Revue de presse du funéraire du 21 fevrier 2014

0
411
pressenationale-300x287 Revue de presse du funéraire du 21 fevrier 2014
Revue de presse

Décès

Jean Charbonnel, ancien ministre gaulliste et ancien maire de Brive-la-Gaillarde (Corrèze), qui avait dit sa conviction d’un assassinat politique s’agissant de la mort de Robert Boulin en 1979, est décédé ce jeudi à l’âge de 87 ans à Paris, a-t-on appris auprès de la mairie de Brive. Le président de la République François Hollande lui a rendu hommage dans un communiqué, où il salue un « homme de conviction ». Il rappelle que Jean Charbonnel était « une figure du gaullisme » qui avait « cherché à donner une vision sociale au mouvement auquel il appartenait ». Il ajoute que « son action avait été constamment portée par la haute idée qu’il se faisait du pays ».

Nouvelles des pros

L’histoire des pompes funèbres à Uzès est relativement courte à narrer. Les services municipaux qui en avaient le monopole assuraient les enterrements jusqu’à ce que, en 1992, une entreprise  spécialisée dans l’entretien et la construction de tombeaux, avec à sa tête Arlette et Jean Brun, prenne le relais en ouvrant une boutique  1 rue du Collège, et en mettant, depuis 1998, à la disposition des familles, un pavillon funéraire entièrement aménagé à côté du cimetière catholique. Un tel service de ce genre déniant la concurrence s’avérait insuffisant et des entreprises d’autres localités venaient proposer leurs services. Pierre Gilet et sa fille Hélène viennent de combler cette lacune en ouvrant des pompes funèbres au 1026 route de Nîmes. Un local agréable, comportant un magasin avec fleurs, couronnes, plaques et objets divers, et un salon. Pierre Gilet est expérimenté : il a travaillé  durant 15 ans chez Brun. Sa fille suit un stage de formation. « L’activité de pompes funèbres est encore très méconnue, explique Jean Brun. Le décès d’un proche est toujours un moment douloureux.  Au moment de la perte d’un être cher, la majorité des personnes se retrouve perdues. » Contact au 04 66 72 04 89 et 06 28 83 01 65.

Boulette

Christopher Roupe, un jeune adolescent de 17 ans vivant à Euharlee, en Georgie, a été abattu par la police en ouvrant sa porte le 14 février dernier. Les officiers, venus voir le père de Christopher pour la violation d’un mandat de probation, ont cru voir « ce qui semblait être une arme » dans les mains du jeune homme, et ont ouvert le feu. La nature de l’arme ? Une Wii Mote, clairement identifiée par les témoins, et l’avocat de la famille. L’adolescent jouait apparemment avec des voisins, et allait regarder un film lorsqu’il est allé ouvrir la porte. Les agents de police ont directement appelé une ambulance, mais Christopher Roupe était déjà décédé en arrivant à l’hôpital.

Miracle, ou manipulation

Elle l’a posté à 10h44. Depuis, plus rien.  « Je suis en train de mourir »: c’est le dernier tweet d’une secouriste volontaire de 21 ans, apparemment atteinte d’une balle au cou jeudi au cours des violences à Kiev, qui a suscité un fort émoi en ligne. En postant son message sur Twitter et sur VK, le Facebook russe, Olesya Zhukovskaya a ajouté une touche émotionnelle supplémentaire à une situation déjà dramatique, avec la mort de dizaines de manifestants dans des affrontements avec la police dans le centre de Kiev. Mais au grand soulagement de milliers d’internautes, la jeune femme a survécu à sa blessure. C’est Euromaïdan, le nom que s’est donné le mouvement de contestation du pouvoir du président Viktor Ianoukovitch, qui a annoncé qu’elle était grièvement blessée, mais que ses jours n’étaient pas en danger. Moins d’une heure avant d’être touchée, Olesya Zhukovskayaavait lancé un appel aux Ukrainiens pour qu’ils se rendent « en toute urgence » à Kiev. Personne, hormis votre serviteur, ne semble s’être interrogé sur la possibilité d’une grossière manipulation, comme il y en a eu beaucoup lors d’autres conflits…

Et dans le vaste monde des vivants

Aux Emirats arabes unis, la possibilité pour l’homme de poser les pieds sur Mars est prise très au sérieux. A tel point, qu’une fatwa, un avis religieux, a été lancée ce mercredi par l’Autorité générale des Affaires islamiques du pays pour interdire les voyages vers la planète rouge. Pour les religieux musulmans en question, « un tel voyage sans retour présente un risque réel pour la vie, qui ne peut se justifier dans l’Islam. Dans l’éventualité où les astronautes ne survivraient pas à leur mission, ils subiraient alors la même peine infligé à ceux qui se suicident, à savoir, une éternité en enfer ». D’après le Daily Mail, la décision a notamment été prise par le professeur Farooq Hamada qui a cité des verts du Coran interdisant le danger infligé à soi-même ou aux autres. Pour rappel, le GAIAE a publié deux millions de décisions religieuses de sa création en 2008 à aujourd’hui. L’autorité a souhaité stopper l’engouement suscité par le projet Mars One, qui est financé par la société néerlandaise privée Bas Lansdorp. Son but étant d’organiser un voyage sans retour vers Mars afin d’y créer la première colonie humaine dès 2024. Au moins 500 Saoudiens seraient parmi les 200 000 demandeurs. D’où la décision précipitée du GAIAE. « Il y a probabilité qu’une personne se rendant sur Mars ne soit pas en mesure de rester en vie là-bas. Ce qui la rend davantage exposée à la mort », informe la fatwa.

ephemeride-150x150 Revue de presse du funéraire du 21 fevrier 2014

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.