Revue de presse du funéraire du 5 juin 2014

0
605
presse papier
Presse papier en France
presse-papier-300x224 Revue de presse du funéraire du 5 juin 2014
Presse papier en France

Escrocs

Serge Bolle est mort dans un accident de moto à Aubange en mars dernier. Son corps, pris en charge par les pompes funèbres Bentz, a été entreposé dans un garage, sans faire l’objet de soins. Pire: pour récupérer le corps, la famille devait payer 485 euros cash. Les filles de Serge Bolle sont scandalisées. (Article réservé aux abonnés de Sudinfo)

Hommage

Le lieu est mondialement connu, il a été immortalisé par le film « Il faut sauver le soldat Ryan ». Deux des frères Niland, dont l’histoire a inspiré le scénario du film, reposent au cimetière américain de Colleville. C’est dans ce haut lieu de mémoire et d’histoire que se déroulera vendredi 6 juin, à partir de 10h30, l’une des cérémonies les plus attendues. Cette cérémonie militaire solennelle comportera notamment une prière, des discours, un dépôt de gerbe, une minute de silence, le tir de 21 coups de canon et un temps de recueillement des Présidents devant les tombes des frères Roosevelt.
Le Normandy American cemetery de Colleville-sur-Mer est le site emblématique du courage et de l’esprit de sacrifice du combattant américain. 9 387 soldats américains morts lors de la bataille de Normandie reposent sur les 70 hectares de ce cimetière qui surplombe Omaha Beach. De nombreux soldats enterrés dans ce cimetière y sont morts le 6 juin 1944. Le cimetière, inauguré le 19 juillet 1956, a été organisé de telle façon que, quel que soit l’angle à travers lequel on regarde les tombes, on ne puisse voir qu’une seule rangée parfaitement alignée. La sobriété des pierres blanches qui se détachent sur la pelouse, au bord d’une des plages les plus emblématiques du Débarquement donnent à ce site une force émotionnelle exceptionnelle. A cet égard, c’est l’endroit le plus visité de l’espace historique de la Bataille de Normandie puisqu’il reçoit chaque année plus de 1 million de visiteurs de toutes les nationalités. Depuis Jimmy Carter, tous les présidents américains sont venus dans ce cimetière, qui constitue dorénavant une étape incontournable durant le mandat présidentiel. Il a ainsi notamment accueilli les cérémonies binationales ou nationales du 40e, 50e, 60e et 65e anniversaire du Débarquement.

Légende urbaine

Que les gens soient dingues, il n’y a rien de nouveau. Qu’ils donnent pour mobile à leurs actes des voix dans leur tête, l’envie d’impressionner Jodie Foster ou la peur des soucoupes volantes nazies, rien d’étonnant non plus. Mais quand deux jeunes filles de 12 ans aux Etats-Unis poignardent une de leurs camarades pour accomplir par procuration l’œuvre de Slender Man, il y a un souci. Car Slender Man est un personnage de fiction. Pour être précis, un mème, un phénomène sur Internet qui s’est développé de lui-même en référence à une légende urbaine. Le Slender Man (homme mince, en anglais) apparaît comme une créature très grande et maigre à l’apparence humaine, en costume cravate noir. Vous en saurez plus en lisant l’article du Nouvel Observateur, ici.

Desproges dans le vaste monde des vivants

« Comme l’a dit si bien Bergson, le rire est le propre de l’homme. (Quand je dis : “ Comme l’a ‘dit si bien’ Bergson ”, j’exagère : en fait, il avait un accent de Clermont-Ferrand absolument épouvantable.) Pouf, pouf.
Comme l’a dit assez bien Bergson, le rire est le propre de l’homme, fouchtra. »

Ainsi l’a si bien dit Pierre Desproges dans son « Manuel de savoir-vivre à l’usage des rustres et des malpolis ». L’humoriste cancéreux le plus célèbre de France aurait été flatté de savoir qu’il faisait l’objet d’une analyse littéraire par des chercheurs de l’ENS, au moins aussi sérieux qu’Henri Bergson. Un livre que votre serviteur a déjà prévu de se faire offrir et que vous pouvez découvrir… Encore dans le Nouvel Obs, le journal le plus intéressant aujourd’hui, à lire ici.

pressenationale1-300x287 Revue de presse du funéraire du 5 juin 2014

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.