Solidarité : des professionnels du funéraire s’organisent

0
743
Parmi les pages et mouvements de soutiens créés à la suite des attentats, « Appel aux professionnels du funéraire : debout et unis face à la terreur a particulièrement retenu notre attention. Interview.
Création

C’est Cyril, co-fondateur de la page, qui répond à nos questions. Un jeune collègue « Je suis entré il y a deux ans dans le funéraire, comme porteur-chauffeur, et je commence à m’orienter vers les cérémonies. » Maître de Cérémonies, un métier qui le passionne « Oui, vraiment. Et je me rends de plus en plus compte que c’est un métier qui a de l’importance, qui donne du sens. » c’est ça qui a présidé à la création de la page ? « Sans doute, oui. » Comment cela s’est passé ? « La page est née d’un échange avec le co-administrateur, Cédric, on se disait qu’il fallait faire quelque chose, alors j’ai créé la page, puis le Twitter, et un blog est en cours de création ».

Objectifs

Quel est le but de cette page ? « C’est organiser une rencontre, en fédérant d’un côté les professionnels du funéraire, et de l’autre les familles des victimes, et plus globalement ceux qui en ont besoin. » dans quel but ? « En tant que professionnel du funéraire, nous avons un véritable savoir-faire en terme de démarches, avant et après obsèques, et de cérémonie. L’idée est de proposer ce savoir-faire aux victimes qui en ont besoin, et peut être plus tard d’organiser des cérémonies d’hommage ou chaque personne qui en a besoin pourra s’exprimer. Beaucoup de choses sont possibles, il faut les organiser. » dans quel cadre ? « Sans doute dans le cadre d’une association, que nous souhaitons créer au Salon de Paris ».

Lire aussi :  Salon Funéraire Grand Sud, les exposants et inscription des visiteurs
Initiatives

Des initiatives sont en train d’être mises en place « Pour l’instant, ce que nous avons mis en place vise surtout à fédérer des professionnels dans un cadre éthique. C’est vrai que quand on a lancé la page, elle a suscité l’adhésion, et la première question qu’on nous a posée, c’est  »Bon, mais on fait quoi ? ». Les pros avaient une envie de concret. Des idées ont été proposées, des initiatives mises en place par des pros. C’est une bonne chose, on ne peut que s’en féliciter, à condition que cela reste dans un cadre vraiment altruiste, celui de l’entraide, et pas qu’on tombe dans la concurrence de celui qui offrira le plus. »

Avenir

Quel avenir pour cette initiative ? « Il y aura un avenir, qui sera déterminé au salon la semaine prochaine. Mais au delà de cette circonstance particulière, l’association pourra offrir son aide dans d’autres situations, des accidents avec de nombreuses victimes, des épidémies, des catastrophes qui se produiront malheureusement dans le futur ».

Quel sera le nom de l’association ? « Sans doute Vendredi 13, parce que certains considèrent que c’est un jour positif ou bien, mais ça, ça se décide en fonction de ce qu’on décide de faire de cette journée. »

Page Facebook « Appel aux professionnels du funéraire : debout et unis face à la terreur »

Une pro engagée

Sandra et son mari Arnaud des Pompes Funèbres Dourdannaises ont rejoint l’initiative sur les conseils enthousiastes de Charly Hennard, des Pompes Funèbres Hennard « On a de suite pensé que l’idée était excellente. » comment concrètement voulez-vous agir ? « Pour l’instant, on attends surtout de savoir quels sont les besoins. Nous nous sommes mis en contact avec les Pompes Funèbres l’Autre Rive, et nous leur avons fait savoir que nous mettions à leur disposition notre corbillard et du personnel en fonction de leurs besoins. »

Lire aussi :  Cendrine Chapel, Directrice Générale des Services Funéraires - Ville de Paris

L’aide est venue de partout « Olivier Hecquet, de GTA Semeuse, que nous avons contacté parce que nous travaillons avec lui, a tout de suite accroché à l’idée et a diffusé auprès de son réseau. Grâce à cela, nous avons eu de nombreux contacts de professionnels. Nous sommes certains que, contrairement à des initiatives passées, l’aide parviendra vraiment à ceux qui en ont besoin, puisque ce sont des biens et des services que nous fournissons directement aux personnes concernées ».

Sandra conclut « Si les familles ont le choix de leur entreprise de pompes funèbres, elles auront besoin de professionnels qui sauront répondre présents en toute solidarité. Il faut que nous nous coordonnions et que nous le fassions savoir. »

 

 

 

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here