Sète : la rénovation du complexe funéraire s’intensifie

0
304
(capture site complexe funéraire de Thau)

A Sète (Hérault) comme ailleurs, on se met aux normes environnementales. Déjà l’objet d’importants travaux de modernisation, le complexe funéraire de Thau s’offrira cette année un nouveau four de crémation et un système de filtration, comme le rapportait hier le journal Midi Libre.

Géré par une régie municipale installée sur place, en bordure de l’étang, l’établissement centralise les intervenants d’après décès : état civil, pompes funèbres, chambre funéraire jusqu’au crématorium et au columbarium. Le tout en un. 600 décès ont été ici pris en charge en 2015.

Parce que la qualité de l’accueil change, parce que les pratiques évoluent, le complexe a engagé en 2007 une refonte de ses équipements. La prochaine étape sera l’appel d’offre lancé d’ici l’été pour remplacer l’actuel four Facultatieve vieillissant.

Le nouvel appareil (avec filtration norme 2018) devra accepter des corps hors gabarit, de plus en plus courants. Ce chantier de neuf mois s’engagera à la rentrée prochaine, pour un coût estimé à un demi-million d’euros. Le service ne sera pas interrompu pendant le transfert d’un équipement à l’autre. La crémation gagne dans ce bassin de population de près de 100.000 habitants. On en a pratiqué sur place une trentaine en 1999, 500 en 2010 et 705 l’an dernier.

Autre chantier immédiat : la réhabilitation de la salle de cérémonie. Des travaux y sont effectués depuis octobre dernier en vue d’une réouverture le mois prochain. Murs, sols, plafonds, le lifting est important. Le carrelage et le bois ont été privilégiés. Cité par le journal, le directeur des lieux Marc Lavit explique qu’un mur entier sera végétalisé. Qu’en remplaçant les chaises par des bancs, la capacité passera de 90 à 130 places assises. Et que si les familles le souhaitent, les cérémonies seront filmées via internet. Destinataires : un cousin d’Amérique ou une personne âgée qui n’a pu se déplacer. L’accès aux images sera toutefois restreint et codé, à l’instar de ce qui se fait notamment au crématorium parisien du Père Lachaise.

Lire aussi :  Lyon, OGF et la FRAPNA signent une convention biodiversité sur les cimetières

Depuis le début de la rénovation du complexe funéraire de Thau, un septième salon funéraire individuel a déjà été créé, les six salons existants ont été rénovés, et dans la partie crématorium une salle de visualisation de mise à la flamme puis de remise des cendres a été aménagée.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.