Tribune, Éthique et Crémation par Jo Le Lamer et Bruno Py

0
987

Monsieur Jo Le Lamer, Président de la Fédération Française de Crémation et Monsieur Bruno Py, Professeur de Droit Privé et sciences criminelles, co-organisateur du colloque « Éthique et Crémation » du 25 octobre 2013 à Nancy. La fédération Française de Crémation nous a demandé de publier cette tribune, nous le faisons avec plaisir.

« Éthique et Crémation »

L’éthique est animée par des valeurs, celles du respect, de la réciprocité, de la sollicitude pour autrui, ce qui met l’homme au centre des relations humaines.

Elle ne pose pas la question du Bien et du Mal, ce qui relève de la morale.

Bruno-PY Tribune, Éthique et Crémation par Jo Le Lamer et Bruno Py
Monsieur Bruno Py

Elle est individuelle (la personne) quand la morale est collective (le groupe).

Dans le domaine de la mort, comment mettre l’homme au centre de notre action ?

C’est, pour ses obsèques, leur donner du sens et de la décence, de la dignité, dans le respect de ses volontés, de ses convictions, de sa croyance ou de sa non croyance, de ses engagements, de ce qu’il a été pendant sa vie…Et ceci, quel que soit le mode d’obsèques choisi : inhumation ou crémation !

Cette dernière est de plus en plus choisie par les Français (33%), ce qui tend à rapprocher petit à petit notre pays des pays d’Europe du Nord notamment (70% et plus).

Cette progression continue ne manque pas d’interpeller et de faire réfléchir sur les modalités d’accompagnement et de ritualisation, liées à ce mode d’obsèques, à une époque où la moindre croyance religieuse fait que la majorité des obsèques par crémation (53%) ne sont pas précédées d’une cérémonie religieuse.

Lire aussi :  Danseuses érotiques aux funérailles...au menu du réveil funéraire du mercredi 20 février 2018

Cela n’exonère pas pour autant d’une nécessaire ritualisation, d’une cérémonie civile, afin de rendre un hommage digne au défunt, mais aussi afin d’aider les vivants à « exorciser » leur peur de la mort et de rendre l’absence plus supportable, en l’inscrivant dans un schéma logique de suite de la vie ! Car les rites funéraires concourent, par leur dimension cathartique, au travail de deuil.

Jo-Le-Lamer-300x202 Tribune, Éthique et Crémation par Jo Le Lamer et Bruno Py
Monsieur Jo Le Lamer

Avec la crémation, il y a une nécessité sociétale à développer une nouvelle ritualité, une « re-ritualisation » en quelque sorte, certes déjà mise en œuvre dans les crématoriums mais qualitativement de manière très inégale. Les améliorations à y apporter sont de la responsabilité des professionnels du funéraire, certes, mais incombent aussi à tous les acteurs de la société sensibilisés à ce sujet, dont le monde associatif, à commencer par les Associations crématistes.

Oui, il faut une cérémonie, civile ou religieuse, mais une belle cérémonie, une cérémonie digne, qui ait du sens, donc avec une véritable ritualisation, aussi bien pour l’hommage avant la crémation, que lors de la remise de l’urne funéraire, voire pour la dispersion des cendres (si telle était la volonté du défunt !).

C’est une exigence éthique ! Et le mode d’obsèques par crémation ne doit pas y déroger !Ne serait-ce que pour faciliter la relation mémorielle qui doit exister, demeurer, traverser les années, entre les morts et les vivants. Peu importe la forme, apparente ou non, pourvu qu’elle soit !

Car la crémation a instauré, incontestablement, un nouveau mode de relation avec la mort, avec le défunt : l’intériorisation du souvenir ! De ce fait, il n’est plus forcément besoin d’aller dans un cimetière, qui plus est au moment de la Toussaint, pour penser à ses « chers disparus » ! Un objet, une photo, un écrit, une odeur, une chanson, suffisent…

Lire aussi :  Menace procureur général, Pilato, Funéplus...au menu du réveil funéraire du mardi 27 février 2018

Il faut que la démarche crématiste, qui est à la fois philosophique et humaine, préserve l’essentiel : la trace morale et sociétale que chacun(e) d’entre nous doit pouvoir et vouloir laisser !

Question de choix ! Question de sens ! Question d’éthique !

Par Jo LE LAMER et Bruno PY

Pour aller plus loin

Jo LE LAMER
Président de la Fédération Française de Crémation
Vice président de l’Union Crématiste Européenne
Membre du Conseil National des Opérations Funéraires

Bruno PY
Professeur de Droit Privé et sciences criminelles
Agrégé des Facultés de Droit
IFG- Iscrimed EA 7301

Fédération Française de Crémation

50 Rue Rodier, 75009 Paris

logo-cremation-ffc Tribune, Éthique et Crémation par Jo Le Lamer et Bruno Py
FFC - Crémation

 

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here