Accueil Tags Pompes funèbres Dancoisne

Tag: pompes funèbres Dancoisne

Détournement de famille aux PF : où est la courtoisie professionnelle ?

0
pf Dancoisne détournement de famille

C’est une mésaventure bien désagréable qui est arrivée à un professionnel du funéraire cette semaine : alors qu’il avait contacté un confrère pour une prise en charge de corps, loin de chez lui, il a purement et simplement assisté à un détournement de famille par l’indélicat. S’il relativise la gravité des choses, ce professionnel s’interroge sur les principes et la courtoisie professionnelle.

Détournement de clientèle

Tout a commencé, pourtant, comme une prise en charge ordinaire : une famille, un peu perdue, appelle une pompe funèbre. Il faut prendre en charge une défunte et organiser les obsèques à distance.

La famille contacte donc Alexandre Dancoisne, des pompes funèbres du même nom, à Templeuve-en-Pévèle dans le Nord.

Une partie du convoi doit se dérouler dans le Sud Ouest. Membre du réseau Le Choix Funéraire, l’entrepreneur s’aperçoit qu’il n’y a pas d’agence du réseau à moins de 80 kilomètres « Comme pour tous les réseaux, il y a quelques zones blanches sur la carte, et s’en était une ». Une autre pompe funèbre indépendante se trouve néanmoins à proximité, que Monsieur Dancoisne contacte. Les deux parviennent à un accord pour se partager l’organisation.

Ensuite « J’avais l’époux de la défunte régulièrement au téléphone. Le monsieur était un peu désemparé, il avait besoin d’être rassuré, je l’ai naturellement adressé à mon confrère. Il n’y a rien de mieux qu’une rencontre physique, en face à face, par téléphone, c’est moins facile ».

Et… « Je n’ai plus eu de nouvelle de la famille. Mon confrère avait pris tout le convoi pour lui, y compris le transport et l’inhumation », un détournement pur et simple de la famille.

Une question de courtoisie

« Ce n’est pas pour le convoi, ma part de travail s’élevait à 1000 euros, et honnêtement, je m’en moque. Je ne suis pas à cette somme près, mon entreprise marche bien, et je ne fais pas ce métier pour l’argent. C’est vraiment une question de principe ».

Alexandre Dancoisne n’en veut pas non plus à la famille « Le monsieur était perdu, il s’en remettait totalement à son interlocuteur, et voilà ».

On a posé la question à Alexandre Dancoisne sur le fait qu’il ait été trop confiant, qu’il aurait dû se verrouiller… « Oui, certainement. C’est ce que je fais toujours. Mais là, j’avais eu un bon contact avec mon confrère, et la famille était désemparée, je voulais leur apporter la meilleure aide dont ils avaient besoin. Ҫa m’apprendra. »

« Plus jamais je ne ferai confiance à un indépendant. Enfin, à un indépendant hors réseau, puisqu’au Choix Funéraire, nous sommes aussi des indépendants. Et c’est bien dommage. »

Non sans regret « C’est bien dommage, parce que je fais ce métier depuis 19 ans, que j’ai collaboré avec de nombreux confrères à travers tout le territoire, et que, outre une excellente collaboration qui a donné de très beaux convois, cela s’est souvent doublé de rencontres et d’échanges intéressants, professionnellement et humainement ».

Parce que c’est là, finalement, que réside la morale de l’histoire « Nous faisons un métier humain, et nous le faisons bien tant que nous avons cela à l’esprit. Ce n’est pas sur un convoi que j’ai perdu, je vous l’ai dit, je m’en fiche. C’est sur le fait que certains considèrent ce métier comme un business qu’ils font sans scrupule. C’est triste, et je n’aimerais pas que ça se généralise, parce que ce n’est pas la façon dont je le vois ».

Le site des Pompes Funèbres Dancoisne : www.pompes-funebres-templeuve.fr