Roger Hanin inhumé vendredi matin à Alger

0
411

Roger Hanin aimait l’Algérie, sa terre natale, et Alger, son port d’attache quitté à l’âge de 24 ans. Le comédien y revient désormais pour y reposer, aux côtés de son père Joseph Lévy, au cimetière israélite Saint-Eugène, dans la capitale.

Mort hier mercredi à l’hôpital parisien Georges-Pompidou d’une insuffisance respiratoire, le « commissaire Navarro », 89 ans, sera acheminé tôt vendredi à bord de l’avion du président algérien Abdelaziz Bouteflika, mis spécialement à disposition. Selon le réalisateur Alexandre Arcady, ami de Roger Hanin, c’est le dirigeant qui en a fait la proposition. « Être enterré près de son papa à Alger montre bien l’attachement de Roger à cette terre et l’importance qu’il accordait à ce pays », a expliqué le cinéaste du « Grand pardon » à la chaine BFMTV.

Il a été annoncé dans un premier temps que le vol partirait ce jeudi matin. Mais, selon le quotidien algérien « El Watan », la famille de l’acteur n’avait ce midi toujours pas obtenu de visa. Le journal a finalement précisé dans l’après-midi que le corps serait directement transporté demain matin de l’aéroport vers le cimetière. L’avion qui l’acheminera transportera aussi ses proches.

La dépouille doit recevoir les honneurs officiels en arrivant à Alger. L’acteur avait préparé ses obsèques. Il avait demandé aux autorités algériennes de pouvoir être inhumé à Alger. Ces mêmes autorités qui l’avaient honoré en 2000 lors d’un festival de cinéma en plein air.

Hier mercredi, ses proches ont organisé une première cérémonie à l’hôpital en présence du grand rabbin de France. Cet après-midi, un hommage religieux en sa mémoire est organisé à la synagogue parisienne de la rue Buffault (9e arrondissement).

Lire aussi :  Pompes funèbres MANGEL, cimetière, funérailles… L’actualité du 5 juin 2018

Le cimetière israélite Saint-Eugène d’Alger, créé au milieu du XIXe siècle, est le dernier de la communauté juive de la ville. Encombré, parfois dégradé, il compte 64 carrés et a reçu de nombreux restes transférés d’autres cimetières.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here