Vincent Lambert, vidéo troublante ou manipulation ?

2
541
Dans une vidéo sur le web, on voit Vincent Lambert, dont la CEDH vient de valider l’arrêt des soins, interagir avec son environnement. Deux hypothèses s’affrontent.

C’est une vidéo tournée par un ami de Vincent Lambert, et publiée par son « comité de soutien », opposé à l’arrêt des soins. On y voit l’homme en état de conscience minimal interagir avec son environnement, remuer les lèvres lors d’un appel de sa mère, par exemple, ou soutenir le regard de son frère venu lui rendre visite. Il semble même ébaucher un sourire.

L’auteur de la vidéo, un ancien camarade de classe, commente les images en fustigeant l’arrêt des soins et concluant que « Ce qu’il faut retenir, c’est que Vincent n’est pas en fin de vie ».

De son côté, le docteur Eric Kariger, qui a dirigé le service ou se trouve Vincent Lambert, déplore une manipulation « Ces malades sont effectivement perturbants pour les communs des mortels que nous sommes. On a le sentiment qu’ils réagissent à leur environnement, puisque toutes les informations sensorielles arrivent à leurs cerveaux. Et malheureusement, le diagnostic et le pronostic qui ont été confirmés c’est l’état végétatif grave et irréversible. » a-t-il déclaré à nos confrères d’Europe 1.

La vidéo

Lire aussi :  Du muguet en mai, des chrysanthèmes en novembre

2 COMMENTAIRES

  1. Que ce soit une vidéo troublante ou une manipulation, une chose est sûre : jamais Vincent Lambert n’aurait du être filmé sur son lit d’hôpital ; il y a là un manque de respect total de sa personne. Vincent Lambert, même dans un état végétatif, n’est pas une bête de foire, mais un être humain. Qu’en pensent les juristes ? N’est-on pas là face à un cas de violation du droit à l’image ? Tout cela me parait profondément choquant. A quand une émission de télé-réalité sur lui ? De minsucules caméras et micros planqués dans sa chambre qui le firmeraient 24h sur 24 et qu’on pourrait visionner en direct ou en replay sur le web ? Abject !

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here