Accueil Tags Kala

Tag: Kala

Disparus, recherchés mais vivants sur Facebook

0

Pour nos frissons du vendredi, une affaire très actuelle. Un couple américain, Charlie et Kala, publie sur Facebook les nouvelles de son bonheur, et discute même en message privé. Le problème, c’est que les deux tourtereaux, dans la vraie vie, ont disparu de la circulation depuis cinquante jours.

Disparus dans la nuit

Tout commence… On ne sait pas quand, exactement. Tout ce que l’on sait, c’est que, le 31 août 2016, Kala Brown envoie quelques SMS à des amis, et son compagnon, Charlie Carver, est filmé par des caméras de sécurité en train de quitter son travail, comme tous les jours, dans la papeterie qui l’emploie.

Puis quelques jours passent, et des proches s’inquiètent : silence radio du couple, qui est habituellement très actif socialement et proches, autant l’un que l’autre, de leurs familles. Inquiets, des parents et amis se demandent mutuellement des nouvelles du couple, puis décident de prendre contact avec le gardien de l’immeuble ou résident les amoureux.

C’est à ce moment que la situation se corse. La porte de l’appartement n’est pas verrouillée. A l’intérieur, le chien du couple, manifestement abandonné depuis plusieurs jours. Charlie et Kala, leurs téléphones et leurs voitures ont disparu. Et rien d’autres : vêtements, valises etc. sont toujours en place.

Contactée, la police prend l’affaire au sérieux. Du moins, relativement au sérieux.

Fantômes numériques

Et puis, commencent à apparaître des messages. Sur le Facebook de Charlie Carver, comme sur celui de Kala Brown, des statuts sont postés. En date du premier juillet, ils annoncent que Kala est enceinte. Le premier août, qu’ils ont acheté une maison. Et ainsi de suite. Des posts envoyés depuis octobre, et antidatés, comme Facebook le permet. Un post inquiétant apparaît parfois, comme celui-ci, sur la page de Charlie : « Ca ne s’arrêtera jamais, ils ne reviendront jamais auprès de leurs familles ».

Et en message privé aussi : certains membres de la famille et des amis ont discuté avec une personne sur la messagerie privée du compte Facebook de Charlie. Personne inconnue, qui donnait des réponses évasives, voire parfois absconse, s’accoquinant avec le mystique. Toujours, les statuts et messages sont, soit incompréhensibles, soit se veulent rassurants.

Phénomène de hantise ? Serial Killer sadique jouant avec les familles de ses victimes ? L’auteur de ces postes ne se soucie même pas de vraisemblance. C’est sans doute le plus inquiétant dans cette affaire.

Des pistes

La piste la plus prometteuse : l’ex femme de Charlie. Divorcé, celui ci vivait depuis plusieurs mois avec Kala, mais cette dernière avait déclaré à une amie qu’elle se sentait « espionnée » par sa rivale.

La police d’Anderson, en Caroline du Sud, n’a pas fait deux choses : convoquer la précédente épouse de Charlie, et demander l’adresse IP de l’interlocuteur à Facebook. Incompétence ? Complot ? Non, plus pragmatique : contrairement aux séries américaines, la police n’a pas tout pouvoir, et doit justifier ses actions. Pour l’instant, elle manque de preuves. Et même de piste, ont confiés ses responsables. En attendant, Charlie et Kala ont été enlevés, du jour au lendemain, de leur paisible existence, pour être emmenés ou ? Nul ne le sait. Sont ils vivants ou morts ? Sont ils retenus quelque part contre leur gré ? Par qui ? Pour quoi ?

La famille s’active sur Facebook, essayant de réunir de l’argent pour engager un détective privé.

Les derniers statuts en date sont mystérieux. Sur le profil de Charlie, la fin de la chanson « Hotel California » des Eagles : « Détends-toi, dit le portier de nuit, nous savons recevoir, Tu peux régler la note quand tu veux, mais tu ne pourras jamais partir »

Et sur celui de Kala « Si tu veux savoir, demande ». Une promesse non tenue.