Accueil Tags Dropped

Tag: Dropped

Tournages pour la télé : la série noire continue

0

Année meurtrière pour la télé française. En mars, le crash aérien sur le tournage de « Dropped » (TF1) en Argentine avait tué dix personnes, dont des vedettes du sport français. Hier jeudi  soir près d’Arcachon, une fillette a fait une chute mortelle sur le tournage du « Monument préféré des Français » (France 2).

Animée par Stéphane Bern, cette émission est produite pour la chaine publique par la société Morgane TV. L’équipe de tournage se trouvait au phare du Cap ferret, entre l’océan et le bassin d’Arcachon, et s’apprêtait à entrer en action. Il était 18h30. On filmait alors une prestation artistique de la Compagnie Adrénaline. Pourtant encordée, une fillette de 12 ans, qui devait danser dans les airs, a chuté de plusieurs mètres le long du phare, sous les yeux de son père impuissant.

Elle est tombée sur l’auvent en pierre, au dessus de la porte d’entrée du monument. Elle est décédée peu après l’arrivée des secours. Censé assurer la sécurité de sa fille, son père (également président de la Compagnie) a été évacué sur Bordeaux, et pris en charge par une cellule psychologique. Egalement présente, sa mère a suivi le même chemin. Le corps a ensuite été rendu aux parents. Il n’y aura pas d’autopsie.

Une enquête de gendarmerie doit maintenant expliquer ce qui a raté dans ce numéro de voltige aérienne pourtant déjà rôdé. La corde a-t-elle manqué de longueur, comme l’a supposé la sous-préfète d’Arcachon ? La corde a-t-elle lâché ? Du matériel d’accrochage s’est-il trouvé défaillant ? Ce matériel justement a été saisi pour l’enquête, ainsi que les rushes du tournage : la société de production utilisait en effet un drone pour mieux filmer.

Le tournage de cet épisode du « Monument préféré des Français », version 2015, a été stoppé, le temps de comprendre les circonstances de cet accident. Dans un communiqué, le groupe France Télévisions a présenté ce matin ses condoléances à la famille de la fillette.

« Dropped » : Camille Muffat et Alexis Vastine inhumés

0
(Capture d'écran Twitter)

Plus d’un millier d’anonymes massés devant l’église Saint-Ouen, à Pont-Audemer (Eure) ont suivi ce mercredi après-midi les obsèques du boxeur Alexis Vastine, intervenues après celles ce matin de la nageuse Camille Muffat. Tous deux morts dans le crash aérien lors du tournage en Argentine de « Dropped », téléréalité de TF1.

La famille voulait une certaine intimité. Un écran géant a donc été dressé devant l’église. Seuls le ministre des Sports et des amis sportifs du boxeur (le judoka Teddy Riner, le footballeur Sylvain Wiltord, le lutteur Christophe Guenot notamment), venus de Paris, sont entrés dans l’édifice. Des gants de boxes ont été déposés sur le cercueil du médaillé olympique, dans l’église

Ce matin, la nageuse et championne olympique Camille Muffat, 25 ans, était enterrée à Nice. Ses obsèques ont auparavant été célébrées à l’église de Saint Jean-Baptiste-Le-Vœu. Plusieurs centaines de personnes étaient massées devant l’édifice.

De longs applaudissements ont retenti à l’arrivée du cercueil blanc. Des stars de la natation française étaient présentes : Alain Bernard (qui participait aussi à l’émission « Dropped »), Coralie Balmy, Yannick Agnel, Laure Manaudou, son ancien entraineur Fabrice Pellerin. Des officiels de la fédération française de natation et du Comité olympique, ainsi que le maire de la ville, se sont déplacés. Son ancienne camarade d’entrainement à Nice Charlotte Bonnet en a dressé en émouvant portrait.  Idole de Camille Muffat, le comédien belge François Damiens avait fait parvenir un message vidéo. Le cercueil a quitté l’église sur la musique des « Chariots de feu » de Vangelis.

Hier mardi après-midi, l’ingénieur du son Edouard Gilles, qui travaillait pour la société de production ALP, a été enterré à Brasles, près de Château-Thierry (Picardie). Le compagnon d’infortune des champions décédés dans le crash des hélicoptères a été honoré dans l’église Saint-Crépin par de nombreux techniciens intervenant dans les différentes émissions produites par ALP. Parmi elles, « Koh-Lanta », dont le présentateur Denis Brogniart, très affecté, était présent.

« Dropped » : le temps des inhumations

0
(Capture d'écran Youtube)

La nageuse Camille Muffat et le boxeur Alexis Vastine seront inhumés mercredi prochain, la première à Nice, le second à Pont-Audemer (Eure). Les deux sportifs figurent parmi les dix victimes du crash d’hélicoptères du 9 mars, sur le tournage de l’émission de téléréalité de TF1 « Dropped », au pied de la Cordillère des Andes.

Huit des morts étaient français : cinq membres de l’équipe de production, la navigatrice Florence Arthaud et les deux autres sportifs. Leurs cercueils sont arrivés d’Argentine hier dimanche à l’aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle, transportés à bord d’un vol d’Air France. Outre des officiels des deux pays, les familles des victimes étaient présentes pour une cérémonie privée et très sécurisée dans une chapelle ardente improvisée. Les dépouilles doivent rejoindre les villes d’origine de chacun.

Les obsèques de Camille Muffat, 25 ans, se feront dans l’intimité de sa famille et du monde sportif, très ébranlé par la tragédie. De grands champions sont ainsi attendus le matin à l’église niçoise de Saint Jean-Baptiste-Le-Vœu. Le public pourra rendre un hommage sur un registre de condoléances.

Tout autre scénario pour Alexis Vastine, 28 ans. Son père espère voir à Pont-Audemer (église Saint-Ouen à 15h) « tous les gens qui l’ont soutenu ». Le ministre de la Défense est attendu (le boxeur olympique était militaire), ainsi que de nombreux membres des équipes de France. Très soutenue notamment en Normandie, la famille Vastine a déjà été frappée par la mort accidentelle de la jeune sœur d’Alexis en janvier dernier.

Pour l’emblématique Florence Arthaud, 57 ans, une cérémonie religieuse est prévue lundi 30 mars à Paris en l’église Saint-Séverin. Le 28 avril suivant, une deuxième commémoration est prévue en mer, avant l’inhumation sur une île de Méditerranée, au large de Cannes.

Au-delà du deuil, les familles ont vivement interpellé ces derniers jours la société de production ALP, aux manettes du jeu d’aventures « Dropped ». Manque d’informations, sentiment d’abandon, difficultés à se rendre en Argentine pour s’incliner sur les corps, les critiques ont été vives. Le frère de Florence Arthaud, lui-même pilote d’hélicoptère, a dénoncé une « chasse à l’image », qui faisait prendre tous les risques aux pilotes des appareils. »On a zappé les règles de sécurité. » Un responsable d’ALP a assuré avoir pourtant vu les deux pilotes aguerris « répéter ensemble » avant le vol. L’enquête officielle sur les causes de ce crash en vol n’a toujours pas abouti, mais s’orienterait vers une « mauvaise coordination » entre eux.

« Dropped » : identifiées, les victimes bientôt en France

0

Un rapatriement possible en fin de semaine : une fois les procédures administratives terminées, les familles des huit Français morts le 9 mars en Argentine dans le crash du jeu de téléréalité de TF1 « Dropped » vont pouvoir récupérer les corps, désormais identifiés.

« Je vais signer l’autorisation pour qu’ils soient déjà transportés jusqu’à Buenos Aires», indiquait hier lundi soir le juge fédéral Daniel Herrera, chargé de l’enquête. Les dépouilles se trouvent depuis une semaine à la morgue de La Rioja, au pied de la Cordillère des Andes, à plus d’un millier de kilomètres de la capitale.

Après l’explosion des deux hélicoptères qui se sont heurtés et sont tombés au sol , il aura donc fallu une semaine pour confirmer l’identité des deux pilotes, mais aussi de la navigatrice Florence Arthaud, de la nageuse Camille Muffat, du boxeur Alexis Vastine et des cinq membres de l’équipe de tournage.

A la morgue, neuf experts ont travaillé ensemble : trois gendarmes français de l’Institut de recherche criminelle, spécialistes de l’identification des victimes de catastrophes, ont apporté des données médicales sur les victimes aux six légistes argentés mandatés par le juge. Ils ont pratiqué des radiographies, des comparaisons dentaires et d’autres analyses médicales. Une vérification ADN sera pratiquée en France.

Le frère de Florence Arthaud a déjà fait savoir que sa sœur serait inhumée sur une île méditerranéenne au large de Cannes. Le week-end dernier, ses amis marseillais se sont réunis et ont dispersé des roses à la mer.

Concernant l’accident, la thèse d’une erreur de pilotage semble pour l’instant privilégiée. Après la collecte de pièces sur les épaves, les experts français et argentins travaillent désormais à les analyser en laboratoire.

Navigatrice, Florence Arthaud reposera sur une île

0

Décédée lundi soir dernier dans le crash des hélicoptères du jeu de téléréalité de TF1 « Dropped », la navigatrice Florence Arthaud sera enterrée sur une île au large de Cannes. C’est ce qu’a annoncé ce jeudi son frère Hubert dans le journal Nice-Matin.

La « fiancée de l’Atlantique », comme l’avaient surnommé les médias, seule femme marin à avoir remporté l’exigeante Route du Rhum (1990), a choisi la Méditerranée comme dernier refuge. Là, sur l’île Sainte-Marguerite (archipel de Lérins) où repose déjà son autre frère Jean-Marie, mort il y a plusieurs années. Près d’une forêt d’eucalyptus, le petit cimetière ombragé en surplomb de la mer borde la citadelle, qui enferma sous Louis XIV le célèbre et mystérieux Masque de fer.

La fratrie venait également de perdre en novembre leur père Jacques Arthaud, ancien patron des éditions du même nom. Hubert Arthaud raconte à Nice-Matin qu’il a été prévenu du décès de la sportive par sa nièce Marie, fille de la navigatrice. Depuis, il a coupé la télévision. Trop dur de revoir les images de la championne. Il attend. Il s’est isolé en attendant le rapatriement du corps, qui se trouve toujours en Argentine. Une cérémonie religieuse sera organisée à Paris, avant l’inhumation. Une autre cérémonie, en mer cette fois, réunira ses amis.

Les admirateurs de la navigatrice, eux, pourront dès le 19 mars se plonger dans « Cette nuit, la mer est morte ». Un livre de mémoires désormais posthumes (éditées chez Arthaud) dont le texte était déjà prêt à être publié.

Florence Arthaud y raconte notamment, entre autres épisodes d’une vie aventureuse, comment elle avait pensé mourir le 30 octobre 2011, après être tombé à la mer au large du Cap Corse. Dans les bonnes feuilles publiées ce jeudi dans la presse, on peu y lire ces lignes : « Je suis dans l’eau. Il fait nuit noire. Je suis seule. Je tourne la tête en tous sens, instinctivement. Je vois mon bateau qui s’éloigne. » La skipper, qui se débat dans l’eau glaciale, poursuit : « Dans quelques instants, la mer, ma raison de vivre, va devenir mon tombeau. Effacer toute trace de mon existence. M’engloutir. »

Elle est finalement repérée et repêchée par un hélicoptère, en état d’hypothermie. Dans ses mémoires, où elle clame son amour de l’océan et la liberté ressentie lorsqu’elle y navigue, elle écrit encore : «La crainte de mourir est pour moi la seule vraie terreur. »

« Dropped » : maintenant, identifier les victimes

0

Elle s’appelle Virginia Illanes Bordon. La  juge d’instruction argentine, entre autre urgences, dira quand les huit Français morts du crash des hélicoptères du jeu de téléréalité de TF1 « Dropped » pourront être rapatriés. Les autopsies ont commencé ce mercredi.

Trois gloire du sport national, la navigatrice Florence Arthaud, la nageuse Camille Muffat et le boxeur Alexis Vastine, et cinq membres de l’équipe du tournage ont péri au pied de la Cordillère des Andes lundi soir.

Les services de secours argentins ont peiné à approcher des décombres, en terrain accidenté. Selon un responsable de la sécurité de la province de La Rioja, les dix corps (huit Français et les deux pilotes locaux) sont méconnaissables sous l’effet du feu ». Tous ont été péniblement dégagés des débris calcinés, sous une chaleur accablante, et transportés hier mardi en ambulance vers la morgue de la province, située dans la ville de La Rioja (147.000 habitants), à 37 kilomètres des lieux du drame. Et à plus de 1.100 kilomètres de Buenos-Aires.

C’est là que le Consul général de France Raphaël Trannoy les a visité hier soir. Il a également rendu visite au reste de l’équipe du jeu, techniciens de la société de production ALP et candidats, reclus dans leur hôtel en attendant d’être entendus par les enquêteurs.

A la morgue, les légistes doivent donc procéder à l’identification des victimes et pratiquer des autopsies. Des tests sanguins doivent notamment dire si les pilotes avaient bu de l’alcool ou pris des stupéfiants. Seule certitude : on sait qui se trouvait précisément à bord de chacun des deux appareils qui se sont percutés en plein vol.

Parmi le groupe d’enquêteurs français attendu sur place ce mercredi, on compterait des gendarmes, des légistes, des dentistes et des experts en empreintes digitales.

Téléréalité : « Dropped », la mort au bout du jeu

0
Le casting de l'émission Dropped (TF1)

C’était le jeu qui devait renouveler la téléréalité d’aventure sur TF1. Un « Koh-Lanta » dopé à la caféine. « Dropped » aura tourné au cauchemar hier lundi soir pour la société de production ALP, déjà aux prises en 2013 avec la mort d’un candidat et d’un médecin de « Koh-Lanta ». Pas de chance.

Dix morts, dont huit Français, dont trois gloires du sport hexagonal : la navigatrice Florence Arthaud, la nageuse Camille Muffat, le boxeur Alexis Vastin. Florence Arthaud, sortie par miracle de mille mésaventures, la dernière en 2011 en tombant à la mer au large de la Corse. Sauvée in-extremis en état d’hypothermie.

Ils devaient être lâchés en pleine nature argentine, au pied de la Cordillère des Andes, à charge pour chacun de survivre avec les moyens du bord le temps de rejoindre la civilisation. L’équipe de production faisait des repérages, avant la deuxième épreuve d’un jeu animé par Louis Bodin, « monsieur météo » à TF1. Le tournage avait d’abord débuté à Ushuaïa. Lors du vol d’hier, les deux hélicoptères ont décollé trop près, se percutant.

Adapté d’un concept suédois, « Dropped » première saison devait être diffusée sur la Une cet été. Un casting de rêve a été rassemblé : outre les trois sportifs décédés, le footballeur Sylvain Wiltord, le patineur Philippe Candeloro, la rideuse Anne-Flore Marwer, le nageur Alain Bernard et la cycliste Jeannie Longo. Parmi ceux-ci, tous saufs, certains ont été témoins du crash.

Selon ALP et TF1, qui ont communiqué leur « horreur » devant l’accident, le tournage est « suspendu ». Produisant déjà « Fort Boyard », « La chasse aux trésors » ou encore « L’étoffe des champions », la société ALP se relève à peine du traumatisme « Koh-Lanta ».

En mars 2013, un candidat de 25 ans avait succombé à une crise cardiaque lors du tournage, au Cambodge. Premier drame, alors, pour une téléréalité à grand public. Dans la polémique qui s’en était suivi sur les conditions de ce décès, le médecin de l’émission s’était suicidé. Le jeu a fini par revenir à l’antenne de TF1. Ce mardi, l’animateur de « Koh Lanta » Denis Brogniart a twitté à propos de « Dropped » : « Dévasté par ce drame. 10 morts dont Trois champions d’exception et 5 cameramen et journalistes que je connaissais très bien. Paix à leur âme ».