Revue de presse du funéraire du 19 février 2014

3
472
pressenationale-300x287 Revue de presse du funéraire du 19 février 2014
Revue de presse

Décès

Le cycliste belge Kristof Goddaert est décédé mardi à l’âge de 27 ans suite à un accident de la circulation. Il aurait heurté un tramway avant d’être percuté mortellement par un bus qui arrivait en sens inverse. Fondateur et manager général de l’équipe suisse IAM, Michel Thétaz s’est déclaré «catastrophé, comme toute l’équipe, par cette terrible nouvelle». Kristof Goddaert avait commencé sa carrière, en 2008, dans la formation Topsport Vlaanderen. Il avait ensuite couru pour AG2R La Mondiale (2010 à 2012), avant de rejoindre IAM (2013). Ce bon rouleur comptait à son palmarès une victoire, une étape du Tour de Wallonie (2011), et plusieurs podiums : 3e et 2e du Championnat de Belgique (2009 et 2012), 3e de Paris-Bruxelles (2009). Son nom était associé à une tragédie lorsque son ami et compagnon de chambre Frederik Nolf était décédé dans son sommeil lors du Tour du Qatar en 2009. Il avait disputé cette même épreuve la semaine dernière.

Edouard Chemel, emblématique pilote de Concorde, est décédé à l’âge de 84 ans. Celui qui fit toute sa carrière de pilote de ligne au sein d’Air France était aussi un auteur. Son nom est notamment associé au monumental ouvrage « Chroniques de l’aviation » paru pour la première fois en 1991.

Justice

Devant le tribunal de Valenciennes cette semaine : une série de vols de croix, d’anges ou encore de statuettes funéraires constatés entre mars et octobre 2011, dans de nombreux cimetières de la région (Valenciennes, Anzin, Bruay-sur-l’Escaut, Vicq ou encore Le Quesnoy, Jolimetz, Wargnies…). Les objets volés étaient à chaque fois en inox, en cuivre ou encore en aluminium (le compte-rendu est à retrouver dans La Voix Du Nord).

Merci les sectes ?

Cinq ans ont passé depuis le décès de son fils aîné Jett, mort d’une crise cardiaque en 2009 alors que la famille passait des vacances aux Bahamas. Dimanche soir, interviewé au Théâtre de Drury Lane à Londres, John Travolta est revenu sur cette période sombre qui a bien failli l’amener à commettre l’irréparable, rapporte BBC News ce mardi : « La vérité c’est que je ne savais pas si j’allais m’en remettre. La vie ne m’intéressait plus. Il a fallu du temps pour que je me sente mieux. » John Travolta n’a pas caché son attachement à la Scientologie, considérée comme une secte en France. Alors que son fils Jett est décédé à l’âge de 16 ans, souffrant depuis l’âge de 2 ans du syndrome de Kawasaki pouvant causer des complications cardiaques, l’acteur de « Pulp Fiction » a tenu à remercier ses très contestés maîtres à penser qui, selon lui, ont toujours été d’une aide sans faille pour l’aider à faire son deuil. « Je serai à jamais reconnaissant à l’égard de la Scientologie pour m’avoir soutenu. Ils n’ont jamais pris un jour de congé, travaillant sur différents aspects de techniques pour assumer la perte », confie-t-il à la chaîne américaine. Une épreuve douloureuse que John Travolta semble surmonter peu à peu, ayant été à l’affiche de différents films depuis 2009. Il a eu 60 ans hier.

Lire aussi :  Croque-mort, Jean-François Parot, Playboy…l’actualité du 25 mai 2018

Menace géologique

A Cagnes-sur-Mer, le cimetière de la Buffe est t-il menacé par la colline qui domine son côté Sud ? En janvier, les intempéries ont provoqué un important glissement de terrain : de la boue, des arbres et des rochers ont été projetés sur de nombreuses tombes. Certaines ont été endommagées par des pierres, d’autres recouvertes par de la boue. La mairie a commencé à nettoyer, mais elle attend le rapport définitif de l’expert pour savoir comment protéger et stabilise la colline : grillage ou mur de soutènement ? En attendant la falaise est fragilisée, la terre étant à nue et l’accès à une partie du cimetière interdit d’accès.

Les Aztèques aimaient leurs chiens

C’est une découverte « exceptionnelle » que vient d’annoncer le National Institute of Anthropology and History (INAH) de Mexico. A proximité d’un ensemble de logements, des archéologues ont mis au jour ce qui pourrait être le premier cimetière animalier connu remontant à l’époque des Aztèques. En fouillant, l’équipe a en effet découvert 12 squelettes de chiens, enterrés à proximité dans un petit puits profond de deux mètres. D’après les estimations, les squelettes remonterait à entre 1350 et 1520 qui correspond à l’apogée de l’empire Aztèque. A l’époque, le chien était déjà considéré comme le meilleur ami de l’homme dans de nombreuses cultures et la culture aztèque n’y échappait pas. Le chien faisait même figure de compagnon indispensable pour guider l’âme d’un défunt dans l’au-delà. Aussi, les archéologues ont déjà retrouvé par le passé de nombreux squelettes de chien.

Et dans le très vaste monde des vivants

La chambre d’Ames, l’échiquier d’Adelson, la grille d’Hermann, la spirale de Fraser… De prime abord, tout cela ne vous dit pas grand-chose. Mais en réalité, vous avez déjà certainement au moins une fois étudié une de ces figures. En effet, toutes ces images figurent parmi les illusions d’optique les plus célèbres du monde. Tout comme la découverte de Galilée sur la perception de Vénus à l’œil nu. Pour rappel, le célèbre scientifique italien a été le premier à se rendre compte qu’en observant à l’œil nu le ciel étoilé, Vénus apparaît bien plus grande que Jupiter. Mais en regardant par le biais d’un télescope, cette perception est complètement inversée et Vénus est plus petite que Jupiter (ce qui est logique car cette planète est la plus grosse du système solaire, ndlr). Une illusion d’optique qui demeurait un véritable mystère scientifique depuis sa découverte il y a plus de 400 ans. Mais comme l’indique Business Insider, cette énigme a récemment été résolue. En effet, une équipe de scientifiques est arrivée à expliquer pourquoi la planète apparaît, en pleine nuit, plus grande qu’elle ne l’est réellement. Pour expliquer un tel phénomène, selon Maxisciences, il faut tout d’abord tenir compte du fait que l’œil humain traite la lumière différemment que le télescope. C’est pourquoi à l’œil nu, Vénus semble être entourée d’une auréole lumineuse. Ce qui peut expliquer que l’on perçoive cette planète plus grosse qu’elle ne l’est en réalité. Selon Business Insider, une équipe de chercheurs de la State University of New York College of Optometry vient de démontrer que ce halo de lumière était tout simplement une réaction neurologique. « A chaque fois que nous pensons au flou dans une image, nous pensons habituellement à un problème d’optique. Mais ce que nous voyons vient d’un autre composant, les neurones eux-mêmes », assure à Live Science José-Manuel Alonso, le neuroscientifique à l’origine de cette étude. Concrètement Alonso et ses collègues, grâce à des expériences menées sur des singes, des chats et des êtres humains, ont conclu que certaines cellules, situées à l’arrière de l’œil, réagissent de manière différente en fonction de l’intensité lumineuse et renvoient les informations à deux types de neurones différents. Ceux sensibles à la lumière appelés « ON » et les neurones sensibles à l’obscurité appelés « OFF ». Dans leurs conclusions, les scientifiques expliquent que les neurones « OFF » réagissent de manière assez linéaire aux formes sombres situées sur des fonds clairs. Ce qui voudrait dire que plus les contrastes sont importants, plus les neurones « OFF » sont en ébullition.

Lire aussi :  Pierre Bellemare, Cercueil Nike, cimetière...l’actualité du 28 mai 2018

 ephemeride-150x150 Revue de presse du funéraire du 19 février 2014

3 COMMENTAIRES

  1. A propos de la scientologie: Jett Travolta serait-il encore en vie sans la secte qui dit que l’autisme n’existe pas? Certains disent que oui… je pense que la secte pose beaucoup de problèmes pour qui la connaît un peu, notamment sur le plan des maladies mentales.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here