Accueil Tags Funéraire

Tag: Funéraire

Créa-for, le moulage funéraire fait école

0
(publi-rédactionnel)

C’est en Bretagne et plus précisément dans les Côtes d’Armor entre Lannion et Guingamp que Béatrice Narabutin a décidée d’implanter la société Crea-For .

bronze-patine-300x225 Créa-for, le moulage funéraire fait école
Bronze Patiné

Cette dernière y propose un Centre de Formation particulièrement destiné aux professionnels du funéraire comme les thanatopracteurs diplômés ou en devenir , les assistants funéraires ou toutes autres personnes désireuses de se former à l’Art Mortuaire.

En effet, le moulage est à ce jour une matière enseignée de façon facultative dans les nombreuses écoles préparant au Diplôme National de Thanatopracteur mais bien souvent ces cours survolent ou enseignent la manière la plus simple à mettre en œuvre et qui ne requiert pas de connaissances particulières en employant de l’alginate ou des bandes plâtrées.

Main-résine-peinte-bleue-300x225 Créa-for, le moulage funéraire fait école
Main en résine peinte, bleue

Alors , même si le résultat est fidèle à l’empreinte prise, il n’en demeure pas moins que le choix de restitution du matériau est fortement limité puisqu’il n’est possible dans ces deux matières là de ne couler que du plâtre, de la résine polyester ou de la pierre reconstituée.

Ce que Béatrice propose est nettement plus complet car les méthodes employées permettent entre autre, l’élaboration d’une coque en élastomère de silicone renforcée qui fera que l’œuvre que vous aurez choisi de reproduire pourra se décliner en plusieurs versions de matériaux (bronze, résine translucide, pierre reconstitué, résine polyesther etc…) en utilisant toujours le même moule qui sera confectionné une fois pour toute.

bze2-300x225 Créa-for, le moulage funéraire fait école
Main sur socle

Bien entendu, les méthodes traditionnelles y sont enseignées car il faut bien commencer par celles-ci pour pouvoir ensuite accéder à une technicité plus élevée.

La méthode pédagogique comprend une formation ultra complète sur quatre jours pleins qui permettra au futur stagiaire de repartir avec au moins trois ou quatre tirages différents dont une main en bronze véritable, d’autres formules peuvent être proposées selon le budget de chacun, les matériaux que les personnes intéressées souhaitent savoir couler et façonner et le temps dont elle dispose mais quoi qu’il en soit, il faut compter au moins deux jours pour apprendre les rudiments du moulage mortuaire qui ne s’opère pas de la même façon que le moulage traditionnel .

main-translucide-300x225 Créa-for, le moulage funéraire fait écoleEt c’est justement parce que la formation demande de la rigueur que Béatrice a délibérément choisie de limiter les places à chaque cycle de formation afin de permettre un enseignement de qualité qui saura être profitable en développant une participation active aussi bien du formateur que du stagiaire.

L’endroit dans lequel se déroule la formation est situé à Louargat (1), dans un petit bourg de campagne et le local est totalement aménagé et adapté pour vous recevoir dans les meilleures conditions possibles afin de personnaliser la formation et de rendre les cours agréables et ludiques.

Béatrice a aussi prévu de fournir des fiches détaillées sur chaque produit utilisé et proposera aussi la remise d’un DVD qui reprendra les principales étapes de votre formation (en accord avec les participants) afin que les stagiaires puissent reproduire sans difficulté ce qu’ils auront appris à faire à l’occasion de cette formation.

Le moulage mortuaire n’est certes pas un service très demandé car il n’est tout simplement pas proposé.

Et les personnes formées à ces techniques sont rares et représentent une réelle valeur ajoutée à l’entreprise qui les emploient car c’est un moyen de se démarquer de la concurrence en offrant un service que très peu de thanatopracteurs ou de conseillers funéraires maitrisent réellement.

La restitution en différents matériaux est certainement une nouvelle forme d’hommage funéraire qui permettra à l’entreprise qui le proposera de se distinguer radicalement en offrant une autre alternative à la loi sur l’interdiction de ramener une urne chez soi.

Force est de constater que 70 % des gens qui optaient pour le maintien de l’urne funéraire à leur domicile finissait par la ramener au crématorium …Mais qu’en est il des 30 % restants ?

Qu’à-t-on à leur proposer comme alternative pour apaiser leur tristesse et faciliter leur travail de deuil à part un médaillon ou une photo ?

Pic035-300x225 Créa-for, le moulage funéraire fait écolePas grand chose en réalité et ce service résolument moderne et visionnaire permet de restituer fidèlement et à l’échelle, la main ou le visage de la personne telle qu’elle était, une cicatrice, une alliance laissée pendant le moulage, une forme particulière ?

Tout est restitué dans les moindres détails y compris les pores de la peau et ce panel de réalisations vous permettra ainsi de constituer votre présentoir dans votre magasin ou votre vitrine.

La formation comprend aussi l’enseignement des finitions possibles sur chacune de vos œuvres tels que des vernis, l’apposition de pâtes de décoration cirées ou vernies, la pose de couche d’apprêt en vue de faire dorer par la suite votre réalisation par un maitre doreur ou par un marbrier formé à la technique de la pose de feuille d’or ou d’argent etc.

Une attestation de fin de formation est remise aux stagiaires, l’envoi de la pièce en bronze et du CD ou du DVD se feront ultérieurement puisque ce dernier est coulé dans une fonderie d’art et qu’il faut encore le travailler pour lui donner sa patine définitive (2).

pierre3-300x225 Créa-for, le moulage funéraire fait écoleNul doute en tous cas que cette formation complète à merveille une activité de thanatopracteur ou de conseiller funéraire soucieux d’apporter une touche supplémentaire d’originalité.

Il est temps à présent de réserver vos places, certaines sessions étant déjà complètes, Crea-For propose même des formations à la carte pour que tout à chacun y trouve son compte ! Vous trouverez tous les renseignements et les fiches d’inscription sur le site crea-for.fr ou en contactant tout simplement Béatrice sur la fiche contact du site internet du Centre de Formation.

 Venez nombreux et faites nous remonter vos impressions sur le site de Funéraire Info…

(1) Des solutions d’hébergement et de restauration sont disponibles sur place, mettez vous en contact avec Crea-For pour connaître les modalités

 (2) La pièce en bronze sera expédiée sous huit semaines environ en recommandé avec AR

Le site internet de Créa-for se trouve ici : LIEN

Le défenseur des droits, Dominique Baudis, propose de réformer le droit funéraire

0

Le défenseur des droits propose de réformer le droit funéraire

À quelques jours de la Toussaint, le défenseur des droits dresse un constat sévère : selon Dominique Baudis, régulièrement saisi dans ce domaine, la législation funéraire française « se révèle (…) parfois lacunaire ou inadaptée« , souvent « en décalage » par rapport aux besoins des citoyens.

Baudis-300x202 Le défenseur des droits, Dominique Baudis, propose de réformer le droit funéraire
Dominique Baudis, Défenseur des droits

Le défenseur a donc décidé de prendre le problème à bras-le-corps en procédant en deux temps : lundi 29 octobre, il a publié, dans un rapport d’étape, les conclusions d’un groupe d’experts qui planche depuis début septembre sur la question. Au vu des travaux menés, le défenseur des droits entend formuler plusieurs préconisations, relatives au régime juridique des concessions funéraires et sépultures, au respect de la volonté des personnes quant au devenir de leur sépulture après leur décès, à la gestion des espaces confessionnels, ainsi qu’à l’harmonisation des pratiques de soins de thanatopraxie. Pour Dominique Baudis, le défenseur des droits, la législation funéraire française s’avère « parfois lacunaire ou inadaptée ». Dans la perspective d’une évolution de la réglementation et d’identifier les bonnes pratiques (un guide devrait voir le jour au printemps prochain), il lance un appel à témoignages de particuliers et d’élus via le site internet de l’institution : www.defenseurdesdroits.fr /rubrique droit funéraire. Parmi les difficultés saillantes figurent le flou juridique entourant les conventions obsèques et les espaces confessionnels dans les cimetières municipaux.

Législation funéraire héritée du premier Empire

Alors qu’environ 500 000 personnes décèdent chaque année en France, la législation funéraire demeure largement héritée du premier Empire. En dépit d’efforts de clarification (à travers les lois de 1993 et de 2008), de nombreuses difficultés demeurent : manque d’information, multiplicité des acteurs (mairies, pompes funèbres, assurances), vision très restrictive de la famille, etc. Le défenseur des droits met en exergue deux problèmes récurrents. Le premier a trait au fl ou juridique entourant les « conventions » ou « contrats obsèques« , qui sont aujourd’hui un outil important pour organiser les funérailles et constituent un enjeu économique majeur.

« Sécuriser les conventions obsèques« 

Pour le défenseur, il est indispensable de « sécuriser » le régime de ces contrats qui, à l’heure actuelle, ne garantissent pas que le capital versé sera au moment du décès, automatiquement utilisé pour financer les obsèques. Si certaines conventions prévoient une clause spécifique, « ce n’est pas le plus répandu », regrette ainsi le rapport de Dominique Baudis. Ce dernier appuie la proposition de loi des députés Georges Colombier (UMP, Isère) et Philippe Gosselin (UMP, Manche) du 22 septembre 2011, qui prévoit que seuls les contrats incluant une clause d’affectation du capital versé pourront se prévaloir de la dénomination de « convention obsèques« , afin d’éviter toute confusion. Cette proposition de loi non votée, à ce jour, devrait être de nouveau soumise, en fi n d’année 2012, à la commission des lois. Le défenseur des droits y est favorable, ce qui permettrait de clarifier le statut des conventions obsèques.

Espaces confessionnels dans les cimetières municipaux

Le second concerne les espaces confessionnels dans les cimetières municipaux. Sur le papier, le Code général des collectivités territoriales impose un principe de stricte neutralité, interdisant de matérialiser des emplacements confessionnels dans les cimetières publics (hormis en Alsace- Moselle). En pratique, les arrangements locaux sont encouragés par les pouvoirs publics afin de répondre aux souhaits des citoyens de plus en plus nombreux. Ces espaces sont donc aménagés (on en compterait environ 300 dans tout le pays) mais sans statut légal, entraînant une « ambiguïté préjudiciable aux familles et aux maires« , déplore le défenseur. Un exemple : certains maires ont créé des carrés confessionnels avant de faire machine arrière devant l’afflux des demandes, un revirement « mal ressenti« , constate le rapport de Dominique Baudis. Ce dernier souligne l’urgence de renforcer le cadre juridique en la matière, « le nombre de ces demandes étant appelé à être croissant ».

Méziane Benarab, directeur général OFPF

Qu’est le médiateur des droits :

« En vertu de l’art. 71.1 de la Constitution et de la loi organique n° 2011-333 du 29 mars 2011, le défenseur des droits a repris les attributions ultérieurement dévolues : – au médiateur de la République, – au défenseur des enfants, – à la Commission nationale de déontologie de la sécurité, – à la Haute autorité de lutte contre les discriminations ».

Parmi les difficultés saillantes figurent le fl ou juridique entourant les conventions obsèques et les espaces confessionnels dans les cimetières municipaux

 

Lu dans Résonance – L’écho des professionnels du funéraires – N°85 – Novembre 2012

Pour plus de renseignements:

RESONANCE – (SLR EDITIONS & DESIGN)

Le Magazine Résonance est un mensuel, qui, par son contenu éditorial et sa large diffusion, est une véritable source d’informations de même qu’un outil de travail de référence, aussi bien pour les professionnels du secteur que les administrations territoriales.

Adresse: RESONANCE, BP 44, 77580 CRECY LA CHAPELLE
Le site web: résonance

Par e-mail: resonance-mag@wanadoo.fr

Les Français et les rites funéraires – Sondage OpinionWay pour Meminis – Octobre 2012

1

Les Français et les rites funéraires – Sondage OpinionWay pour Meminis – Octobre 2012

La crémation dispose d’une très bonne image auprès des Français.

  • 80% des Français considèrent que la crémation est une technique funéraire respectueuse du défunt. Cet avis est davantage partagé chez les personnes plus âgées (91% parmi les répondants âgés de 50 à 59 ans, et 87% parmi les 60 ans et plus) plutôt que par les plus jeunes (63% des répondants entre 18 et 24 ans).
  • Les trois quart des Français sont d’accord pour dire que la crémation est une opération qui permet une cérémonie funéraire (78%), qu’elle est en accord avec la morale (76%), respectueuse des proches du défunt (75%) et écologique (74%). Et les deux tiers des Français estiment enfin que la crémation est un acte abordable financièrement (69%), qui permet de faire son deuil (67%) et en accord avec la religion (60%).
  • D’un point de vue général, ici aussi, les personnes plus âgées sont davantage enclines à partager l’ensemble de ces avis positifs sur la crémation que les plus jeunes. C’est par exemple le cas du respect des proches du défunt, considéré en accord avec la crémation par 85% des 50-59 ans, mais par seulement 56% des 18-24 ans, ou encore de l’accord avec la morale, consenti par 83% des 50-59 ans et 82% des 60 ans et plus mais par seulement 61% des 18-24 ans.
  • La distinction sociale est certes moins clivante mais néanmoins réelle. En effet, les catégories aisées ont légèrement tendance à davantage associer à la crémation ces traits d’image que les catégories populaires. Lorsque, par exemple, respectivement 82% et 81% des répondants de la première catégorie sont d’accord pour dire que la crémation est respectueuse du défunt et permet une cérémonie funéraire, cette proportion descend à 76% parmi les répondants de la deuxième catégorie.
  • D’autres distinctions plus spécifiques sont également notables. Ainsi, tandis que 69% des Français déclarent que la crémation est abordable financièrement, cette part est sensiblement moins importante parmi les faibles revenus (62% des répondants dont le revenu mensuel du foyer est inférieur à 999€) que parmi les hauts revenus (76% des répondants dont ce revenu est de 3500€ et plus). L’accord de la crémation avec la religion, affirmé par 60% des Français, l’est presque autant par les catholiques (59%) que par ceux n’ayant pas de religion (63%), mais il l’est nettement moins par les catholiques pratiquants (52%) et cela malgré l’autorisation par l’Eglise catholique de ce rite funéraire depuis 1963.

La crémation est nettement préférée à l’inhumation.

  • Près d’un Français sur deux souhaite une crémation pour ses propres obsèques (45%). L’inhumation est, quant à elle, préférée par 2 Français sur dix (20%). 12% des Français déclarent que cela leur est égal, tandis que 23% avouent ne pas savoir.
  • Un écart important sur la génération existe autour de la crémation. En effet, choisie par près de la moitié des Français, elle l’est par respectivement 54% et 53% des 50-59 ans et des 60 ans et plus, mais ne l’est plus que par 36% des 25-34 ans et 29% des 18-24 ans. Cependant, un tiers de ces derniers déclare ne pas avoir de réponse (32%), là où ils sont deux fois moins nombreux dans ce cas parmi les répondants plus âgés (14% des répondants entre 50 et 59 ans et 15% des 60 ans et plus).
  • Nous observons aussi une différence sensible en fonction du niveau de diplôme du répondant. La crémation est majoritairement choisie par ceux qui ont un niveau inférieur au Baccalauréat (51%), là où les diplômés d’un Bac+2 et plus ne sont plus que 39%.
  • Mais le plus important et pertinent des critères est, sans surprise, l’appartenance et la pratique religieuse. En effet, tandis que les personnes se disant catholiques sont 43% à préférer la crémation, cette préférence chute à 36% parmi les catholiques pratiquants. Elle descend même davantage au sein des personnes d’une autre religion (27%, lesquels sont au contraire 38% à choisir l’inhumation). Ceux n’ayant aucune religion sont une majorité à souhaiter une crémation à leurs obsèques (56%).
  • En termes de statut d’activité, il est également intéressant de constater que, si il n’existe pas de réelles divergences entre les actifs et les inactifs (qui choisissent respectivement la crémation a 44% et 47%), plus de la moitié des retraités (54%) veulent être incinérés.
  • Enfin, et cela mérite autant d’être souligné que les précédentes différences, la préférence pour la crémation ou l’inhumation n’est notablement pas une question de sexe ni de catégorie sociale.

La crémation choisie pour des raisons personnelles, l’inhumation avant tout par respect de la tradition et des convictions religieuses.

  • Les raisons de préférer la crémation pour ses propres obsèques sont assez diverses et peu structurées. Parmi ceux qui déclarent vouloir être incinérés, 28% avancent comme raison principale de ce choix des raisons philosophiques (40% des 18-24 ans), 18% mettent en avant des raisons écologiques (27% des 60 ans et plus), 9% des raisons économiques (21% des habitants de l’agglomération parisienne et 15% des ouvriers), 2% des raisons religieuses (6% parmi les catholiques pratiquants) et 1% des raisons de traditions familiales. Cependant, 1 personne sur 5 donne une autre raison que ces dernières (21%) et autant déclare que ce choix de la crémation n’est fondé sur aucune raison en particulier (21% ; 27% parmi les 60 ans et plus, 29% parmi les habitants des communes rurales et 27% des plus diplômés).
  • Pour les Français préférant être enterrés, la principale raison de ne pas se tourner vers la crémation est une question de tradition (35%), et plus particulièrement pour les hommes (43%), les plus âgés (43% des personnes de 60 ans et plus), les catégories socioprofessionnelles inférieures (40%) et surtout les ouvriers (55%) et les moins diplômés (46% parmi ceux ayant un niveau inférieur au Baccalauréat). Les autres raisons invoquées sont religieuses (23%, 25% chez les catholiques pratiquants et 72% parmi les autres religions) et philosophiques (14%), et beaucoup plus minoritairement des raisons écologiques (1%) et économiques (1%). 16% avancent d’autres raisons, tandis que 10% déclarent qu’il n’y a aucune raison en particulier.

L’urne funéraire : un objet moins symbolique et moins propice au recueillement qu’une pierre tombale, mais beaucoup plus moderne.

  • Pour les Français, une urne funéraire est avant tout un objet triste et froid (pour 39%), mais ce qualificatif est cependant encore davantage accolé aux vases avec des fleurs artificielles (59%), ainsi que dans une proportion quasi similaire à une pierre tombale (35%).
  • 19% des Français estiment qu’une urne funéraire est un objet moderne : un score certes assez faible, mais néanmoins significatif pour un objet funéraire et surtout loin devant les scores des autres objets à propos de ce même qualificatif (2% à propos des pierres tombales). Les personnes particulièrement réceptives à cette modernité sont notamment les moins diplômés (21%), les employés (20%) et les ouvriers (21%) ainsi que les plus hauts revenus (22% des personnes dont le revenu mensuel du foyer est supérieur à 3500€).
  • 19% des Français considèrent également qu’une urne funéraire est propice au souvenir quand il sont à peine plus (22%) à penser cela à propos d’une pierre tombale mais, contrairement au qualificatif précédent, ce taux est loin derrière ceux obtenus par d’autres objets funéraires comme une photogravure (46%), un message gravé (42%) ou une plaque funéraire (40%).
  • Seulement 14% des Français estiment que l’urne funéraire est propice au recueillement, tandis que le cercueil l’est pour près d’un tiers (29%).
  • En terme de symbole, l’objet funéraire le plus fort est la croix ou un autre symbole religieux (pour 32% des Français). La pierre tombale est jugée symboliquement fort par 18% des Français, et 9% concernant l’urne funéraire.
  • En matière d’esthétisme, critère peu associé à la question des obsèques, l’objet le mieux noté est le vase avec des fleurs artificielles (8%), suivi de près par l’urne funéraire (7%).
  • S’agissant d’espoir, ni l’urne funéraire ni le cercueil n’en sont porteurs selon les Français (1%), qui préfèrent se reporter sur la croix ou tout autre symbole religieux (9%).
  • Enfin, aucun objet funéraire n’est finalement réellement indispensable, en dépit du fait que la pierre tombale recueille le plus fort taux de réponse à ce sujet (13%).

L’étude complète:

 

Sondage-OpinionWay-pour-Meminis-1 Les Français et les rites funéraires - Sondage OpinionWay pour Meminis - Octobre 2012

Sondage-OpinionWay-pour-Meminis-2 Les Français et les rites funéraires - Sondage OpinionWay pour Meminis - Octobre 2012

Sondage-OpinionWay-pour-Meminis-3 Les Français et les rites funéraires - Sondage OpinionWay pour Meminis - Octobre 2012
Les principaux enseignements

Sondage-OpinionWay-pour-Meminis-4 Les Français et les rites funéraires - Sondage OpinionWay pour Meminis - Octobre 2012

Sondage-OpinionWay-pour-Meminis-5 Les Français et les rites funéraires - Sondage OpinionWay pour Meminis - Octobre 2012

Sondage-OpinionWay-pour-Meminis-6 Les Français et les rites funéraires - Sondage OpinionWay pour Meminis - Octobre 2012

Sondage-OpinionWay-pour-Meminis-7 Les Français et les rites funéraires - Sondage OpinionWay pour Meminis - Octobre 2012

Sondage-OpinionWay-pour-Meminis-8 Les Français et les rites funéraires - Sondage OpinionWay pour Meminis - Octobre 2012

 Résultats

Sondage-OpinionWay-pour-Meminis-9 Les Français et les rites funéraires - Sondage OpinionWay pour Meminis - Octobre 2012

Traits d’image de la crémation

Q: Voici une liste de différents qualificatifs. Pour chacun d’entre eux, merci de nous indiquer si vous considérez qu’il correspond tout à fait, plutôt, plutôt pas ou pas du tout à la crémation ?

Sondage-OpinionWay-pour-Meminis-10 Les Français et les rites funéraires - Sondage OpinionWay pour Meminis - Octobre 2012

Préférence des Français pour leurs obsèques

Q: Pour vos obsèques, souhaitez-vous une inhumation (être enterré) ou une crémation (être incinéré) ?

Sondage-OpinionWay-pour-Meminis-11 Les Français et les rites funéraires - Sondage OpinionWay pour Meminis - Octobre 2012

Préférence des Français pour leurs obsèques

Q: Pour vos obsèques, souhaitez-vous une inhumation (être enterré) ou une crémation (être incinéré) ?

Sondage-OpinionWay-pour-Meminis-12 Les Français et les rites funéraires - Sondage OpinionWay pour Meminis - Octobre 2012

 Les raisons du souhait de la crémation (Base : ceux qui souhaitent une crémation, soit 45%)

Q: : Vous avez dit souhaiter une crémation pour vos obsèques. Pour quelle raison principale ?

Sondage-OpinionWay-pour-Meminis-13 Les Français et les rites funéraires - Sondage OpinionWay pour Meminis - Octobre 2012

Les raisons du refus de la crémation (Base : ceux qui souhaitent une inhumation, soit 20%)

Q: Vous avez dit souhaiter une inhumation pour vos obsèques. Pour quelle raison principale ne souhaitez-vous pas une crémation ?

Sondage-OpinionWay-pour-Meminis-14 Les Français et les rites funéraires - Sondage OpinionWay pour Meminis - Octobre 2012

Traits d’image de différents objets funéraires

Q: Voici une liste de différents objets funéraires. Merci de nous indiquer, selon vous, quel(s) qualificatif(s) s’applique(nt) bien à chacun de ces objets ?

Sondage-OpinionWay-pour-Meminis-15 Les Français et les rites funéraires - Sondage OpinionWay pour Meminis - Octobre 2012

Les traits d’image de l’urne funéraire

Q: Voici une liste de différents objets funéraires. Merci de nous indiquer, selon vous, quel(s) qualificatif(s) s’applique(nt) bien à chacun de ces objets ?

Sondage-OpinionWay-pour-Meminis-16 Les Français et les rites funéraires - Sondage OpinionWay pour Meminis - Octobre 2012

Les Français et les rites funéraires – Sondage OpinionWay pour Meminis – Octobre 2012

 

Sondage Meminis-0pinionWay, une urne différente plébiscitée, interview

2

Difficile d’innover dans le funéraire ? La question se pose de plus en plus, l’arrivée d’acteurs proposant des produits innovants ou des concepts évolués et qui rencontrent un succès certain faisant s’interroger sur le conservatisme qui régnait au sein de la profession. La société Meminis vient à son tour bousculer l’ordre établi, avec une vision claire de son projet et les moyens de ses ambitions. Entretien avec François Jeanne, son directeur.

Audere est facere

18-b1-200x300 Sondage Meminis-0pinionWay, une urne différente plébiscitée, interview
François Jeanne

Meminis est une société créée par deux hommes venus de l’univers du luxe, François Jeanne et Matthieu Rochas. « Nous avons deux parcours différents, mais notre point commun, c’est l’univers du prémium, et de rencontre, c’est Chanel. Matthieu a ensuite créé son cabinet de design à Lyon, et moi, je suis parti chez MacLaren, ou j’ai occupé divers postes, jusqu’à celui de directeur pour l’Europe et l’Amérique du Nord ».

Mais du monde du luxe à celui du funéraire, il y a, justement, un monde ? « (rire) il n’y a rien de morbide là dedans, je vous rassure. Nous nous sommes rendus compte que l’objet funéraire était un monde passionnant : au niveau artistique, créatif, de celui du langage symbolique. Et pourtant, l’on revoyait toujours les même choses, il suffit de passer devant des pompes funèbres quand on se promène dans la rue. » De là est venue la société ? « L’idée a germé il y a deux ans, nous avons créé la société il y a quelques mois, et nous commençons la commercialisation maintenant. »

Deux dirigeants expérimentés, pointus dans leurs domaines respectifs, qui ne se ruent pas sur le marché pour faire aussitôt du chiffre mais prennent le temps de poser les bases ? Meminis se donne manifestement les moyens de ses ambitions. Au fait : Meminis est un mot latin qui signifie « en souvenir de » et Meminis n’est manifestement pas destinée à l’oubli.

In hoc signo vinces

6fhexGBSqU26JvtmIsCNzjMhr36Vwvwj22GJ39UyZ0o-180x300 Sondage Meminis-0pinionWay, une urne différente plébiscitée, interview
Matthieu Rochas

Ces urnes, combien y en a-t-il ? « Nous en proposons trois modèles, chacune décliné en deux couleurs, donc six en tout, mais la gamme sera certainement amenée à s’étoffer ». Ces urnes sont elles amenées à être inhumées, ou scellées ? « Elles peuvent être inhumées dans un caveau, ou dans un columbarium, mais elles ne sont pas conçues pour être scellées sur un monument. » Dans ce cas, qu’est-ce qui les distingue, maintenant que la loi interdit de conserver les cendres au domicile ? « Il y a la clef, un médaillon argent qui permet de fermer l’urne en un geste symbolique. Cette clé, qui peut être gravée au nom du disparu en un ou plusieurs exemplaires,est remise à la famille, et symbolise le lien éternel avec le défunt et l’objet funéraire. »

Meminis a réfléchi à sa symbolique, et nul doute que les Maîtres de Cérémonies imaginent déjà les possibilités de cérémonial offertes par cette idée.

Vox populi

NcpJPbBVjoWKgOo2xVXh2YTJngq4qtPLG3LpBg0EnFU-200x300 Sondage Meminis-0pinionWay, une urne différente plébiscitée, interview
L'urne Crystal

Mais l’arrivée fracassante de Meminis dans le milieu du funéraire tient aussi à ce sondage que la société a commandé à OpinionWay sur les Français et la crémation. Nous nous sommes ouvert de notre étonnement sur le coût d’une telle opération « En réalité, le poids financier n’était pas si important que cela ». Mais sur la conception de ce sondage ? « Nous avons élaboré les questions en fonction de deux angles : les rapports des Français avec la crémation, et leur perception de l’objet funéraire ».

Certaines réponses surprennent : bien que la crémation soit un procédé résolument moderne, les plus de cinquante ans la plébiscitent plus que les jeunes, de 18 à 24 ans entre autres. « Oui, cela nous a surpris, aussi, mais finalement, cette réponse est à croiser avec une autre : il y a 34 % d’indécis chez les 18-24 ans, contre 14 % chez les plus de cinquante. Tout simplement, peut être, parce qu’ils sont à un âge ou l’on ne pense pas à la mort ».

Gloria-200x300 Sondage Meminis-0pinionWay, une urne différente plébiscitée, interview
L'urne Gloria

Mais ce n’est pas cela qui a frappé le plus : « Parmi ceux qui optent pour la crémation, l’urne funéraire est moderne pour seulement 19 %, esthétique pour seulement 7 %, étant d’une réelle portée symbolique pour 9 % seulement, et peu propice au recueillement pour 14 %… » C’est édifiant. « Concrètement, cela veut dire que les familles achètent des urnes à une période délicate, ou ils sont affectés, mais sans être convaincus par les objets qu’on leur propose. C’est un achat par défaut, parce qu’on ne leur propose rien d’autre. ».

Pour conclure

Lorsqu’on lui laisse le dernier mot, François Jeanne ne cache pas son enthousiasme : « Je suis agréablement surpris par les retours positifs sur notre projet et l’intérêt qu’il suscite. C’est vraiment passionnant : l’objet funéraire est un terrain propice à l’expression de la créativité, à la recherche de l’esthétique et de la symbolique. J’ai vécu un temps près du Père Lachaise, et j’aimais bien m’y promener. C’est un endroit lui aussi artistique, symbolique, empreint de poésie. » Et l’on comprend le sens de la démarche de Meminis à travers cette expression passionnée : celui de la recherche, à travers la beauté, du meilleur hommage possible à rendre aux disparus.

Clef-300x199 Sondage Meminis-0pinionWay, une urne différente plébiscitée, interview
La clef Meminis

Le site internet de Meminis se trouve ici (lien)

Note aux professionnels : Vous pouvez les contacter directement pour envisager avec eux le moyen qui vous semblera le plus adapté pour proposer leurs produits.

Et comme promis, une petite leçon de latin :

Audere est facere : oser, c’est faire

In hoc signo vinces : par ce symbole tu vaincras

Vox populi : « voix du peuple », comprendre opinion publique

Internet et le funéraire, Le panorama à la Toussaint 2012

0

Voici une liste des sites internet (mise à jour du 11 novembre 2012) dans le domaine du deuil, des pompes funèbres et du funéraire en général que nous connaissons au 16 octobre 2012, nous en avons sans doute oublié! (il faut nous le faire savoir pour les intégrer a la liste)

Nous éditons, memoiredesvies.com, netcropole.com et avis-de-deces.tv et funéraire-info.fr mais ils en existent beaucoup d’autres…

Les Institutionnels:

Sites des organisations professionnels.

  • www.cpfm.fr
  • www.upfp.fr
  • www.federationpompesfunebres.com (FFPF)
  • www.upf.fr
  • www.ugcf.eu
  • www.thanatopracteur.org

Les salons

  • www.salon-funeraire.com (Paris)
  • www.funexpo-expo.com (Lyon)
  • www.salondelamort.com (Paris)

les médias sur le funéraire :

  • Funéraire-info : www.funeraire-info.fr
  • Funéraire Magazine : www.funerairemagazine.com
  • Notre Devenir : www.notredevenir.com
  • Passage : ?
  • Résonance : www.resonance-mag.com
  • Croque-morts magazine : www.requiem29.com

Sites des opérateurs du Funéraires,centres de formations et vos sites.

  • www.ogf.fr
  • www.levoeu.eu
  • www.funeris.com
  • www.groupe-roc-eclerc.com
  • www.point-funeplus.com
  • www.le-choix-funeraire.com
  • www.ofpf.fr
  • www.3123-obseques.fr (PFG)
  • www.iffpf.net
  • www.revolution-obseques.fr
  • www.obseques-liberte.com
  • www.crematoriums.fr
  • www.florianleclerc.net
  • www.pascal-leclerc.com
  • www.e-obseques.fr

La presse et les avis de décès:

  • www.obseques.com (Ouest-France, Presse Océan, Le Maine Libre, le courrier de l’Ouest)
  • www.memoire.lavoixdunord.fr (la voix du nord)
  • www.dansnoscoeurs.fr (La Montagne, le Berry, Le JDC, Le populaire, L’Yonne)
  • www.libramemoria.com (L’Alsace, Le Progrès, Le Bien Public, Le Républicain Lorrain, Le Dauphiné Libéré, …)
  • www.hommages.ch (24 Heures, Tribune de Genève, …)
  • www.letelegramme.com/avis-deces

Les Pure Players sur les avis de décès:

  • www.Netcropole.com,
  • www.avis-de-deces.tv
  • www.Avis-de-deces.net,
  • www.enaos.net,
  • www.moncarnetdujour.fr,
  • www.defunt.be,
  • www.avis-de-deces.com
  • www.avisdedeces.levoeu.fr

Site d’hommages et souvenirs

  • www.Memoiredesvies.com,
  • www.en-memoire-de.com,
  • www.toujoursla.com
  • www.peoplememory.com
  • www.celesteo.fr
  • www.jardindusouvenir.fr
  • www.en-memoire.com
  • www.lecimetiere.net
  • www.nos-chers-disparus.com
  • www.peoplestory.org
  • www.paradisblanc.com
  • www.comemo.org
  • www.osouvenir.com
  • www.memory-history.com (novembre 2012)

Site de devis en ligne et de mise en relation

  • www.meilleurs-marbriers.com
  • www.meilleures-pompes-funebres.com
  • www.comitam-obseques.com
  • www.Iquietis.com,
  • www.obseques-infos.com,
  • www.reseau-obseques.com
  • www.pompes.funebres.fr
  • www.lefuneraire.com

Marbriers

  • www.tombe.fr

Inclassables

  • www.en-sa-memoire.fr (entretien de tombes),
  • www.afif.asso.fr
  • www.bellestele33.fr
  • www.alternita.com
  • www.hommag.es
  • www.viedufuneraire.com
  • www.mister-obseques.com
  • www.hommages.fr
  • www.funeraire-en-direct.com
  • www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr,
  • www.deces-enterrement.com
  • www.cimetieres-de-france.fr
  • www.alloleciel.fr
  • www.36obseques.com
  • www.praesens.fr
  • www.epitaphe.eu

site de généalogie

  • www.histoire-genealogie.com
  • www.francegenweb.org
  • www.geneanet.org

Les thanatopracteurs

  • www.leforumdethanatopracteur.com
  • www.thanatorama.com

Les tendances: (coffre fort numérique et communication post-mortem)

  • www.laviedapres.com,
  • www.edeneo.fr,
  • www.etherna.fr,
  • www.foruforever.net,
  • www.after-me.com
  • www.2day4ever.com (RIP)
  • www.e-mylife.fr
  • www.eternissim.com (RIP)
  • www.mistercroc.com
  • www.masaga.com
  • www.messavista.com
  • www.apreslamort.net
  • www.rip-online.com (novembre 2012)
  • www.stone-story.eu (novembre 2012)

Les associations

  • Traverserledeuil.com

Plus loin sur le web: (USA, Angleterre, Chine et ailleurs)

  • www.inmemoriam.be,
  • www.respectance.com,
  • www.pervive.com,
  • www.e-requiem.com,
  • www.inmemoriam.ca,
  • www.gonetoosoon.org,
  • www.absentfriends.com,
  • www.legacy.com,
  • www.1000soul.com,
  • www.stayalive.com
  • www.1000memories.com
  • www.i-tomb.net
  • www.i-memorial.com
  • www.aftersteps.com
  • www.assetlock.net
  • www.bcelebrated.com
  • www.chronicleoflife.com
  • www.deadmansswitch.net
  • www.deathswitch.com
  • www.e-z-safe.com
  • www.entrustet.com
  • www.estateplusplus.com
  • www.executorsresource.com
  • www.eternitymessage.com
  • www.greatgoodbye.com
  • www.ifidie.org
  • www.legacylocker.com
  • www.legacyorganiser.com
  • www.Legacy.com
  • www.lifeensured.com
  • www.lifenaut.com
  • www.lifestrand.net
  • www.memorial-gardens.org
  • www.memorialmatters.com
  • www.mentomori.com
  • www.mylastemail.com
  • www.mywebwill.com
  • www.mywonderfullife.com
  • www.myinternetdata.com
  • www.online-legacy.com
  • www.partingwishes.com
  • www.Remembered.com
  • www.rememberwell.net
  • www.securesafe.com
  • www.sympathytree.com
  • www.rememberedvoices.com
  • www.virtualeternity.com
  • www.vitallock.com
  • www.Xsen.de
JdF1-300x225 Internet et le funéraire, Le panorama à la Toussaint 2012
Votre actualité sur les pompes funèbres

Merci Funéraire-info !

Vous n’êtes pas sur cette liste? contactez-nous!

Prévention routière et pompes funèbres – Editorial

0

fuinfo-300x225 Prévention routière et pompes funèbres - EditorialStop, ça suffit, maintenant. C’est un coup à me gâcher mon été. Parce que, malgré ce que vous indique la météo, c’est l’été.

Vous avez peut être vu, dans la revue de presse la semaine dernière, ce petit film du gouvernement basque pour la prévention routière. Sinon, je vous raconte. Des jeunes, ils ont bu, ils sont sur un parking, un corbillard s’arrête, un croque-morts en descend, avec une tête digne de Lucky Luke, et propose de les ramener dans sa voiture.

Message : si tu bois en conduisant, jeune, c’est le croque-morts qui va te ramener chez toi, avec une tête de vampire, mais pas comme dans « Twilight ».

Il faut arrêter, maintenant. Déjà, il faut arrêter de faire des films de prévention routière tellement ridicules que le public visé se les passe pour rigoler en sifflant des shots de Vodka avant l’ouverture des discothèques. Ensuite, il faut arrêter d’y mêler les pompes funèbres. C’est vrai, quoi : on n’y est pour rien, nous, si ça marche pas.

Il y a quelques années… Oui, je raconte ma vie.

Donc, il y a quelques années, on a été appelés pour une réquisition. Un accident de la circulation. Choc frontal, pas beau : un petit jeune ivre qui avait percuté la voiture d’une joyeuse équipe de travailleurs, qui faisaient du covoiturage pour aller à l’usine. Il y avait trois cadavres sur la chaussée, et nous devions les transporter après nous être assurés que rien ne manquait. Pendant que nous emballions les corps dans les housses, les pompiers essayaient de dégager le moteur de la voiture des travailleurs du châssis. Ce n’était pas vain : entre les deux, il y avait ses jambes. Finalement, une sera amputée sur place, l’autre à l’hôpital. Et l’homme était conscient.

Je me rappelle régulièrement les cris de cet homme à qui l’on coupait les jambes pendant que nous ramassions les restes de ses copains morts. Je me rappelle de ces nuits ou ils m’ont empêché de m’endormir. Et je suis fou de rage lorsque je vois un spot de publicité ou un pseudo croque-morts fait mine de se réjouir du malheur des gens. Pour qui ils nous prennent, à la fin ?

Ce premier éditorial de l’été commence de façon brutale, pardon. Mais il continue encore moins bien, pour finalement aller mieux. Vous avez peut être eu l’occasion de lire l’interview de Madame Poirier (ICI), la présidente de la fédération des conjoints survivants, et de vous rendre compte du scandale que représentait l’oubli, il y a peu, de la journée des veuves et des orphelins, pourtant décidée par l’ONU. Nous avions déjà publié un billet d’humeur à ce propos (ICI).

Râleurs, nous avions également pesté (enfin, toujours le même) contre l’imbécillité, pardon, il n’y a pas d’autres mots, de cette histoire de pose des scellés sur les cercueils. Ce qui en soit se justifie, mais c’est juste une loi très, très mal conçue (ICI).

Fort heureusement, Funéraire Info n’est pas qu’une revue de râleurs insatisfaits (en fait, il n’y en a qu’un), puisqu’elle vous instruit aussi sur des sujets aussi variés que l’histoire du corbillard ou les démêlées du Crapouillot (ICI), un journal satirique, avec les pompes funèbres, ou l’inverse. Ce n’est pas très nouveau, en fait, cette manie de vouloir à tout prix décrédibiliser une profession en la présentant comme un repaire de capitalistes cyniques, avides du malheur des gens. Curieusement, on ne les voit jamais, les auteurs de ces articles, à quatre heures du matin, en réquisition sur un accident de la circulation.

Pour avoir le temps de lire et relire à l’infini, nous vous avons concocté un article sur l’immortalité (ICI). L’immortalité, ce n’est pas si bien que l’on croit, au final : trop de lassitude, pas assez de ressources. Mais ne déflorons pas la conclusion de cette série.

Cet été, l’équipe de Funéraire Info ne prend pas de vacances. Beaucoup de travail nous attends pour préparer la première rentrée de notre webjournal issu de l’actualité de Mémoire des Vies. Nous avons décidé, par la même occasion, de continuer nos publications, avec certes un rythme et un contenu parfois plus léger, mais tous les jours, il y aura un article. Et tous les jours, nous essaierons de vous apprendre quelque chose.

Bien entendu, l’information continue, et notre équipe est pleinement déployée sur le terrain pour vous tenir informés de l’actualité du funéraire. De la conférence de presse de Michel Leclerc à la session extraordinaire du parlement qui s’ouvre et qui va donner lieu, qui sait ? A des décisions qui nous touchent de près ou de loin, nous sommes là, et vous pourrez, ou que vous soyez, savoir qui fait quoi, qui décide quoi, toujours avec ce ton décontracté, parce qu’il ne faudrait pas vous donner l’impression de travailler en vacances, non ?