Sépulture

Le caveau funéraire

Caveau Funeraire Hors Sol Le caveau funéraire correspond à un choix de sépulture fait par le défunt avant son décès ou par la famille. C’est une fosse maçonnée qui prend place dans le sol d’un cimetière pour accueillir un ou plusieurs cercueils ou urnes, généralement, mais pas systématiquement des membres d’une même famille.

Les différents types de caveaux funéraires

Un caveau ou caveau  funéraire, également appelé fosse bétonnée est une construction souterraine autrefois sous le sol des chapelles et des églises, et destiné à la sépulture des grands personnages. Aujourd’hui, le caveau  est le terme qui désigne une construction maçonnée au sein du cimetière et qui reçoit l’inhumation des cercueils.

La construction et le prix diffèrent d’un modèle à l’autre. C’est la disposition des cercueils qui changent et chaque modèle est plus ou moins adapté, suivant le nombre de places choisi pour le caveau.

Voici cinq types de caveaux :

  • Le caveau simple case : dans ce cas de figure, les cercueils sont disposés les uns au-dessus des autres en étant séparés par des dalles, appelées dalles de séparation.
  • Le caveau case double : les cercueils sont posés les uns au-dessus des autres, comme dans le premier modèle, à la différence près qu’il est également possible de mettre deux cercueils côte à côte sur un même étage.
  • Le caveau mur de refend : Sa spécificité tient au mur porteur vertical séparatif qui est ajouté
  • Le caveau tiroir simple : dans ce cas, le caveau se présente sous forme de tiroirs qui sont placés les uns au-dessus des autres.
  • Le caveau tiroir double : à la différence du caveau tiroir simple, sa configuration permet de placer deux cercueils sur le même niveau.
  • Le caveau parisien : il se compose de deux cercueils qui sont disposés côte à côte.
À noter : Dans le sud-ouest de la France, on appelle aussi « caveau » les monument érigés hors sol.

Un caveau accueille plusieurs sépultures

Il est possible comme vous l’avez vu précédemment de placer plusieurs cercueils dans le même caveau, ils sont déposés les uns au-dessus des autres et même côte à côte suivant les modèles. Les séparations sont faites en béton.

Bon à savoir : les urnes peuvent également y être placées avec les cercueils. Dans le cas où il n’y a que des urnes, on parle de petit caveau ou cavurne.

Dans la majeure partie des cas, le caveau funèbre présente une dimension de 2 m² et il peut accueillir entre 2 et 4 places. Il est possible également de demander un caveau individuel, c’est une option plus rare.

Le caveau funéraire présente de nombreux avantages :

  • Il n’est pas nécessaire pour chaque décès de créer une autre sépulture pour un membre de la famille ;
  • La possibilité d’inhumer et de réunir différents membres de la même famille dans un seul et même endroit : sentiment d’union même dans la mort et lieu de recueil unique ;
  • L’économie financière qui est ainsi réalisée à long terme ;
  • Le fait de savoir que les cercueils se conservent mieux que dans une tombe en pleine terre où ils se dégradent plus facilement.

Comment est construit un caveau funéraire ?

Construction Caveau Funeraire
© Stradal Funeraire

C’est le marbrier funéraire qui construit le caveau. Il est fabriqué en béton, l’épaisseur des murs étant se 15 à 20 cm, de manière à garantir la résistance. :

  • À l’humidité ;
  • Dans le temps ;
  • Aux aléas climatiques et aux variations de température.

Le délai de réalisation des travaux est généralement de 3 jours pour obtenir une réalisation complète, mais cependant il peut être plus long en fonction de certains critères :

  • Du nombre de places que vous souhaitez : en effet, plus vous désirez de places, plus il est important, plus il faut creuser profondément et plus le béton séchera difficilement.
  • Du type et de la configuration du sol : un sol en pente demandant par exemple plus d’attention.
  • Du type de caveau.
  • Des conditions climatiques.
  • Des éléments choisis en surface : stèle, soubassement, pierre tombale, prie-Dieu, etc.
À noter : la case située plus au-dessus est toujours laissée vide.

Les caveaux coulés nécessitent le creusement de la fosse, où sont ensuite placés des coffrages. Le béton est ensuite coulé entre le coffrage et la terre. Les préfabriqués sont disposés directement dans la fosse creusée, la terre remblaie les côtés, et une ceinture en béton est ensuite coulée au niveau du sol afin de maintenir la stabilité de la structure.

Bon à savoir : la première démarche avant même d’envisager la construction du caveau est de demander une concession dans le cimetière de la commune concernée : elle peut être achetée ou louée.

Parfois la construction demande plus de temps. Si c’est le cas, il est possible de demander à laisser le défunt en chambre funéraire ou en caveau provisoire. Il faut cependant établir un nouveau dossier au moment de l’exhumation et du transport du corps dans le caveau familial une fois terminé.

Il existe des caveaux aux normes NF permettant l’évacuation des gaz, garantissant la protection du contenu, l’accélération de la décomposition des corps et l’étanchéité. En dehors de problèmes inhérents à la commune, les caveaux ne sont pas légalement limités en profondeur.

La construction peut faire procéder à l’inhumation des cercueils les uns au dessus des autres ou bien côte à côte, en fonction de la taille du terrain concédé.

Certaines communes aménagent d’avance les concessions avec des caveaux préfabriqués dans lesquels le nombre de places est déjà défini. Ils peuvent également faire office de sépultures pour les terrains communs.

Le coût d’un caveau funéraire

Il est très difficile de donner des prix en matière de caveaux funéraires. En effet, ces derniers sont variables en fonction de différents critères comme :

  • Le nombre de places ;
  • Sa forme ;
  • Ses dimensions ;
  • Du marbrier choisi ;
  • Des accessoires funéraires souhaités.

Il peut être compté avec la fourniture et la pose d’un monument funéraire ou pierre tombale.

Si son prix peut vous sembler élevé au départ, sur le long terme, c’est un investissement rentable, évitant les frais supplémentaires en cas de décès d’autres membres de la famille. Seuls les frais liés à l’ouverture du caveau et à la pose d’une nouvelle dalle de béton seront facturés.

Le prix en province d’un caveau deux places se situe en moyenne entre 1 500 euros et 2 500 euros, tandis que celui d’un caveau 9 cases est plutôt compris dans une fourchette de 4 500 à 6 000 euros.

À noter : ce coût peut parfaitement être beaucoup plus élevé chez un marbrier en région parisienne.

L'historique du caveau funéraire

Un caveau était un monument funéraire réservé durant l’Antiquité aux tombes des grands personnages est utilisé durant le Moyen Âge en Occident lorsque les tombeaux individuels disparaissent. Au XVIIe, les cimetières qui sont installés au chevet des églises sont progressivement retranchés aux portes des villages ou des villes.

À partir du XIXe siècle, des caveaux standardisés qui ne sont seulement plus destinés aux aristocrates ont été proposés par des entreprises de pompes funèbres dans leurs catalogues. Les caveaux des plus fortunés dont l’art funéraire peut prendre une grande originalité et ampleur se sont par la suite démarqués.