque fois, « il n’est pas démontré qu’en procédant à ces injections, il avait l’intention de donner la mort aux patients, au sens de l’article 221-5 du Code pénal ». Les avocats de l’urgentiste ont salué une « décision énorme » qui pourrait obliger les politiques à « aller plus vite » pour adapter la loi sur la fin de vie.

Lire aussi :  Accident de corbillard, D-Day, centre funéraire de Sète...L’actualité du 7 juin 2018

Abus de pouvoir

Marie-Catherine Roidot vient de perdre son mari, Christian, âgé de 66 ans, des suites d’une longue maladie. Cet ancien éducateur spécialisé est décédé le dimanche 22 juin. Elle rêve aujourd’hui de lui offrir une belle sépulture à Fresnoy-en-Thelle, commune du sud de l’Oise. Elle a repéré un modèle qui lui plaît dans le cimetière voisin de Neuilly-en-Thelle. «  C’est une grande chapelle ouverte d’1,88 m de haut sur 1,40 m de large. On peut y déposer nos fleurs, elles seront à l’abri en cas de mauvais temps. Je veux ce qu’il y a de plus beau pour mon mari, c’était un homme charmant, apprécié de tous.  » Mercredi dernier, lors de l’enterrement de l’une de ses amies, Marie-Christine Roidot confie son projet de sépulture au maire de la commune, Denis Courboin : «  Il s’est mis à vociférer en criant, ça jamais ! Alors que j’étais dans la peine, j’ai eu l’impression de recevoir un coup de poignard  » Le Maire s’asseoit manifestement sur la liberté des obsèques, abusant de son pouvoir. La veuve le traîne en justice. Espérons qu’il sera justement sanctionné.

Boulette caribéenne

La famille Léopoldie s’est retrouvée bien malgré elle dans une situation très inconfortable à la Martinique dans la nuit de dimanche à lundi, aucun médecin n’était disponible pour constater le décès de Lise Léopoldie, emportée dans son sommeil dimanche soir à son domicile vers 23h20. Un cas qui ne semble pas isolé dans le Grand Nord Atlantique, puisque d’après les gendarmes, ce n’est pas la première fois qu’ils doivent assister des familles après la mort d’un proche, pour trouver un médecin disponible qui veuille bien venir délivrer un certificat de décès et cela entre les communes du Marigot et de Grand Rivière.Il aura fallu plus de onze heures d’attente pour que les enfants de la défunte voient arriver un médecin à son domicile.

Lire aussi :  Gregory Lemarchal, SMS testament, don du corps…l’actualité du 30 avril

Fosse commune

La découverte macabre réalisée dans un cimetière texan place les enquêteurs américains face à une véritable énigme. Ces deux dernières semaines, plusieurs nouvelles dépouilles de personnes non identifiées ont été enterrées dans le « Sacred Heart Burial Park », un cimetière situé dans la ville texane de Falfurrias, à environ 130 km au nord de la frontière mexicaine. Alors que l’année 2013 avait déjà été marquée par la découverte des cadavres et squelettes de 110 inconnus, 52 nouvelles tombes anonymes viennent désormais s’ajouter à cette macabre collection. Comme les cadavres ont été jetés dans les mêmes tombes, que ce soit à même le sol ou emballés dans de vulgaires sacs en plastique, le nombre exact de morts n’a pas encore pu être déterminé. La police est cependant certaine qu’il s’agit des dépouilles d’immigrants illégaux – et que les cadavres ont été manipulés de façon extrêmement irrespectueuse. Les recherches partent désormais dans toutes les directions. On soupçonne qu’il s’agit là d’une fraude de grande envergure touchant le marché très lucratif de la mort.

Mauvaise nouvelle

Les adultes regardant la télévision trois heures par jour ou plus doubleraient leur risque de mort prématurée par rapport à ceux passant moins de temps devant le petit écran, selon une étude parue mercredi dans la revue de l’American Heart Association. « Regarder la télévision est l’un des principaux comportements sédentaires de notre mode de vie où d’autres types de sédentarité se développent également », relève le Dr Miguel Martinez-Gonzalez, professeur de santé publique à l’Université de Navarre, à Pampelune en Espagne, principal auteur de ces travaux.

pressenationale1-300x287 Revue de presse du funéraire du 26 juin 2014

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here