La Saint Valentin, on vous la souhaite bonne quand même…

0
1326

Comme chaque année, le 14 février, il est de coutume de souhaiter la Saint Valentin aux amoureux. Nous y avons pensé. Et aux autres…

St-Valentin-1 La Saint Valentin, on vous la souhaite bonne quand même...Nous souhaitons donc une bonne et heureuse Saint Valentin à tous les amoureux, et toutes les amoureuses, peu importent d’ailleurs de quel sexe ou genre ils soient, ni même de combien ils soient. Après tout, nous sommes encore dans un pays libre, et chacun son truc, tant que tout le monde est heureux.

Nous souhaitions adresser nos vœux en ce jour à quelques catégories particulières.

Aux intellectuels, curieux ou historiens…

… Qui se plaignent souvent que la Saint Valentin est une fête exclusivement commerciale inventée par les fleuristes et parfumeurs pour augmenter leur chiffre d’affaire, nous ne saurions vous laisser ainsi entretenir des idées inexactes, et ne résistons pas au plaisir de vous offrir la vérité, puisque nous vous aimons.

Saint Valentin était prêtre. Si vertueux que l’empereur Claude II, dérangé par sa renommée, le fit arrêter, et l’interrogea. L’empereur voulait comprendre pourquoi Valentin ne voulait pas profiter des plaisirs de ce monde.

Déféré devant un tribunal, valentin réussit à convertir ses juges et toute l’assistance à la foi chrétienne en rendant la vue à une jeune fille aveugle. L’empereur décida d’arrêter tout le monde, et, après avoir longtemps laissé croupir Valentin dans une minuscule cellule, lui fit briser les os avec des bâtons.

Valentin fut canonisé quelques siècles plus tard. Le jour de sa fête fut institué celui ou se célébrait auparavant la Lupercalia, fête de la fertilité dédiée à Lupercus, dieu des Bergers.

C’est ainsi que saint Valentin devint le patron des jeunes fiancés et amoureux. Pour leur donner fertilité et prospérité.

St-Valentin-2-300x208 La Saint Valentin, on vous la souhaite bonne quand même...A ceux qui ne la fêteront pas…

… A celles et ceux qui ont même complètement oublié que c’est la Saint Valentin, parce qu’ils sont dans un cimetière, en train d’enterrer un être cher sous la pluie…

… A celles et ceux qui ne la fêteront plus, parce que leur amour est mort, et qui regardent s’égrener les heures en attendant le moment de le rejoindre, sans aucune certitude qu’il y ait après un ailleurs ou se retrouver…

… A celles et ceux dont l’histoire s’est terminée, et qui considèrent avec amertume les serments et promesses échangés autrefois, tandis qu’ils se chamaillent la garde des enfants et du chien et le partage du compte en banque…

… A celles et ceux qui sont seuls, qui ont longtemps été seuls, et qui, s’imaginant rester seuls indéfiniment, et désespérés de cette situation, sont tentés de chercher refuge dans une solution funeste…

… En un mot, à toutes celles et tous ceux qui aimeraient fêter la Saint Valentin, et qui ne le peuvent pas…

… Nous ne pouvons qu’exprimer notre compassion désolée et impuissante…

… A celles et ceux qui, au contraire, voudraient la faire supprimer puisque, selon eux, elle n’a aucun sens autre que commercial, nous voudrions souligner ici que chacun est libre, après tout, et que nous nous interrogeons sur leurs motivations. Leur seul moyen de parvenir au bonheur serait il de s’assurer que les autres soient malheureux ?

Enfin, à celles et ceux qui ne la fêtent plus, parce que ça ne les intéresse pas plus que cela, et dont nous pouvons supposer qu’ils n’auront pas lu cet article justement pour cette raison, nous adressons toutefois un salut amical, au cas ou.

Une pensée spéciale à tous ceux qui aiment la Saint Valentin, mais qui en revanche n’aiment pas la mièvrerie, la guimauve, le sirupeux et le niais qui laisserait accroire que l’amour rend idiot, nous ne pouvons que les inviter à passer le temps en lisant Funéraire Info : vu notre propos, le rose n’est pas de mise…

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.