Revue de presse du funéraire du 3 septembre 2014

0
609
presse papier
Presse papier en France

Décès

Un faiseur de tubes s’est éteint. Jimi Jamison, chanteur du groupe Survivor est décédé dimanche. La nouvelle a été confirmée au Los Angeles Times par son agent Sally Irwin. Agé de 63 ans, le musicien a succombé à une crise cardiaque dans sa maison de Memphis, Tennessee.Chanteur de groupes comme Cobra et Target, Jimi Jamison a rejoint Survivor en 1984. Il est à l’origine de tubes écrits pour le cinéma: Burning Heart pour Rocky IV et The Moment of Truth, entendu dans Karaté Kid. Il les a rejoints lorsque le groupe connaissait un succès mondial. Survivor venait en effet de signer Eye of the Tiger pour le film avec Sylvester Stallone, Rocky III. Leur ancien chanteur David Bickler les avait quittés à la suite de problèmes de voix. Il s’est ensuite lancé dans une carrière solo qui n’a jamais vraiment décollé. Il a néanmoins ajouté à son répertoire un autre tube télévisuel, I’m always here, générique mondialement connu de la série avec David Hasselhoff et Pamela Anderson Alerte à Malibu.

Indignation

L’Etat islamique (EI) a de nouveau sévi. Deux semaines après l’exécution du journaliste américain James Foley, la vidéo de la décapitation d’un deuxième otage américain a été diffusée mardi soir. Steven Sotloff, 31 ans, était porté disparu depuis douze mois. Il aurait été kidnappé le 4 août 2013 à Alep, en Syrie, près de la frontière avec la Turquie, mais son enlèvement avait été tenu secret jusqu’à la diffusion de l’exécution de son compatriote James Foley ; il apparaissait menacé à la fin de la vidéo. Dans le monde entier les condamnations sont unanimes, même si la Maison Blanche a déclaré devoir encore authentifier la vidéo. Les Etats-Unis ont déjà décidé de renforcer leur présence militaire en Irak, dont une partie du territoire, comme en Syrie, est aux mains de l’Etat islamique.

Bizarre….

Goûter à la mort pour mieux vivre. C’est ce que proposent en substance des entreprises sud-coréennes depuis le début des années 2000. Le service rendu aux clients: organiser leurs fausses funérailles et simuler leur mort pour leur redonner goût à la vie. Cette expérience inédite est généralement proposée par des entreprises de pompes funèbres qui cherchent à redorer leur image. La fausse cérémonie mortuaire peut se dérouler en plein air ou dans une grande salle fleurie dans laquelle des rangées de cercueils en bois se succèdent. Là, les participants se font tirer leur portrait (funéraire), enfilent une robe traditionnelle avant de rédiger leur testament ou une lettre d’adieu adressée à leurs proches. Une fois devant leur cercueil, les clients lisent leurs dernières volontés à voix haute. Puis arrive l’heure fatidique: à la lueur des bougies, les participants s’allongent dans le cercueil qui se referme sur eux. L’expérience dure entre 5 et 10 minutes.

Lire aussi :  Bob Marley, Koh Lanta, crémation, cimetière …l’actualité du 11 mai

Nouvelles des cimetières

Mme Isson, maire de Séméac, avec Jean-Pierre Alem, adjoint aux travaux, viennent de recevoir l’Association crématiste de Bigorre, au cimetière des Pradettes, afin de leur faire découvrir l’espace cinéraire cimetière et lieu de recueillement. Les travaux de l’espace cinéraire au nord-est du cimetière de la commune sont achevés depuis quelque temps. Des familles séméacaises ont d’ores et déjà choisi de déposer l’urne de leur proche dans une urne ou dans les alvéoles du columbarium ou de disperser les cendres dans le jardin du souvenir. La douceur des formes, les choix des matériaux, des minéraux et des végétaux participent à la quiétude de ce lieu discret, dont l’élégante sobriété respecte la volonté et le recueillement des familles. Les concessions varient de quinze, trente, cinquante ans ; les tarifs s’échelonnent de 300 700 €. La dispersion des cendres n’est pas soumise à paiement. Tous les renseignements sont disponibles en mairie.

Santhé

Bonne nouvelle pour les amateurs de thé : en boire régulièrement permettrait de réduire les risques de décès non liés aux causes cardio-vasculaires. C’est ce que suggère une étude comparative entre les buveurs de thé et de café, présentée au Congrès européen de cardiologie à Barcelone. Dirigée par le Pr Nicolas Danchin de l’Hôpital européen Georges Pompidou (Paris), l’étude porte sur le bilan santé de plus de 130 000 personnes, âgées de 18 à 95 ans entre janvier 2001 et décembre 2008. Toutes ces personnes consommaient régulièrement soit du thé, soit du café. Au cours de cette période, 727 décès ont été recensés dont 95 liés à des causes cardio-vasculaires. Les recherches de l’équipe du Pr Danchin, ont prouvé que les consommateurs réguliers de thé réduisent leur risque de mortalité non-cardiovasculaire de 24 %, comparé aux buveurs de café. La consommation de thé entraîne également une baisse de la pression artérielle diastolique de 4-5 mmHg . « Boire du thé réduit non seulement les risques de décès non-cardiovasculaires mais aurait aussi une petite tendance à réduire le risque de décès cardiovasculaires », conclut le Pr Danchin.

Lire aussi :  FFC, Crématiser dans le dictionnaire, cimetière …l’actualité du 18 mai

Cercueil volant

Le Niger vient de s’acheter un nouvel avion présidentiel pour environ 30 millions d’euros, a indiqué lundi le ministre nigérien de la Défense. L’avion a été « réceptionné dimanche après-midi » à Niamey, a précisé Karidjo Mahamadou. Il s’agit d’un Boeing 737-700 acheté « sur fonds propres » du Niger  » autour de 20 milliards francs CFA » (36,8 millions de francs). L’appareil participera au « rayonnement de notre illustre République », a estimé le ministre à la télévision nigérienne. Il sera géré par l’armée, notamment pour des raisons sécuritaires. L’ancien avion présidentiel, un Boeing 737, acheté dans les années 1970 par l’ancien général-président Seïni Kountché (1974-1987), continuera à voler, a souligné M. Mahamadou. « Mais c’est à présent un cercueil volant qui ne répond plus aux normes internationales », a commenté un expert en aéronautique.

Cercueil original

Sur la route de Kpalimé, au niveau d’Adidogomé à quelques dizaines de mètres de la Douane, sont exposés des œuvres d’art qui sortent de l’ordinaire. Il s’agit des cercueils, pas n’importe lesquels, mais des cercueils qui « parlent » et « décrivent » le type d’activités ou de métiers que le potentiel preneur a exercé durant sa vie. Un article à lire ici.

Et dans le vaste monde des vivants

Ca y est. Paris Match a enfin révélé quelques extraits du livre de Valérie Trierweiler. Dans Merci pour ce moment (Les Arènes), à paraître jeudi 4 septembre, l’ex-Première dame raconte ses « années enchantées » puis comment elle a vécu « à terre » la fin de sa relation avec François Hollande. La journaliste décrit notamment comment elle a appris la liaison entre le chef de l’Etat et l’actrice Julie Gayet.  « L’information Julie Gayet est le premier titre des matinales. (…) Je craque, je ne peux pas entendre ça, je me précipite dans la salle de bains. Je saisis le petit sac en plastique qui contient des somnifères (…) François m’a suivi (sic). Il tente de m’arracher le sac. Je cours dans la chambre. Il attrape le sac qui se déchire. Des pilules s’éparpillent sur le lit et le sol. Je parviens à en récupérer. J’avale ce que je peux. Je veux dormir. Je ne veux pas vivre les heures qui vont arriver. Je sens la bourrasque qui va s’abattre sur moi et je n’ai pas la force d’y résister. Je veux fuir. Je perds connaissance », écrit ValérieTrierweiler selon un extrait publié par Paris Match.

pressenationale-300x287 Revue de presse du funéraire du 3 septembre 2014
Revue de presse

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here