Revue de presse du funéraire du 2 septembre 2013

0
393
pressenationale-300x287 Revue de presse du funéraire du 2 septembre 2013
Revue de presse

Délicate attention

C’est une requête inhabituelle qu’a accueillie Craiglist. Le site de petites annonces a en effet diffusé le message d’une femme mariée originaire du Connecticut qui, atteinte d’un cancer du pancréas, cherche une femme pour son amant. Celle qui se fait appeler « Sharon B » explique qu’il ne lui reste pas longtemps à vivre et qu’elle souhaite qu’une personne prenne son relais auprès de son amant – « A » – avec qui elle entretient une relation depuis cinq ans. Toute l’histoire, peu courante, chez nos amis d’Atlantico.

Traditions

C’est un petit corbillard comme les aimait Brassens. Du genre à vous donner la nostalgie des funérailles d’antan. Sauf qu’à Carbonne, le temps s’est arrêté à la porte du cimetière, dans le petit garage adossé à l’église qui héberge depuis 1900 le caretou municipal. Discret, le petit corbillard à bras, poursuit son bonhomme de chemin sans se laisser dérouter par les véhicules automobiles, et la modernisation de la gestion communale. Il a pourtant eu chaud à ses roues à bandelette en 2007, lorsque le service des pompes funèbres municipales s’est mis en sommeil au profit d’un entrepreneur privé. Mais les Carbonnais ont tenu bon. Toute l’histoire du Carretou est sur LaDepeche.fr

Imbéciles

Des dégradations ont été commises au colombarium de Lezenne, près de Villeneuve d’Ascq : Les faits ont été commis sur des niches du colombarium. Plusieurs dizaines d’entre elles ont été endommagées, vraisemblablement une trentaine, sous réserve de vérification. Des petits vases métalliques accrochés sur les plaques ont été arrachés, notamment. Plus grave, les plaques de deux niches ont été descellées. Une urne a été retrouvée à terre par des habitants venus honorer la mémoire de leurs morts. Heureusement, elle n’avait pas été forcée. La police municipale est venue sur place, de même que l’identité judiciaire qui a procédé à des relevés d’empreinte. Les employés de permanence ont procédé aux réparations dans la journée. Alerté, le maire, qui « condamne ses actes avec la plus grande fermeté », invitent les familles concernées à déposer plainte dès ce lundi.

Pendant ce temps, à Gembloux, en Belgique, c’est la consternation et l’émotion après que des vandales se soient livrés une virée nocturne dans l’enceinte même du cimetière. Visiblement, leur seul but était de faire des dégâts. Le local des ouvriers communaux a été fracturé, une vitre a été brisée. Ce même local a été retourné et les clés, pourtant bien dissimulées, ont été dérobées. Ces clés ont permis aux auteurs de ce vandalisme gratuit d’utiliser les véhicules communaux stationnés à proximité. Une camionnette a été utilisée pour rouler sur des tombes dont les pierres pesant plus de 400 kg ont été déplacées. En accrochant ces tombes, les vandales ont détruit le radiateur et le cardan du véhicule et l’ont abandonné inutilisable. Un second véhicule a quant à lui été abandonné contre un tas de compost.

Boulette

Les rumeurs, démentis et imbroglios sur l’état de santé de Nelson Mandela se suivent et se ressemblent. Mais dimanche, un acteur plutôt inattendu s’est invité dans la ronde… George W. Bush père. Après le vrai retour chez lui du héros sud-africain – annoncé puis démenti samedi -, le service de presse de l’ancien président américain a envoyé un communiqué… de condoléances. « Barbara (sa femme NDLR) et moi apprenons avec une immense douleur la mort d’un des plus grands hérauts de la paix que nous avons eu le privilège de connaître », peut-on lire dans ce message, diffusé par l’agence américaine BNO News. « La présidence sud-africaine dément l’affirmation de l’ancien président américain (…) et indique que Nelson Mandela est en vie », a aussitôt fait savoir Pretoria.

 ephemeride-150x150 Revue de presse du funéraire du 2 septembre 2013

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.